[avis de lecture] L’étranger dans la maison – Shari Lapena

 » Comment te sens-tu ?  » Elle voudrait répondre  » terrifiée « . À la place, elle dit, avec un faible sourire :  » Heureuse d’être à la maison. « 
Mariés depuis deux ans, Karen et Tom ont tout pour être heureux : un train de vie confortable, un pavillon coquet, des projets d’avenir. Un soir, quand Tom rentre à la maison, Karen s’est volatilisée. Alors qu’il commence à paniquer, Tom reçoit une visite de la police : son épouse a été victime d’un grave accident de voiture, dans un quartier malfamé où elle ne met d’ordinaire jamais les pieds. À son réveil à l’hôpital, la jeune femme a tout oublié des circonstances du drame. Les médecins parlent d’amnésie temporaire. En convalescence chez elle, Karen est décidée à reprendre le cours de sa vie. Sauf que quelque chose cloche. Elle sait que, depuis quelques mois, quelqu’un s’introduit en leur absence dans la maison… 

• • • • •

sortie le 17 janvier 2019
Editions Presses de la cité

• • • • •

Karen est une femme mariée qui a tout pour être heureuse. Elle a un mari aimant, deux beaux enfants, une belle maison dans un beau quartier, une meilleure amie qui habite juste en face de chez elle… que demander de plus?
Et pourtant, un jour, tout cet univers parfait va voler en éclat : Quand Tom, son mari, rentre du travail, il trouve une maison vide, sa femme a disparu. Quelques instants plus tard, la police frappe à sa porte et lui annonce que sa femme a eu un grave accident.
Le plus étrange? D’une part, sa femme est une excellente conductrice, et les circonstances de l’accident ne correspondent pas à sa manière de conduire, et de plus, Ça s’est passé dans un quartier hyper mal famé qu’elle ne fréquente jamais, encore moins à la tombée de la nuit,  ce qui ne manque pas d’interpeller Tom.

Peu après, quand Karen se réveille à l’hôpital, elle ne se souvient de rien… ni de ce qu’elle faisait là bas, ni de l’accident, … et ce n’est là que la partie émergée de l’iceberg, les ennuis ne font que commencer, puisque la police va découvrir, non loin du leu de l’accident, un cadavre, et que Karen semble être, à leurs yeux, la suspecte idéale.

On va lentement suivre la descente aux enfers de ce couple si parfait…

J’avais déjà Lu Le couple d’à côté de cette auteure canadienne, et j’avais beaucoup apprécié.

Si vous me suivez depuis un petit temps, vous savez que c’est typiquement le genre de thriller psychologique que j’adore: on y retrouve les thèmes de l’amnésie et des secrets bien enfouis, et ça, c’est toujours un combo gagnant pour moi ou presque. Il y a également un autre thème qui fait son apparition au fil du dénouement de l’histoire, et qui m’interpelle beaucoup aussi, mais je ne peux pas vous le dévoiler pour ne pas vous spoiler.

J’aime vraiment la plume de l’auteure, car elle est vraiment simple et limpide, et nous embarque directement dans l’histoire. Sans fioriture, elle permet qu’on ne se consacre qu’à l’essentiel, c’est-à-dire, l’histoire, l’évolution des personnages, …
Malgré tout, les descriptions qu’elle fait tellement expressives, qu’on a l’impression de voir les lieux devant nos yeux…

« Par cette chaude soirée d’août, Tom Krupp gare sa voiture – une Lexus en leasing – devant sa belle et grande maison à double garage, avec sa pelouse généreuse et ses arbres vénérables. À droite de l’allée d’accès, un chemin dallé rejoint le perron, dont les marches mènent à une porte en chêne massif, au centre de la façade. À droite de cette porte, une large fenêtre panoramique éclaire le salon. La maison est située dans une impasse en courbe. Les demeures des alentours sont toutes plus belles les unes que les autres : les habitants sont des gens qui ont réussi. Tout le monde ici se sent un peu supérieur. »

Etant dans un thriller psychologique, les personnages sont bien exploités.   C’est sans doute pour ça que je préfère les thrillers psychologiques à ceux plus centrés sur l’action et le sanguinolent.
On les découvre au fil du roman, on apprend à les connaître, leurs réactions, leur passé. Et fatalement, on s’y attache beaucoup plus.

Le personnage de Tom, le mari, est bien amené, bien travaillé, il n’est pas laissé de côté comme c’est souvent le cas dans ce genre d’histoires, il a sa part active, et c’est vraiment plaisant.

Le personnage de Karen m’a beaucoup plus également, et la manière dont elle a été abordée a su semer le doute dans mon esprit de lectrice… Finalement, c’est ce que j’aime, être menée en bateau par l’auteure.
Ici, on ne sait plus trop quoi penser… est ce qu’elle est coupable ou pas? Est-ce qu’elle perd la tête ou pas? Elle est persuadée qu’une personne entre dans sa maison en son absence…. Folie ou réalité?

 « Il fait chaud comme dans un four. Elle transpire malgré la clim. Elle devrait peut-être la pousser un peu plus. Comme son mal de tête cède du terrain, elle rouvre les yeux. Elle contemple le plan de travail, qu’elle a fait changer lorsqu’elle a emménagé. Elle aime toujours autant l’admirer, enchantée par sa surface noire, lisse et brillante, avec des petits éclats argentés. Mais là, ce qu’elle voit, c’est un verre vide à côté de l’évier. Elle le fixe un instant, puis promène son regard dans la pièce et n’y trouve aucune autre anomalie. Ce verre n’était pas là quand ils sont partis tout à l’heure, elle en est certaine. Car avant de partir Tom et elle – principalement Tom – ont tout rangé, mis la vaisselle dans la machine et essuyé les surfaces. Elle déteste voir du bazar traîner. Elle est un peu maniaque, de ce côté-là. Et elle sait qu’elle a jeté un dernier coup d’œil avant d’aller rejoindre Tom à la porte, car elle est revenue s’assurer que la porte-fenêtre était verrouillée. Elle vérifie toujours – à une exception près : le soir de l’accident. »

A côté des personnages principaux intéressants, on a aussi un récit riche en rebondissements… Vous savez, quand vous êtes sûre, au fond de vous, d’avoir la clé de l’énigme, et qu’un élément vient tout mettre en branle… Eh bien c’est comme ça tout au long du livre.

C’est ce qui rend la lecture de ce roman très addictive. Je n’avais pas envie de le poser…

La seule chose que je regrette un peu, c’est le final, que j’ai trouvé un peu rapide à aboutir.. J’aurais aimé qu’il soit un peu plus travaillé..
Je ne sais pas si c’est parce que l’auteur l’a un peu expédiée ou parce qu’une suite serait prévue d’où une fin qui pourrait sembler un peu ouverte… à voir.

Quoi qu’il en soit, entre amnésie, manipulation, passé secret et non-dits, ce livre a été une excellente lecture pour moi,

Certains, dans les livres, cherchent à être toujours surpris, époustouflés, y trouver ce qu’il n’ont jamais vu ailleurs…
Pour ma part, je cherche plutôt à y ressentir les émotions des personnages, à vivre l’histoire au travers de leurs regards, et passer un bon moment avec une histoire qui m’embarque dans le tourbillon des pages…

J’ai eu tout cela dans ce livre, et je ne peux donc que vous le conseiller.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s