[avis de lecture] Siège 7A – Sebastian Fitzek

Il existe une arme létale que chacun peut embarquer à bord d’un avion.
Aucun contrôle au monde ne peut la détecter…

Un vol de nuit Buenos Aires-Berlin.
Une passagère fragile psychologiquement.
Un psychiatre contraint de la manipuler afin de provoquer le crash de l’appareil. À défaut, sa fille, la seule famille qu’il lui reste, mourra.

• • • • •

sortie le 5 mars 2020
Editions L’Archipel
Lu en partenariat avec la maison d’édition

• • • • •

Comment vous dire…
Une fois de plus, je ne suis pas déçue de la plume de Sebastian Fitzek, même si j’avoue que les débuts ont été laborieux…

J’ai vu plusieurs personnes, sur les réseaux, dire qu’ils avaient abandonné la lecture au bout de 100 pages à cause de la lenteur du récit… et j’avoue qu’à un moment, ça m’a tenté, mais j’ai persévéré, et j’ai bien fait ! car au bout de 120-150 pages, les choses s’enchaînent, et là, c’est que du bonheur…

On a beau dire, Sebastian Fitzek manie le huis-clos à l’ambiance oppressante de manière magistrale…

Sebastian Fitzek reste un auteur chouchou en ce qui me concerne… Des livres que j’ai pu lire de lui, je n’ai jamais été déçue…

Ce que j’aime dans ses écrits, c’est qu’il accorde autant d’importance aux personnages qu’à l’histoire… En fait, plus que ça… les personnages sont vraiment le point fort de ses récits, il met donc un point d’honneur à bien les travailler et les créer avec soin et avec toute Chaque personnage a sa place, son rôle, même si on ne s’en rend souvent compte qu’à la fin… et chacun est fourni avec une psychologie développée à merveille, ce qui permet de mieux comprendre les réactions et agissements… Même les personnages secondaires… peu de personnages, mais là bien à propos. Je trouve ça formidable.

Je trouve que l’auteur, dans ce roman, met en avant des causes actuelles, et engagée pour l’une d’elle, même s’il s’explique là-dessus à la fin du livre (je vous en dis plus dans le spoiler ci-dessous, pour ceux que cela intéresse). Mais donc, si vous aimez, en plus de vous faire frissonner au rythme d’un thriller psychologique, vous interroger sur des « faits de société » ou des thèmes intéressants et sujets à polémique, vous aller adorer…

Point de vue de l’écriture, elle est vraiment plaisante, et j’ai toujours cette impression de voir les mots former un film dans mon esprit en cours de lecture… plus que le lire, on peut se représenter les situations, les personnages, et cela permet une meilleure immersion dans l’histoire.

Le livre est découpé en chapitres alternant les points de vue dans les trois différentes scènes principales du livre, qui se rejoignent petit à petit… C’est une manière de procéder que j’adore, ça me donne toujours envie de lire « un petit chapitre de plus »… Plus on se rapproche de la fin, et plus on a du mal à lâcher le livre…
Et la fin est tellement à la hauteur du reste du livre… elle n’est pas, comme on le voit souvent, bâclée ou précipitée… Tout reste cohérent avec le reste de l’ouvrage.

SPOILER (ne cliquez pas sur l’image si vous n’avez pas lu le livre, sinon, ça vous spoile vraiment tout le fond de l’histoire… ce serait dommage).

Alors oui, on peut dire qu’il y a quelques points un peu (beaucoup) invraisemblables, mais ça passe comme pour rien tant le reste du livre est dans l’histoire et que du coup, on s’en fiche un peu, de ces petits détails… Car quand la plume et l’histoire me plaisent, les petits défauts ne sont que détail…
On est face à un roman oppressant, qui pousse le lecteur à se poser des questions « hors roman » sur un sujet actuel et choc, où la tension monte crescendo tant on craint pour la vie des différents protagonistes auxquels on s’attache, et qui nous gratifie d’une fin rondement menée… le combo gagnant…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s