[avis de lecture] Adieu, mon utérus – Yuki Okada

Yuki Okada, à trente-trois ans, a tout pour être comblée : mariée et heureuse, mère d’une petite fille, elle exerce également le métier qu’elle aime – autrice de mangas. Aussi, quand elle consulte son médecin à cause de règles anormales, elle ne se doute pas de la terrible nouvelle qui l’attend : malgré son jeune âge, elle développe en effet un cancer du col de l’utérus. Chamboulée et perdue, elle ne saura d’abord pas comment réagir, et affronter cette épreuve que la vie lui impose… Pourtant, très vite, elle comprend qu’il lui faudra faire des choix. Mais entre les avis de ses proches et du corps médical, comment savoir ce qu’elle souhaite vraiment ?

• • • • •
Sortie : 18 Avril 2019
Editions Akata
194 pages

• • • • •

Cancer… c’est un mot terrible, terrifiant, que tout le monde redoute… que ce soit pour soi, ou pour son entourage…

Ce manga, vous l’aurez compris, est sur le thème de la maladie, de l’annonce de la maladie, du diagnostic, des conséquences tant pour la personne que son entourage.

Ce manga est à la fois plein d’espoir, mais il ne cache pas la vérité pour autant… Les mauvais côtés ne sont pas occultés pour faire croire que finalement, c’est le monde des bisounours…

On se retrouve face à toutes les interrogations, les doutes, les peurs, la douleur, la souffrance insoutenable… car oui, même s’il faut garder espoir, toutes ces choses font partie du quotidien une fois que le diagnostic est posé…

Le manga met aussi en autant les conséquences pour l’entourage : tout le quotidien à gérer, les craintes aussi, en plus de la routine habituelle. Car oui, la maladie n’a pas de conséquence que pour la personne atteinte… c’est la vie de toute la famille qui est chamboulée…

Elle décrit tant les petites (ou grandes) interrogations et préoccupations du quotidien, comme le fait de vouloir que tout, à la maison soit réglé comme du papier à musique en son absence, que les confrontations au monde médical qui peuvent être parfois si déroutantes (notamment avec l’insensibilité et la distance que semblent mettre les médecins… même si je sais que parfois voire souvent, cette distanciation est nécessaire pour ne pas se laisser rattraper par des émotions qui les mettraient bien vite en burn out) …

Il y a tellement d’émotions dans ce manga, qui sont tellement bien transmises… et ce même si les expressions ne sont pas toujours « au top » dans les mangas de par la simplicité apparente des illustrations. Mais malgré tout, ce qui s’en dégage est tellement fort et transmis de manière si naturelle et qui vient vous prendre aux tripes…

L’auteure n’est pas avare de détails dans l’histoire en elle-même et dans ses illustrations (ce que je reproche souvent aux mangas, le côté trop « croquis ») …
Elle ne nous épargne rien, ni à elle d’ailleurs, car ce ne doit pas être facile d’évoquer sa propre histoire de cette manière… se dévoiler n’est déjà pas une chose facile, mais encore plus quand c’est sur un sujet si personnel voire presque tabou.

La couverture est pleine de douceur, de tendresse, d’amour… car je trouve qu’au-delà du thème de la maladie en elle-même, c’est ce qui en ressort… tout l’amour de l’entourage, et le fait que face à la maladie, on n’est pas seul(e) ! qu’il ne faut pas tout prendre sur soi…

Je pense que ce manga est à mettre entre toutes les mains des personnes touchées de près ou de loin par la maladie, …

Il est simple, les dessins sont simples, typiques des mangas, en noir et blanc. On se concentre sur l’essentiel : le message présent dans cette histoire autobiographique pleine d’émotions en tous genres. Et il n’y a pas besoin de plus, …

Après, il ne faut pas se leurrer, c’est une vision de la maladie, qui a eu « une fin heureuse » malgré tout… je sais très bien que ce n’est pas toujours le cas… mais si ce livre peut apporter un petit rayon de soleil et d’espoir dans une situation pas toujours évidente à vivre… c’est déjà merveilleux je trouve…

Ce livre est pour moi une belle réussite… une manière un peu différente de faire passer certains messages sur la maladie… sous une forme plus « anodine » qu’un traditionnel livre témoignage… mais sans pour autant prendre les choses à la légère. Pourtant, vous verrez très peu de mangas sur le blog, car ce n’est pas ma tasse de thé en règle générale… mais là, le thème m’a tellement parlé, interpellée… je ne pouvais pas passer à côté.

Je trouve qu’il faut une force incroyable pour pouvoir transformer une chose si négative, si terrible, en quelque chose de si magnifique, utile et au final positif !

C’est la première fois que je voyais / lisais un manga sur ce sujet, si vous en connaissez d’autres, n’hésitez pas à me les mettre en commentaire, cela m’intéresse vraiment…

Si vous voulez découvrir le début du manga : Cliquez ici

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s