[avis de lecture] Passage à l’acte. Comprendre les tueries en milieu scolaire – Bernard Meunier

Tueries en milieu scolaire : ce terrible phénomène a d’abord été observé aux États-Unis, et plus récemment en France. Au sein de leurs propres écoles, de jeunes adolescents organisent de sanglantes fusillades dans le seul but d’assassiner un maximum de personnes. Bernard Meunier, négociateur au GIGN et héros de la prise d’otages d’Ouvéa, et Alexandre Rodde, officier de la gendarmerie nationale, décryptent ces tueries en milieu scolaire. Dans cet essai à la fois technique et sociologique, ils font l’analyse de 13 cas sur 20 ans, et sur 5 pays, dont la France. S’appuyant sur des entretiens avec des experts, une interview inédite du principal du lycée de Grasse, ainsi que des textes des tireurs, ils analysent et dévoilent tous les enjeux de ces tueries de masse dans un propos d’expert résolument accessible.

• • • • •

sortie le 21 juin 2020
Editions KIWI
Lu en partenariat avec la maison d’édition via LP conseils

Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ☆

On se retrouve aujourd’hui pour parler d’un livre assez particulier, puisqu’il ne s’agit pas d’un roman… mais d’un livre qui parle des tueries en milieu scolaire.

Je dois bien vous avouer que dès que j’ai vu ce livre dans les sorties annoncées, je savais que je devais le lire. Ce sujet des fusillades et autres dans les écoles, c’est depuis longtemps quelque chose qui m’intéresse, m’interpelle, que cela fait partie des choses qui me touchent énormément… Parce qu’au même titre que le harcèlement scolaire, c’est quelque chose qui ne devrait pas arriver.. parce que la normalité voudrait que quand un enfant (au sens large) est à l’école, c’est pour y apprendre des choses, pour s’y épanouir, y grandir, et certainement pas pour se retrouver face à la peur, l’humiliation, la souffrance ou la mort.

Cet essai sur ces tueries m’intéressait, car je me suis dit que pour une fois, on n’allait pas analyser les choses une fois qu’il est trop tard, mais voir ce qui peut mener à ces drames, l’avant carnage… Tout ce côté psychologique m’intéresse beaucoup… j’aime comprendre – ou du moins essayer de comprendre – la manière dont les gens fonctionnent, surtout dans des états de choses particuliers comme les tueries. Que ce passe-t-il dans la tête des gens avant de passer à l’acte ? Pourquoi s’en prendre à des personnes qui parfois/souvent n’ont rien à voir dans leur mal-être ? Est-ce que réellement les jeux-vidéos ou films violents ont un impact sur ces comportement, comme on l’entend souvent dire ?

Ce livre se décompose en trois parties :
Une première partir nous expose 12 tueries du genre, que ce soit celle de Colombine (je vous en parle plus loin), ou d’autres ayant eu lieu en Allemagne, ou encore en France.
La seconde partie traite vraiment de la sociologie du phénomène de fusillade en environnement scolaire, l’analyse et la tentative de compréhension des mécanismes qui engendrent cette violence
La troisième et dernière partie  propose des choses pouvant contrer ces tueries et essayer de les éviter.

Ce qui m’a surprise à la lecture de ce livre, c’est la vulgarisation d’un sujet aussi sensible… le livre est hyper accessible à la lecture par une personne lambda, il se lit très facilement, et explique dans les grandes lignes les mécanismes qui peuvent mener à ces tueries.

Ce qui m’a beaucoup étonnée également, c’est que dans mon esprit, avant la lecture de ce livre, j’étais persuadée que ces catastrophes étaient intimement liées au harcèlement scolaire et le mal-être qu’il engendre… et pourtant, à en croire ce livre, ce n’est pas le cas, ou du moins, cela a un rôle vraiment minime par rapport aux autres facteurs déclencheurs.

Idem pour les jeux vidéos… on entend souvent dire que les jeux vidéos banalisent la violence et rendent les jeunes violents, voire fous… cette théorie a bien été réfutée à plusieurs reprise dans cet ouvrage. Ils mettent en avant plutôt le fait que l’attrait pour les jeux vidéos est une conséquence de l’asociabilité de ces jeunes, et non pas que c’est à l’origine du problème… (comme quoi, les « croyances populaires » ont bon dos dans ces cas là…. )

Ce qui m’a relativement « choquée », c’est que souvent, on entend les témoins, l’entourage, dire qu’ils n’ont rien vu venir, que rien ne laissait présager une telle catastrophe, mais que quand on y regarde de plus près, dans chaque cas de figure, des semaines avant le massacre, il y avait déjà des signes précurseurs, mais que personne ne les a remarqués ou n’a pu les déchiffrer.  Attention, je ne dis pas que l’entourage est à blâmer, loin de là… je ne me permettrais pas un tel jugement, surtout sur un sujet si sensible, si vaste et si compliqué.

Le livre va assez droit au but, à l’essentiel, c’est peut-être le seul défaut que personnellement je relèverais, pour la « passionnée » et la perfectionniste que je suis, qui aime aller au font des choses… c’est que certaines choses, j’aurais aimé les approfondir, notamment dans la seconde partie, qui pour moi est la plus essentielle… mais du coup, ça aurait probablement rendu le livre plus lourd à la lecture, donc finalement, est-ce un défaut ? Il aurait sans doute été moins accessible à tout un chacun.

Le « phénomène » des tueries dans les écoles a commencé à faire parler de lui avec le carnage de Colombine. Comme expliqué dans le livre, je cite, « elle a insufflé un effet de reproduction inédit ». Un peu comme un élément déclencheur pour d’autres catastrophes similaires. C’était le 20 avril 1999, où deux élèves ont ouvert le feu dans leur école, tuant 12 élèves et un enseignant, blessant plus de 80 élèves…

Et même si ce massacre est vraiment celui qui a mis le feu au poudre, qui a commencé à créer une réelle psychose aux USA autour des attentats, des armes à feu, mais aussi de la violence dans les films, les jeux vidéos, … , ce massacre n’était pas le premier, aux États-Unis, mais le 3ème plus sanglant… Il a vraiment réveillé les esprits (du moins certains).

Si vous êtes intéressée par les romans traitant du sujet, je vous conseille « Rage », de Stephen King. C’est avec ce livre que mon intérêt pour le sujet c’est encore renforcé, à l’époque, surtout quand j’ai appris qu’il avait été interdit à la vente pendant des années par Stephen King lui-même, choqué qu’on ait retrouvé son roman dans les affaires d’un jeune qui venait de réaliser un carnage dans son école et tuer trois de ses camarades de classe … (après son arrestation, on a découvert qu’il souffrait de schizophrénie)
Vous pouvez retrouver ICI mon avis sur ce livre.

Au final, je dirais donc que j’ai trouvé cette lecture très instructive, je ne regrette vraiment pas d’avoir jeté mon dévolu sur ce livre. Je le conseille vraiment aux personnes qui s’intéressent un tant soit peu à ce « phénomène social », … Il ne répondra certes pas à toutes les questions que l’on peut se poser, il n’apporte pas des solutions à tout, mais il reste très intéressant et bien réalisé, il démystifie bien les tueries présentées, nous permet d’entrer un peu dans la tête des protagonistes… A lire si le sujet vous intéresse.

Auteur : Hylyirio

Littérature (Thriller-Horreur), Gaming (Switch, PS4, horreur et jeux fun et colorés), Photographie, Ciné-Séries (Thriller-Horreur)

2 réflexions sur « [avis de lecture] Passage à l’acte. Comprendre les tueries en milieu scolaire – Bernard Meunier »

  1. Je n’en avais jamais entendu parler, peut-être parce que le sujet semble de niche, mais je le note. J’étais ado quand le carnage de Colombine a eu lieu, et je me souviens encore des images passées dans les journaux télé…
    Rage est dans ma PAL, mais j’avoue que le côté instructif de cet ouvrage aurait tendance à mieux me convenir.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s