Doll House

Hello tout le monde,

Je viens vous parler aujourd’hui d’une série que j’ai revisionnée… car oui, elle n’est pas récente….

Il s’agit de Doll House (La maison de poupées).

Quand je vous dis qu’elle n’est pas récente… elle date de 2009 – déjà… mais je trouve qu’elle n’a pas pris une ride.

Ça parle de quoi?

Le centre « Dollhouse », en français « maison de poupée », est un laboratoire dont l’existence est tenue secrète. Ce centre futuriste abrite de nombreuses « poupées » (« dolls »), des hommes et des femmes programmés pour accomplir différentes missions, que ce soit pour protéger ou pour éliminer quelqu’un, ou à des fins de prostitution. Les dirigeants de la Dollhouse nomment ces gens des « actifs » (au Québec, des « réactifs »), dont les scientifiques présents au sein de ce programme peuvent effacer à leur guise la mémoire, pour ensuite les imprégner d’une nouvelle personnalité qui leur permettra de remplir leur contrat. Mais les souvenirs de la jeune « active » Echo vont peu à peu refaire surface… En effaçant leur mémoire, les programmeurs effacent-ils aussi l’âme des « actifs »?

Point de vue acteurs, on peut retrouver des noms comme : 

Eliza Dushku (qu’on a pu voir entre autres dans True Lies, Détour mortel, ou encore dans des séries comme Buffy contre les vampires, Angel, Tru Calling – que j’ai adoré également – …) ,
Harry Lennix (Matrix reloaded, Matrix révolution, Batman Vs Superman, ou encore la série Ally McBeal…),
Fran Kranz (Journal d’un dégonflé, La cabane dans les bois, La tour sombre, ou la série The Good Wife) ,
Enver Gjokaj (qu’on a pu voir dans les séries Lie to me, Drop dead diva, Dexter, ou encore The Walking Dead) ,
Dichen Lachman (Beeing Human, Les 100) ,
Olivia Williams (Sixième sens, X-men l’affrontement final, The ghost writer…)

La série ne comporte que deux saisons, soit 26 épisodes au total.
Ce que j’en pense?

Personnellement, j’ai beaucoup apprécié cette série… même si je ne la classerai pas dans le top du top.
Je trouve le concept à la fois tellement intéressant et tellement « effrayant »… S’imaginer qu’on puisse manipuler le cerveau humain à ce point…
D’un autre côté, je suis persuadée qu’au vu des dérives de la science, cela arrivera tôt ou tard.

On est donc dans un concept qui allie un peu d’anticipation, de thriller et d’espionnage, où les êtres humains viennent « louer leur corps » à prix d’or pendant 5 ans à une société qui va, durant ce laps de temps, les reprogrammer à volonté pour différentes missions, de l’infiltration dans le milieu de la drogue au gars qui veut de la compagnie pour une soirée sado-maso. L’avantage, une fois effacées, les poupées sont supposées ne se souvenir de rien et redevenir une coquille vide dans l’attente de la prochaine mission…

Ceux qui aiment la théorie du complot, tout ça, vont probablement apprécier Rossum Corporation et les machinations qui gravitent tout autour de cette société hors du commun.

Je trouve le jeu d’actrice d’Eliza Dushku vraiment bon. J’ai d’ailleurs aussi adoré Détour Mortel et la série Tru Calling dont elle est l’actrice principale également.

Alors au début, je me suis un peu méprise sur la série… Je me suis dit « aller faire une série autour de la prostitution, mouais, c’est bof quand même  » (ne pas oublier qu’elle est sortie en 2009… là, en 2021, ça semblerait malheureusement normal). Mais au final, non, car heureusement tous les épisodes ne tournent pas autour de ça.

D’ailleurs, ne vous contentez pas de regarder le premier épisode pour vous faire un avis… persévérez, ça devient bien plus prenant par la suite…

Chaque épisode aborde un concept différent, une histoire totalement différente, et donc on ne s’ennuie absolument pas, il n’y a pas de redondance. Malheureusement, tous les épisodes ne sont pas qualitatifs, il y en a que j’ai vraiment moins appréciés que d’autres…

Ce qui est intéressant, c’est qu’au-delà du principe des « poupées », d’autres sujets interpellants viennent se greffer, l’histoire prend un autre tournant que « juste » les missions de poupées… ça met un peu de piment à l’histoire.

Je trouve dommage qu’ils l’aient interrompue.

Alors oui, ce n’est sans doute pas LA série du siècle, mais personnellement, j’ai passé un très bon moment à la regarder… et je pense qu’il n’est pas impossible que je me la refasse une 3ème fois d’ici quelques années…

Au-delà de la série

Si on veut aller un peu plus loin, la série fait se poser pas mal de questions, et c’est un peu ça qui me plait, je pense… 

Quand on y pense, qu’est-ce qui peut mener des personnes à vouloir, en toute conscience, se vendre de la sorte à une société qui sera libre de les utiliser comme bon leur semble? Ok, l’argent me direz-vous, mais l’argent peut-il à se point tout acheter? L’être humain va-t-il à ce point être déshumanisé? N’est-ce pas là une nouvelle forme d’esclavage, même s’il est volontaire?

Plus loin que ça, peut-on voir là un aspect positif malgré tout de cette « avancée technologique »? Ne peut-on pas imaginer que chacun puisse faire faire une copie de son cerveau « sain », qui permettrait, en cas de maladie telle qu’Alzheimer, de contrer la maladie en se faisant réimplanter la version non malade de son esprit?

Bref, je trouve que cette série, si elle ne fait pas l’unanimité, a au moins le mérite de porter à réflexion, d’ouvrir la porte à des discussions et éventualités, …

Auteur : Hylyirio

Littérature (Thriller-Horreur), Gaming (Switch, PS4, horreur et jeux fun et colorés), Photographie, Ciné-Séries (Thriller-Horreur)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s