Distorsion, de Emile Gauthier et Sébastien Lévesque

La face cachée d’Internet recèle de bien étranges histoires…
Distorsion est un podcast québécois qui traite d’histoires étranges qui sont nées sur le web et sont alimentées par une communauté d’internautes avides de sensations fortes.
Dans ce livre , vous trouverez une sélection de 13 histoires de true crime, dark web, disparitions et légendes urbaines parmi les 60 existantes : 8 histoires des plus populaires du podcast, et 5 totalement inédites. pour lesquelles le web s’enflamme, et qui se sont déroulées aux quatre coins de la planète. Le tout illustré par RUN, le créateur de Mutafukaz.
Ces histoires savamment élaborées répondent en tous points aux attentes des lecteurs en quête de mystères et de suspense.

• • • • •
Editions de l’Homme
Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ★

• • • • •

Hello tout le monde,

Je viens aujourd’hui vous parler mystères, étrangetés et autres curiosités.

Depuis que je suis enfant, les histoires assez étranges m’attirent… Par exemple, j’étais accro aux émissions telles que  Mystères, ou les émissions de Jacques Pradel (même pas honte).
Un peu plus âgée, je me suis tournée vers les livres de « true crimes », disparitions, de criminalité… avec mon conjoint, on a un peu cet attrait en commun, et on a quasi l’intégralité des Pierre Bellemare (oui, je sais, c’est pas le plus crédible du genre, mais il faut bien commencer par quelque part, non ? ) et au fil du temps, j’ai élargi mes horizons en matière de true crimes.

Pour certains, cet attrait est malsain… Je n’en sais rien… Je sais juste que j’ai toujours voulu analyser et essayer de comprendre le comportement humain dans ce qu’il a de pire, et que ce genre d’histoires est bien à propos pour ça. C’est pour ça que mon attrait pour cela n’a cessé de croître, et je croise, autant que faire ce peut, les histoires  avec certains documents de psychologie et de criminologie, pour essayer d’aller toujours un peu plus loin dans la compréhension, voire l’explication, de tels actes. Mais je m’égare, revenons-en au livre…

Avec le temps et à l’ère de YouTube et autres médias, je me suis tournée vers les podcasts traitant de ce genre de choses, dont Distorsion, un podcast né en 2017 mais que je n’ai découvert que récemment. Il est d’ailleurs un peu moins alimenté ces derniers mois, c’est dommage. Mais même si j’ai plaisir à écouter ces podcasts, j’ai eu envie de les découvrir à l’écrit.

Pour parler du livre en tant qu’objet… il est juste magnifique !  Point de vue des illustrations qui « habillent » les histoires, je dois avouer que je les trouve particulièrement réussies. Elles parviennent à merveille à faire ressortir l’essentiel de l’histoire, son ambiance, et je trouve que le coup de crayon est vraiment intéressant. Elles sont réalisées par l’illustrateur RUN, auteur de bande dessinée, illustrateur et réalisateur français. Il est également le directeur de collection du Label 619.

Et je ne sais pas si c’est justement le fait qu’il y ait autant d’illustrations, mais le livre sent tellement bon l’encre.. (je vous promets que je ne suis pas folle..). L’encre confère à ce livre une odeur vraiment particulière, je trouve… On s’arrête parfois à des choses bizarres, vous ne trouvez pas ? Bref.

Dans ce livre, on retrouve tant des TrueCrimes (réelles histoires de disparitions ou meurtres) que des creepypastas (ce sont un peu des « légendes urbaines du net », nées et diffusées en masse sur le net, et où il est parfois compliqué de discerner le vrai du faux… car elles naissent de rumeurs, et s’amplifient au fil du temps par la force de la diffusion et du « chacun y ajoute sa patte »).  Ce mélange en fait quelque chose d’intéressant, car le lecteur est amené à être « actif », au final, car on ne peut pas « juste lire ce livre », il faut activer, je trouve, un minimum le cerveau, ne fut-ce que pour se faire son propre avis sur la question, faire ses propres hypothèses pour les confronter à celles mises en avant,… En tous cas, personnellement, je ne parviens pas à rester passive quand je me plonge dans ce genre de lecture.

Ils abordent , par exemple, l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès, ce français qui a aujourd’hui 60 ans dont toute la famille a été retrouvée assassinée, à l’arrière de sa maison de Nantes, et qui lui, n’a jamais été retrouvé. Et je ne sais pas vous, mais, face à ce genre d’histoires, je ne peux m’empêcher d’avoir les multiples hypothèses qui fusent dans mon cerveau à la « recherche » de celle qui serait la plus plausible.

Personnellement, je trouve que ce livre est très bien réalisé, il est différent de ce que j’ai pu voir (à l’écrit) et se rapproche bien de l’esprit « podcast » : outre la narration de l’histoire en elle-même, les deux auteurs agrémentent les histoires de leurs anecdotes personnelles et de certaines réflexions et questionnements. Cela rend les choses moins plates et monotones, et la mise en forme aide à ça également.

Si vous êtes adeptes des True Crimes depuis longtemps, ou si vous avez déjà une approche psychologique ou criminologique de la chose, vous pourriez trouver qu’il n’y a pas assez de détails, de profondeur dans les histoires qui nous sont livrées… Eh oui, dans un tel livre, il est impossible de mettre trois tonnes de détails non plus, soyons réalistes. Personnellement, je le vois différemment : ce livre nous présente des cas, des histoires,.. dans les grandes lignes. Si l’une d’entre elles nous interpelle plus que les autres, libre à nous d’aller ensuite chercher d’autres écrits, en librairie ou sur le net, sur le sujet… de faire des recherches sur youtube pour voir ce que d’autres y ont apporté comme éclairage,…. D’approfondir nous-mêmes nos connaissances et notre avis sur le sujet.

A vous de voir aussi si vous voulez le dévorer en une fois, ou le découvrir petit à petit en l’égrenant au fil du temps.

Personnellement, je faisais comme ceci : je lisais une histoire. Si elle ne m’attirait pas plus que ça (comme celle sur le Dark web), je passais à la suivante.
Si elle m’interpellait, j’allais écouter/réécouter le podcast complet, puis allais à la recherche d’autres vidéos sur le même sujet. Ça me permettait de voir les différentes manières dont l’histoire était abordée, si d’autres avaient des hypothèses ou avis différents, voire apprendre plus de détails…

Je n’ai donc pas lu le livre en une fois, et cette manière de faire me convient très bien.

Parmi les histoires que j’ai préférées :

  • Elisa Lam _ La mort mystérieuse d’une Canadienne à Los Angeles
  • La disparition de Maura Murray
  • Jenelle Potter – Rechercher l’amitié à tout prix
  • Le slender man – une distorsion de la réalité
  • Amanda Todd – une erreur de jeunesse qui ne pardonne pas (cette histoire, liée au harcèlement scolaire et cyber harcèlement, m’a beaucoup touchée)
  • Des Post-it dans mon appartement
En tous cas, ce livre a été une très bonne découverte pour moi,
et je vous le conseille.

Auteur : Hylyirio

Littérature (Thriller-Horreur), Gaming (Switch, PS4, horreur et jeux fun et colorés), Photographie, Ciné-Séries (Thriller-Horreur)

2 réflexions sur « Distorsion, de Emile Gauthier et Sébastien Lévesque »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s