Lire en thème – Le bilan de mai 2021

Hello les petits loups,

Nous sommes le 1er dimanche du mois, il est temps de faire le bilan Lire en Thème avec vos lectures du mois de mai 🙂
Pour rappel, les thèmes étaient :

Thème principal : Une couverture majoritairement rouge --> 3 points et valide la lecture 

Thème secondaire 1 : Un livre d’horreur -> +1 point
Thème secondaire 2 :  Un auto-édité -> +1 point

Pour ma part, j’ai lu ETHAN, de Sylvain Silvestro

Emma et James emménagent enfin dans l’appartement de leur rêve. La jeune femme est sur le point d’accoucher de leur premier enfant et le couple nage dans le bonheur. Rapidement, des bruits étranges vont commencer à se faire entendre presque toutes les nuits. Pas de doute possible : ils proviennent de l’appartement juste au-dessus. Mais il y a un problème, car ce dernier est inoccupé depuis des années…
Pour couronner le tout, une terrible tragédie qui va tout changer s’abat sur nos deux protagonistes…

Ce livre valide les 3 thèmes…
Par contre, je n’ai pas été super convaincue par cette lecture, malheureusement. Si j’ai apprécié la plume et le fait qu’il y ai de très courts chapitres, une ambiance bien glauque et des personnages attachants, je n’ai pas trop accroché à la tournure qu’à pris l’histoire, qui tombe vraiment trop dans l’irréel pour moi.
Vous trouverez ma chronique complète ici.

Passons à vos lectures 

Je vous ai mis le lien direct vers leurs avis sur le titre du livre 😉 

PatiVore a lu La légende de Songoku, 4 tomes, et c’est le 4ème tome qui entre en ligne de compte.
-> 4 points (couverture rouge et horreur)

Les Indes approchent ! Dans cet ultime tome, Sanzo et ses amis font face à leurs dernières épreuves. Alors que leur voyage arrive à son terme, retrouvez un Songoku plus decidé que jamais à devenir un homme !

***

Audrey a lu Sois toi-même, tous les autres sont déjà pris ,de Davide Zaoui.
–>  3 points (couverture rouge)

«?As-tu pensé, Alfredo, à ce que sera ta vie si tu ne parviens pas à percer dans cette voie qui est la tienne?? Que deviendras-tu?? Chauffeur routier, vendeur de cartes de visite, slameur?? Que pourrais-tu devenir ?? Tu ne sais rien faire.?»
Dans une HLM de banlieue, vivant sur le même palier que ses parents juifs italiens, Alfredo Scali est un loser au grand cœur qui se rêve artiste. Mais pas n’importe lequel? ! Alfredo peint «? l’inconscient des animaux?à travers leurs rêves » : celui des ours bipolaires et des crabes kleptomanes, entre autres…
Entouré d’un père soigneur dans un zoo et d’une mère qui prépare inlassablement des pâtisseries, d’une grand-mère foldingue atteinte d’Alzheimer, d’une touriste italienne aussi ensorcelante qu’inaccessible et d’un conseiller Pôle Emploi spécialisé dans les jobs neurasthéniques, sa vie d’artiste pleine de doutes et d’espoirs paraît sans issue. Tout va changer lorsque Alfredo va hériter… de Schmidt, le singe chargé d’assister sa grand-mère. Ce capucin malicieux, dressé pour aider les personnes dépendantes, va bouleverser la vie du héros, ainsi que sa peinture…
De Pantin à Montmartre, d’une friterie belge tenue par un drôle de rabbin aux plages paradisiaques de Saint-Domingue, ce roman tendre et déjanté vous entraînera sur les traces d’un artiste prêt à surmonter tous les obstacles pour atteindre son idéal.

***

Pipelette Liseuse a lu Les tribulations d’un français en France de Philibert Humm
–> 3 points (couverture rouge)

Pour Philibert Humm, l’aventure est au coin de la rue. Ça tombe bien, il n’avait pas l’intention d’aller plus loin. En Tintin écrivain et fantaisiste, il aime explorer et découvrir les lieux qui l’entourent. Muni d’une pancarte « N’importe où », il réinvente l’art de l’autostop et se laisse porter, au gré des voitures et des rencontres. Ainsi il nous offre, de la France et de ses habitants, des portraits tendres et poétiques.
Dans une parenthèse de liberté qu’il s’empresse de saisir entre deux confinements, il prolonge ses tribulations en van Volkswagen, avec la certitude qu’il peut faire le tour du monde sans quitter la France. Montargis n’est autre que la Venise du Gâtinais, Coutances la Tolède du Cotentin, Chicago un quartier de Toulon, tandis que Rustrel est le Colorado du Luberon.
C’est à ces voyages, d’une ville l’autre, que nous invite Philibert Humm, en doux flâneur.

Elle a également lu Trois petites histoires de jouets, de Philippe Claudel
–> 3 points de plus (couverture rouge)

Trois histoires à la mémoire d’une industrie en voie de disparition, celle du jouet (région de Franche Comté). D’abord celle d’un riche industriel, M.Framottet, s’offrant comme jouet une des premières automobiles (dans les années 1900), ce qui va faire basculer sa vie entière. Puis, le tragique sort de Firmin, ouvrier tourneur, qui perdra ses mains d’artisan durant la Grande guerre. Enfin, celle de cet employé retrouvant son émouvante mémoire d’enfant orphelin grâce à un Pierrot découvert dans la vitrine d’un musée.

***

Light and Smell a lu Wild Child, de Neil Connelly.
–> 3 points (couverture rouge)

Eddie est un lutteur hors-pair.
Battu pendant toute son enfance par son père, il écume sa rage sur le ring.
Un jour, il explose et s’en prend à l’arbitre. Sa vie bascule. Il est exclu de son lycée et risque la prison.
Mais Sunday, l’organisateur des plus grands combats illégaux du pays, a repéré depuis longtemps le talent de Mac, et souhaite qu’il rejoigne ses combattants.
En échange : la richesse et la liberté.
Eddie rentre alors dans un monde de violence et de fureur, un univers sans pitié soumis à la loi du plus fort.
Pour l’entraîner, il est confié à Khadjee, une jeune adolescente qui évolue dans ce milieu depuis sa plus tendre enfance.
Elle connaît les combats et les lutteurs mieux que quiconque.
Si elle n’était pas une femme, elle serait, elle aussi, sur le ring.
Ensemble, ils vont tenter de survivre et de ne pas laisser leurs démons prendre le contrôle.

***

Riz-deux-Zzz a quant à elle lu Block 11, de Piero Degli Antoni
–> 3 points (couverture rouge)

1944, Auschwitz : le commandant du camp organise un jeu sadique et démoniaque avec dix déportés : il leur donne une nuit pour désigner lequel d’entre eux devra mourir le lendemain. Pourquoi ? Trois prisonniers se sont évadés, et ceux qui restent doivent payer. Quelle sera leur réponse face à cette cruauté poussée à l’extrême ?

***

Martine/Miss tortue a lu Retrouve-moi, de Lisa Gardner (je vous avoue que ce titre me tente beaucoup)
–> 3 points (couverture rouge)

Découverte macabre à Boston : quatre membres d’une même famille sont retrouvés assassinés chez eux. La mère, deux de ses enfants et son compagnon. Seule une personne semble avoir échappé au massacre : Roxanna, 16 ans, la fille ainée. Des témoins affirment l’avoir vue sortir promener les chiens avant les coups de feu.
Heureux hasard ou aveu de culpabilité ? En plongeant dans le passé de Juanita Baez, la mère de famille, l’enquêtrice D.D Warren découvre une histoire tourmentée entre alcool, violences et familles d’accueil, qui pourrait laisser croire à une vengeance. Pourtant plus l’enquête avance, plus la voix de Roxana victime ou suspecte, semble demander : « Retrouve-moi…»

Elle a également lu :
La vie est un roman, de Guillaume Musso
–> 3 points (couverture rouge)

Un jour d’avril, ma fille de trois ans, Carrie, a disparu alors que nous jouions toutes les deux à cache-cache dans mon appartement de Brooklyn. »
Ainsi débute le récit de Flora Conway, romancières renommée à la discrétion légendaire. La disparition de Carrie n’a aucune explication. La porte et les fenêtres de l’appartement étaient closes, les caméras de ce vieil immeuble new-yorkais ne montrent pas d’intrusion. L’enquête de police n’a rien donné.
Au même moment, de l’autre côté de l’Atlantique, un écrivain au cœur broyé se terre dans une maison délabrée.
Lui seul détient la clé du mystère.
Et Flora va le débusquer.

Tuer le père, d’Amélie Nothomb
–> 3 points (couverture rouge)

Allez savoir ce qui se passe dans la tête d’un joueur.

 

 

 

La servante écarlate, de Margaret Atwood
–> 3 points (couverture rouge)

Dans un futur peut-être proche, dans des lieux qui semblent familiers, l’Ordre a été restauré. L’Etat, avec le soutien de sa milice d’Anges noirs, applique à la lettre les préceptes d’un Evangile revisité. Dans cette société régie par l’oppression, sous couvert de protéger les femmes, la maternité est réservée à la caste des Servantes, tout de rouge vêtues. L’une d’elle raconte son quotidien de douleur, d’angoisse et de soumission. Son seul refuge, ce sont les souvenirs d’une vie révolue, d’un temps où elle était libre, où elle avait encore un nom.

***

Voilà le « tableau des scores » de ce mois-ci 🙂

Je suis vraiment ravie de vous retrouver pour ce challenge, qui est toujours aussi cher à mon coeur.
Bonnes découvertes à vous en ce mois de juin, et prenez soin de vous.

Auteur : Hylyirio

Littérature (Thriller-Horreur), Gaming (Switch, PS4, horreur et jeux fun et colorés), Photographie, Ciné-Séries (Thriller-Horreur)

6 réflexions sur « Lire en thème – Le bilan de mai 2021 »

  1. Bravo à Martine pour ce départ en fanfare 🙂
    J’aime beaucoup ta manière de présenter le bilan de ce premier mois qui me permet de faire la découverte de nouveaux blogs.
    PS : je ne sais pas si je te l’ai déjà dit; mais je suis fan de tes logos. Ils sont tellement mignons, doux et en même temps très expressifs !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s