Pourtant, c’était mes amies, de Lisa Correia

 » Comment peut-on rire de la souffrance des autres ? C’est odieux, immonde, malsain, irrespectueux, noyer dégradant, ça fait mal, ça te pourrit de l’intérieur, et même si tu arrives à t’en débarrasser, ça te suit. Le harcèlement scolaire c’est un foutu parasite qui te fera toujours remonter à l’esprit des souvenirs atroces. »

J’ai eu envie de parler du harcèlement scolaire. J’ai essayé de faire passer un message d’espoir. Alors c’est à travers l’écriture que j’ai décidé de tirer un trait sur mon passé.

• • • • •
Auto-édition
Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ☆

• • • • •

Je pense que je n’ai plus besoin de le dire, mais le harcèlement scolaire est une cause qui me tient énormément à coeur. Un fléau qui ne devrait plus être toléré, qui ne devrait plus exister.
J’ai à coeur, ces derniers temps plus encore, de vous parler de livres et de témoignages lus sur le sujet… pour que cela cesse.

Aujourd’hui, je vous parle du témoignage de Lisa Correia.

Ce livre, témoignage, elle l’a écrit en 2017, à 17 ans, soit 4 ans après les faits, puisqu’elle a subit ce harcèlement quand elle avait 13 ans.

Je me suis beaucoup reconnue dans son témoignage, et ce dès les premières lignes :

« Aujourd’hui… . J’arrive à m’exprimer à l’oral devant un certain nombre de personnes, j’arrive à demander une baguette de pain sans stresser et devenir rouge comme une tomate, je n’ai plus honte d’être la personne que le suis ».

Continuer à lire … « Pourtant, c’était mes amies, de Lisa Correia »

Le colis – Sebastian Fitzek

Psychiatre, Emma Stein a été victime d’une agression nocturne dont elle s’est miraculeusement sortie. Depuis, elle vit recluse dans sa maison, de peur de croiser à nouveau la route de ce psychopathe que la presse a surnommé le Coiffeur.
Un jour, son facteur lui demande d’accepter un colis pour l’un de ses voisins. Emma connaît tous ceux qui habitent dans sa rue.
Or, jamais elle n’a entendu parler de cet homme…

• • • • •
Editions L’archipel 
Lu en partenariat avec la maison d’édition
Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ☆

• • • • •

Sebastian Fitzek est un auteur que j’aime beaucoup… Je l’ai pourtant découvert complètement par hasard: quand je suis arrivée dans ma petite ville il y a plus ou moins 10 ans, je m’étais rendue à la bibliothèque avec une liste d’une dizaine de livres que j’aurais aimé emprunter (on ne peut en emprunter que 5 à la fois, mais j’avais vu large) e finalement, il n’y en avait qu’un de ma liste à disposition… J’avais parcouru un peu les rayons, et était tombée sur Thérapie, que j’ai donc emprunté, et finalement dévoré en moins d’une journée ! (Je devrais d’ailleurs le relire 🙂 ). J’ai eu un gros coup de coeur pour sa plume, et ce fut le cas pour plusieurs autres de ses romans.

Si certaines de ses parutions suivantes ne me tentaient que moyennement de par leur résumé, et que pour d’autres, comme Passager 23, je n’ai jamais trouvé le temps de les caser dans mes lectures, Le colis a immédiatement attiré mon attention. Continuer à lire … « Le colis – Sebastian Fitzek »

Distorsion, de Emile Gauthier et Sébastien Lévesque

La face cachée d’Internet recèle de bien étranges histoires…
Distorsion est un podcast québécois qui traite d’histoires étranges qui sont nées sur le web et sont alimentées par une communauté d’internautes avides de sensations fortes.
Dans ce livre , vous trouverez une sélection de 13 histoires de true crime, dark web, disparitions et légendes urbaines parmi les 60 existantes : 8 histoires des plus populaires du podcast, et 5 totalement inédites. pour lesquelles le web s’enflamme, et qui se sont déroulées aux quatre coins de la planète. Le tout illustré par RUN, le créateur de Mutafukaz.
Ces histoires savamment élaborées répondent en tous points aux attentes des lecteurs en quête de mystères et de suspense.

• • • • •
Editions de l’Homme
Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ★

• • • • •

Hello tout le monde,

Je viens aujourd’hui vous parler mystères, étrangetés et autres curiosités.

Depuis que je suis enfant, les histoires assez étranges m’attirent… Par exemple, j’étais accro aux émissions telles que  Mystères, ou les émissions de Jacques Pradel (même pas honte).
Un peu plus âgée, je me suis tournée vers les livres de « true crimes », disparitions, de criminalité… avec mon conjoint, on a un peu cet attrait en commun, et on a quasi l’intégralité des Pierre Bellemare (oui, je sais, c’est pas le plus crédible du genre, mais il faut bien commencer par quelque part, non ? ) et au fil du temps, j’ai élargi mes horizons en matière de true crimes.

Pour certains, cet attrait est malsain… Je n’en sais rien… Je sais juste que j’ai toujours voulu analyser et essayer de comprendre le comportement humain dans ce qu’il a de pire, et que ce genre d’histoires est bien à propos pour ça. C’est pour ça que mon attrait pour cela n’a cessé de croître, et je croise, autant que faire ce peut, les histoires  avec certains documents de psychologie et de criminologie, pour essayer d’aller toujours un peu plus loin dans la compréhension, voire l’explication, de tels actes. Mais je m’égare, revenons-en au livre…

Continuer à lire … « Distorsion, de Emile Gauthier et Sébastien Lévesque »

L’erreur – Susi Fox

Le pire est arrivé. Mais personne ne vous croit.
Sasha a toujours voulu un bébé.  
Sa grossesse se déroule à merveille, jusqu’au jour où elle se retrouve à l’hôpital pour subir une césarienne d’urgence. À son réveil, elle demande à voir son enfant. Alors qu’elle s’attend à vivre un moment magique, Sasha plonge dans un cauchemar bien réel. Le nourrisson qu’on lui amène n’est pas le sien. 
La jeune mère n’a aucun doute, même si personne ne la croit. Ni les infirmières qui évitent ses questions, ni son mari qui essaie de la convaincre, ni sa meilleure amie, appelée au secours. 
Pour tous, Sasha souffre d’un stress lié aux circonstances de la naissance. Mais ce serait oublier combien l’instinct d’une mère est profondément ancré en elle, en dépit des apparences. 
Si le bébé devant elle n’est pas le sien, où est passé son enfant ? Et qui a pu faire cette erreur ? 

• • • • •
Editions Fleuve
Note personnelle : ★ ★ ★ ☆ ☆

• • • • •

Le résumé du livre avait directement attiré mon attention… C’est le genre d’histoire que j’aime découvrir, que ce soit en fiction ou en témoignage. Je me suis toujours demandée comment le personnel hospitalier peut (potentiellement) faire ce genre d’erreur, d’une part, et d’autre part, comment les ressentis de la mère et sa conviction qu’il y a un soucis peuvent autant être occultés par tout le monde… ça me sidère.
C’est donc confiante que je me suis lancée dans la lecture de ce livre. Continuer à lire … « L’erreur – Susi Fox »

Le cadeau, de Sebastian Fitzek

Il est des cadeaux qu’on préférerait ne jamais recevoir…
Arrêté à un feu à Berlin, Milan Berg aperçoit sur le siège arrière d’une voiture une ado terrorisée qui plaque une feuille de papier contre la vitre. Un appel au secours ? Milan ne peut en être certain : il est analphabète. Mais il sent que la jeune fille est en danger de mort.
Lorsqu’il décide de partir à sa recherche, une odyssée terrifiante commence pour lui. Accompagné d’Andra, sa petite amie, Milan est contraint de retourner sur l’île de son enfance. Là, il va découvrir des pans entiers de son passé qu’il avait oubliés…
Une cruelle prise de conscience s’impose alors : la vérité est parfois trop horrible pour qu’on puisse continuer à vivre avec elle – et l’ignorance est souvent le plus beau des cadeaux…

• • • • •
Editions L’archipel
Lu en partenariat avec la maison d’édition via Netgalley
Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ★

• • • • •

Ahhhhh Sebastian Fitzek…
À mes yeux, il s’apparente à mon Stephen King du Thriller 🙂 Il parvient toujours à m’embarquer dans ses histoires, pour mon plus grand plaisir…
Du coup quand j’ai vu ce roman dans les sorties de l’Archipel, je n’ai pas hésité une seule seconde.

Aujourd’hui, je vous parle donc de son dernier opus, Le cadeau.

Je dois bien vous dire que le début m’a fait assez peur… et pas dans le bon sens du terme… On fait la connaissance de Milan dans le milieu carcéral, et pas de la meilleure manière qui soit.

« Il était nu et quelqu’un était en train de le déchirer en deux. Ce n’était pas une impression. Ça arrivait ici et maintenant, sur le carrelage de la vieille buanderie de la prison, juste à côté du sèche-linge industriel. Milan s’entendit pousser un grognement qui n’avait rien d’humain. Sans la chaussette fourrée dans sa bouche, il aurait hurlé à en réveiller tout le bâtiment. Non que ça eût changé quoi que ce soit. Le petit groupe avait payé assez cher pour pouvoir passer la nuit avec le nouveau. »

Je vous avoue que l’idée que tout le livre se passe dans ce décor ne m’emballait pas trop… mais fort heureusement, ce ne fut pas le cas, on en sort très vite pour passer dans le passé de Milan et voir ce qui l’a conduit là… ouf.

On découvre très vite que Milan est analphabète, ou plutôt souffre d’alexie (incapacité totale de lire quoi que ce soit, sans lien avec une incapacité physique).

Continuer à lire … « Le cadeau, de Sebastian Fitzek »

[Avis de lecture] L’Accro du shopping, tome 9 : L’Accro du shopping fête Noël

L’accro du shopping est de retour, confrontée à la plus risquée des fêtes de famille : Noël. Tendre, drôle, une comédie pile dans l’air du temps.
Notre accro préférée est dans tous ses états : cette année, Noël se fera chez elle !
Et la pression monte encore quand Becky comprend qu’elle va devoir composer avec un entourage exigeant. Ses parents, nouveaux retraités tendance hipsters, rechignent à l’idée de passer les fêtes loin de leur quartier branché ; sa demi-sœur Jess ne voit aucun intérêt à ces célébrations superficielles et consuméristes et exige un menu vegan ; même son mari Luke a l’air plus préoccupé par les demandes très pressantes d’une certaine Nadine pour de curieuses affaires financières que par la course aux cadeaux.
Un rude challenge, mais impossible n’est pas Becky !
Décidée à recréer coûte que coûte la magie de Noël, Becky va faire de cette fête un événement inoubliable. Pour le pire, et surtout pour le meilleur…

• • • • •
Editions Belfond
Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ★

• • • • •

Ahhh l’accro du shopping… je suis vraiment accro à cette saga, et pourtant, la chick lit (je pense qu’avec les Gossip Girl, l’Accro du shopping est la seule saga du genre que j’apprécie), ce n’est pas ce que je préfère.
Mais je suis vraiment sous le charme de Becky, de son caractère bien trempé, de ses parades imparables pour justifier ses achats, de sa détermination pour arriver à ses fins… 🙂

Je devais lire cet opus au moment de Noël, puis une chose en entraînant une autre… je n’ai pas pu le faire… Mais je ne pouvais me résoudre à attendre un an de plus et attendre Noël prochain pour le lire… Donc qu’importe qu’on soit déjà en février, je me suis engagée dans cette lecture…
Et quel bonheur… c’est bien entendu un gros coup de cœur.
Rien que les premières pages, les premières lignes, le premier paragraphe, ont su me donner le sourire.

Continuer à lire … « [Avis de lecture] L’Accro du shopping, tome 9 : L’Accro du shopping fête Noël »

[Avis de lecture] Les cinq règles du mensonge, de Ruth Ware

RÈGLE NUMÉRO UN
Dis un mensonge

RÈGLE NUMÉRO DEUX
Ne change pas ta version

RÈGLE NUMÉRO TROIS
Ne te fais pas prendre

RÈGLE NUMÉRO QUATRE
Ne pas se mentir les unes aux autres

RÈGLE NUMÉRO CINQ
Savoir quand cesser de mentir

• • • • •
Editions Fleuve noir
Lu en partenariat avec la maison d’édition via Netgalley
Note personnelle : ★ ★ ★ ☆ ☆

• • • • •

Typiquement, dans le début du livre, on se croirait dans un téléfilm AB3… alors n’allez pas prendre ça pour un défaut, car personnellement, je suis très bon public de ces téléfilms 🙂

4 filles que tout oppose deviennent amies en fréquentant le même internat pendant leur adolescence. Elles jouent à un jeu particulier, le jeu du mensonge, qui leur permet de remporter des points à chaque mensonge dit et cru par leur « victime ».

— Merci, mais je préfèrerais encore m’asseoir à côté des toilettes. Qu’est-ce qui t’as pris, de me raconter que miss Weatherby était enceinte ? Je lui ai envoyé une carte de félicitations, et elle a complètement pété les plombs. J’ai été consignée pour six semaines. Thea n’a rien dit, mais j’ai bien vu qu’elle se donnait du mal pour ne pas pouffer, et Kate, qui était assise dos à Helen, a articulé dix points et levé les doigts vers Thea, avec un grand sourire.

Jusqu’au jour où il y a le mensonge de trop, où les choses tournent mal…
17 ans plus tard, chacune a fait sa vie, elles ont pris des chemins différents, mais il suffit d’un appel à l’aide de l’une d’entre elles pour que tout remonte à la surface et que toutes accourent pour voler à l’aide de leur amie.

Continuer à lire … « [Avis de lecture] Les cinq règles du mensonge, de Ruth Ware »

Les cendreux, de Frédéric Livyns

2019
Quelle est donc cette mystérieuse infection foudroyante qui s’étend et que rien ne semble pouvoir arrêter ? Comment survivre dans cette ville devenue une véritable zone de guerre ? Comment résister lorsque chaque être contaminé se transforme en monstre avide de sang ? Ces créatures innommables à la peau grisâtre qu’on nomme les cendreux peuvent-elles être guéries ? Lucie tentera de rester vivante dans cette civilisation sur le point de s’écrouler, afin de faire éclater la vérité.

• • • • •
Editions Nutty Sheep
24 août 2019 – 51 pages
Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ★

• • • • •

Comment vous dire…
Isa m’a tellement parlé en bien de ce livre de Frédéric que je ne pouvais que le sortir en priorité de ma PAL… Pourtant, en général, je ne suis pas du genre à lire de suite un livre « parce qu’on me dit que je dois le lire »… mais je savais qu’avec l’auteur, je ne serais pas déçue….

Et comme de bien entendu, c’est un coup de cœur…

Quand on parle de virus… quand on parle de quarantaine… quand on parle d’agressivité chez les gens (dans une moindre mesure)… en ce moment on pourrait penser immédiatement au Covid… eh bien non, nous sommes dans Les cendreux…

Continuer à lire … « Les cendreux, de Frédéric Livyns »

[Avis de lecture] Un enfer scolaire + Parle , de Mathieu Mériot

Un enfer scolaire : En feuilletant ce livre vous allez découvrir mon histoire concernant le harcèlement scolaire. Pendant des années, j’ai subi des coups et des moqueries. Aujourd’hui, j’écris ce témoignage pour pouvoir aider et sensibiliser un maximum de personnes face à ce fléau, touchant 1 élève sur 10 en France.
*
Parle : De la maternelle à la quatrième, je subis coups, blessures, rumeurs, insultes, humiliations, et souffrances quotidiennes. Je vis dans la peur et dans la honte constamment. Je me débat comme je peux pour survivre à cet enfer et frôle plusieurs fois le suicide. Mais un jour, je trouve enfin la passion qui me permettra de sortir de tout ça : l’écriture. Dans ce livre, je raconte le harcèlement scolaire dont j’ai été victime au cours de ma scolarité. Un livre unique qui vous entraînera au coeur de la spirale du harcèlement scolaire.

• • • • •
Auto-édition
Note personnelle : ★ ★ ☆ ☆ ☆

• • • • •

J’ai mis beaucoup de temps avant de réussir à faire cette chronique. J’ai beaucoup hésité car je n’avais pas envie de blesser l’auteur et qu’il est difficile de juger un témoignage surtout sur un tel sujet : le harcèlement scolaire.
Mais après tout, le but de ce blog est de partager mon avis sur mes lectures, et sur des sujets qui me touchent, j’ai donc eu envie de le faire malgré tout…
Ma chronique concerne les deux livres, car mes remarques et mon avis sont les mêmes pour les deux ouvrages…

Pour remettre les choses en place, j’ai moi-même été victime de harcèlement et mauvais traitements de la part de mes « camarades de classes » entre mes 11 ans et mes 13-14 ans environ. Parce que quand on a sauté une classe et demie et qu’on se retrouve beaucoup plus jeune que les autres de sa classe, qu’on est petite, (très) ronde, qu’on n’a pas des vêtements et accessoires de grandes marques, et qu’on est déjà pas sûre de soi, les autres ont vite fait de faire de vous leur bouc émissaire et que si au départ, ce ne sont que des mots méchants lancés ça et là, de simples moqueries, cela passe rapidement aux insultes, aux coups de poings dans le dos dans les rangs, aux coups de pieds dans la cour de récré ou dans les cours de gym, aux cours saccagés, livres volés, aux sales coups pour vous faire avoir des ennuis… et vous donner envie de disparaître du paysage définitivement.
Donc le harcèlement scolaire, je sais ce que c’est, ce que cela fait, et à quel point ça peut briser. J’ai 40 ans aujourd’hui et je n’ai toujours pas acquis la confiance en moi que j’aimerais avoir…
Tout ce qui touche au harcèlement scolaire  est quelque chose qui m’interpelle et me touche énormément – livres, témoignages, films, séries, documentaires – … c’est pour cette raison que j’ai eu envie de lire ces ouvrages.

Continuer à lire … « [Avis de lecture] Un enfer scolaire + Parle , de Mathieu Mériot »

[Avis de lecture] L’île des condamnés, de Béatrice Fronton-Patinote

Un faux jeu de télé-réalité organisé par un petit groupe de riches désabusés. Un serial killer lâché sur une île déserte avec les participants de ce jeu, naïfs, qui ne savent pas qu’ils ont été piégés. Un policier à la retraite et une jeune médium. Dans un jeu de cache cache morbide, chacun va essayer de survivre, mais tous n’y parviendront pas.

• • • • •
Editions Plumes de Marmotte
Lu en partenariat avec la maison d’édition via Netgalley
Note personnelle : ★ ★ ★ ☆ ☆

• • • • •

Ce qui m’a attirée en premier, dans ce livre, c’est sa couverture… Je serais incapable de vous dire pourquoi, mais rien qu’à la voir, j’ai eu envie de découvrir ce roman, sans même en avoir lu le résumé.
Puis j’ai lu le résumé, et il a eu vite fait de me convaincre définitivement…
Je me suis dis une fausse émission de téléréalité, une île perdue au milieu de nulle part, un tueur en série… ça promettait un huis-clos intéressant…

Ce livre est le premier roman (édité du moins) de l’auteure… et je dois vous avouer que j’en sors en demi-teinte…

Continuer à lire … « [Avis de lecture] L’île des condamnés, de Béatrice Fronton-Patinote »