Les Enfants de Peakwood Rod Marty

couv5683155Titre : Les Enfants de Peakwood
Auteur : Rod Marty
Maison d’édition : Scrinéo
Sortie : 8 Octobre 2015
# de pages : 383
Genre : Fantastique YA

Quels sont ces étranges maux qui affligent les habitants de Peakwood, petite ville du Montana, USA ? D’où viennent les blessures qui apparaissent sur le corps de certains de ses habitants ? Pourquoi d’autres commencent-ils à agir étrangement ? Seuls Chayton, le médecin de la ville, et son père, vieux chaman au savoir ancestral, savent reconnaître les signes. Le bouleversement qui approche. Quelque chose en lien avec un accident qui n’aurait jamais dû avoir lieu, dix ans plus tôt. Un secret dont ils ont juré de ne jamais reparler… Félicitations, la mort vous offre une seconde chance…

Mon avis: 16/20. J’ai adoré le sens de la description de l’auteur

Continuer à lire … « Les Enfants de Peakwood Rod Marty »

L’ordinateur des dieux de Stephen King

couv41410309Titre : L’ordinateur des dieux
Auteur : Stephen King
Maison d’édition : Pocket (Bilingue)
Sortie : 2 Septembre 2015
# de pages : 85
Genre : Thriller Horreur

Richard Hagstrom hérite d’un appareil de traitement de texte bricolé par le fils de son frère. Cette machine lui donne le droit de vie ou de mort sur les personnes dont il tape le nom…

Mon avis: 17/20. Un petit gout de trop peu quand je referme la dernière page du livre.

Continuer à lire … « L’ordinateur des dieux de Stephen King »

Celles de la rivière Valerie Geary

couv63051264Titre : Celles de la rivière
Auteur : Valérie Geary
Maison d’édition : Harlequin Mosaïc
Sortie : 4 Novembre 2015
# de pages : 400 pages
Genre : Drame contemporain

La femme qu’emporte la rivière Crooked flotte entre deux eaux. Sur la rive, deux fillettes qui jouent dans l’après-midi ensoleillé. Elles sont les premières à découvrir le corps et, soudain, leurs jeux cessent. Leur enfance bascule dans la dureté du monde des adultes. La veille, leur père les a laissées seules suffisamment longtemps pour qu’elles puissent le croire coupable de meurtre. Pour ne pas le perdre, comme elles ont perdu leur mère quelques semaines auparavant, elles décident de mentir sur son emploi du temps… et resserrent bien malgré elles les mailles du soupçon autour de lui, le livrant en pâture à une petite ville dont les préjugés et les rancunes lui laissent peu de chances…

Mon avis: 16/20. Une histoire entraînante,des personnages touchants,un lieu enchanteur.

Continuer à lire … « Celles de la rivière Valerie Geary »

Revival de Stephen King

couv72853058-1Titre : Revival
Auteur : Stephen King
Maison d’édition : Albin Michel
Sortie : 2015
# de pages : 439
Genre : thriller

La foudre est-elle plus puissante que Dieu ?
Il a suffi de quelques jours au charismatique Révérend Charles Jacobs pour ensorceler les habitants de Harlow dans le Maine. Et plus que tout autre, le petit Jamie. Car l’homme et l’enfant ont une passion commune : l’électricité.
Trente ans plus tard, Jamie, guitariste de rock rongé par l’alcool et la drogue, est devenu une épave. Jusqu’à ce qu’il croise à nouveau le chemin de Jacobs et découvre que le mot « Revival » a plus d’un sens… Et qu’il y a bien des façons de renaitre !
Addiction, fanatisme, religion, expérimentations scientifiques… un roman électrique sur ce qui se cache de l’autre côté du miroir.

Mon avis : 15/20. Il fait réfléchir sur la vie, la mort, la religion,« prédicateur ».

Continuer à lire … « Revival de Stephen King »

Les Revenants, tome 1 de Seth Patrick

revenantsgenre 2 genre 4  Amazon_Wishlist

Dans une petite ville française de montagne dominée par un immense barrage, les habitants abasourdis voient des membres disparus de leur famille revenir à la vie : le même jour, des personnes de tous âges parfois décédées depuis des années, reprennent le cours de leur existence sans aucun souvenir de leur mort. Camille, 13 ans, tuée dans un accident de bus scolaire, Simon, qui s’était suicidé avant son mariage, Victor, un petit garçon mystérieux que personne ne semble reconnaître …
Alors que chacun tente d’accepter l’impossible, des phénomènes étranges se produisent dans la ville et des meurtres sanglants, semblables à une série d’assassinats perpétrés dans la région sept ans plus tôt, terrifient la population.
Comment les habitants vont-ils faire face à cet incroyable phénomène qui suscite à la fois la joie, l’effroi et la jalousie ? Pourquoi ces revenants apparaissent-ils du jour au lendemain sans raison ? Et pourquoi eux en particulier ?

Continuer à lire … « Les Revenants, tome 1 de Seth Patrick »

[Avis express] Fées, sorcières et diablesses de Collectif

Elles se sont éveillées à l’origine du monde, elles ont inquiété les esprits pendant des siècles, elles fascinent encore aujourd’hui. Issues d’un imaginaire immémorial – ou peut-être de la réalité -, elles sont entrées en littérature, muses privilégiées de tant d’écrivains. Faisant fi de la raison, balayant d’un seul geste les certitudes les plus inébranlables,

fées, sorcières et diablesses troublent nos paisibles existences depuis la nuit des temps. Elles se mêlent volontiers de notre quotidien, élisent domicile dans nos placards, séduisent par mille ruses… Ces Dames nous enchantent et nous terrorisent tour à tour. De Homère à Bradbury en passant par Clark Ashton Smith, Achim von Arnim, Pierre Gripari, Fredric Brown, George Sand, Robert Bloch, Virginie Greiner, Olivier Ka et les contes de notre enfance, Barbara Sadoul nous entraîne dans ce monde étrange et inquiétant, pour notre plus grand plaisir.

Fées, sorcières et diablesses de Collectif
Editions Librio (Littérature) – 2014 – 125 pages
Sur Amazon  pour 2 €

Autres éditions disponibles

 

arabesque1

Nous sommes ici devant un livre assez sympathique…
La chronique va cependant être assez rapide, car je ne vais pas vous détailler chaque histoire…

On est face à un recueil de nouvelles qui, pour le prix, est très intéressant car cela permet de varier les styles autour d’un même thème… Depuis le classique de la belle et la bête à un conte de la rue Brocca (qui a toute ma préférence car c’est sans conteste mon livre pour enfant préféré de tous les temps), on découvre des contes et légendes autour de la sorcellerie, fées ….

Je ne suis pas toujours emballée par les recueils de nouvelles, je trouve ça généralement trop simple, trop peu approfondi, mais celui ci m’a bien plu…

Je le conseille si vous cherchez un petit livre à embarquer avec vous dans les transports 🙂

Au final, mon avis général…

4 sur 5

13 textes, 13 auteurs, 13 styles… il y en a bien qui vous surprendra 🙂

Lu dans le cadre des challenges et RDV suivants:

Anita Blake, tome 01 : Plaisirs coupables de Laurell K. Hamilton

Mon nom est Blake, Anita Blake. Les vampires, eux, m’appellent « l’Exécutrice » et par égard pour les oreilles les plus chastes, je ne vous dirai pas comment, moi, je les appelle. Ma spécialité, au départ, c’était plutôt les zombies. Je relève les morts à la nuit tombée pour une petite PME. Ce n’est pas toujours très exaltant et mon patron m’exploite honteusement, mais quand on a un vrai don, ce serait idiot de ne pas s’en servir. Tuer des vampires, c’est autre chose, une vieille passion liée à des souvenirs d’enfance. Depuis qu’ils sont officiellement reconnus et ont pignon sur rue, ils se croient tout permis. Certes, il yen a de charmants, voire très sexy, mais il y en a aussi qui abusent. Ceux-là je les élimine. Rien de tel pour garder la forme : ça vous fouette le sang !

Anita Blake, tome 01 : Plaisirs coupables de Laurell K. Hamilton
Editions Milady – 2009 – 382 pages
Sur Amazon au format poche pour 7.10 €

arabesque1

Bonjour bonjour 🙂

Alors oui, je vois d’ici vos mines étonnées… un roman de bit-lit tel que celui-ci, sur mon blog, c’est du jamais vu 🙂 et pour cause, puisque c’est le premier du genre que je lis… Je ne suis généralement pas attirée par ce type de romans, et ici, c’est Margot qui me l’a sélectionné dans le cadre de notre binôme PAL 2015 sur le groupe des lecteurs belges compulsifs.

Je dois vous avouer que je suis toujours un peu craintive face à ces livres qui n’ont rien à voir avec mes lectures habituelles, mais je vois vous avouer aussi que si elle ne me l’avais pas choisi, il serait encore, du coup, resté sûrement des années dans ma PAL (je l’avais acheté sur un coup de tête, d’occasion, pour 3 francs 6 sous, en vadrouille avec mon amie Isa des Tribulations d’une lectrice)

Bref, assez de blabla, passons à l’essentiel… ce que j’en ai pensé… 

Point de vue de l’histoire en tant que telle… j’ai trouvé ça sympa, mais sans plus… je n’ai pas eu les yeux plein d’étoiles, des frissons plein les bras… j’ai trouvé ça limite un peu trop « calme » pour moi (malgré l’action, la violence, tout ça), je m’attendais, au vu des nombreuses chroniques hautement positives que j’ai pu voir, à du plus sensationnel que ça…

Ce qui m’a embêté, surtout, c’est le nombre de personnages… vous le savez, si vous me suivez régulièrement, mais si une histoire est géniale en soi mais qu’il y a trop de personnages, je galère, je n’aime pas ça.. et c’est un peu ce que j’ai eu ici… j’ai eu un peu de mal à retrouver qui est qui, à les remettre « à leur place », et c’est assez dérangeant.

Mais un fait agréable malgré tout: point de vue de l’intrigue, elle n’est pas balancée à la va vite, elle tient en haleine jusqu’au bout du livre, et ça, j’ai aimé…
Il y a eu des rebondissements quand il le fallait, et elle permettait d’avoir un bon fil conducteur tout du long. L’univers « violent » du livre aussi, j’ai apprécié… je m’attendais à quelque chose de plus « doux », de plus édulcoré, et j’ai été ravie de voir que ce n’était pas tant le cas que ça.

Point de vue du style, je ne sais pas si c’est dû à la traductrice ou  l’auteur, mais il y a des tournures de phrases vraiment bizarres, et surtout, des dialogues assez mal construits (surtout au vu des personnages)… savoir qui parlait, quand… pffttt. je lis pour me détendre, pas pour me prendre la tête à devoir relire deux fois chaque dialogue pour être sûre de ne pas m’être emmêlée les pinceaux… c’est un peu dommage, au final.

Sinon, Anita Blake… j’ai beaucoup apprécié le personnage en tant que tel… son caractère, son « charisme », sa personnalité… elle m’a beaucoup plu. Son personnage est bien travaillé, tout est fait pour qu’elle plaise au lecteur. Elle a de l’humour, du naturel… j’aime… j’avoue que si quelque chose devait me décidé, outre l’aspect horreur, à me lancer dans la suite de la saga, ce serait elle.

Du coup, avis en demi-teinte… qui sait, une fois que je serai un peu plus familiarisée avec de la bit-lit, je reprendrai cette saga, mais pas tout de suite… (d’ici un an ou deux, peut être, avec relecture de ce tome qui à ce moment là me plaira du feu de Dieu…)

ps: j’ai une petite confidence  à vous faire: j’ai fait mes premiers (et quasi uniques) pas en bit-lit avec la communauté du sud, que j’ai détesté car je n’aime pas le côté orgie sexuelle qui se dégage de ces livres (et de la série télé, d’ailleurs)… au vu de la couverture et du « sous titre » de celui-ci, je pensais me retrouver face à la même chose, c’est un peu pour ça que je tardais à le découvrir… donc j’ai été ravie que ce ne soit pas le cas. Car même si je ne suis pas quelqu’un de coincé, les livres qui tirent trop vers le sexe, je n’apprécie pas, je n’arrive pas – sans jeu de mot, je vous le promets – à rentrer dedans… 

 

Au final, mon avis général…

3 sur 5

Même si j’ai apprécié la lecture, je ne pense pas que je lirai les autres tomes… je n’ai pas été embarquée plus que ça, je n’ai rien trouvé d’extraordinaire dans ce style de lecture… ça ne doit pas être fait pour moi…

Lu dans le cadre des challenges et RDV suivants:

 

 

Last call, de Lanto Onirina et Rémy Garcia

last-call

Editions Elenya
225 pages

Genre: Thriller
Mots clé: Suspense, meurtres, réseaux sociaux, obsession macabre

Éric se mit à naviguer dans les menus du téléphone pour tenter de trouver une information sur son propriétaire. Aucun appel n’avait été émis ou reçu.
Facebook était installé. L’écran familier du réseau social s’afficha. Il consulta le profil de la personne, puis sa liste d’amis.
Vide. Tout était vide.
Vous trouvez un téléphone dans le train ? Ne cherchez surtout pas à le rendre !

Ma note

3 sur 5

arabesque1

avis 9Je dois vous avouer qu’au départ, je n’attendais pas grand chose de cette lecture… Je suis tombée dessus un peu par hasard, et le résumé a fait sourire la navetteuse que je suis… Que ferais-je si je trouvais un portable dans le train… voilà une bonne question…

Pour vous résumer un peu plus l’histoire: Un homme trouve un GSM dans les transports en rentrant chez lui… Pas de contacts dans le répertoire, pas d’appels dans la liste d’appels, le téléphone semble neuf… juste un profil Facebook qui semble correspondre à une ado. Il décide de la demander en ami sur Facebook pour prendre contact avec elle et lui rendre son portable.
Mais elle ne répond pas a ses messages et pour le petit monsieur ça tourne l’obsession tout ça… Il ne pense plus qu’à retrouver la jeune fille!
Chose bizarre même après plusieurs jours la batterie de l’appareil est toujours pleine…

Voilà, le décor est planté.. Et là, je me suis dit que même si là comme ça, ça n’avait pas spécialement l’air de voler très haut comme livre, dans le sens où c’était assez « banal » comme situation, eh bien moi aussi j’avais envie d’en savoir plus sur la propriétaire du portable… Pari réussi pour l’auteur car je n’ai pas décrocher du roman.

Pendant tout le roman, les pages se sont tournées à une vitesse folle car j’avais envie de savoir le fin mot de l’histoire. Eric (le personnage principal) mais mon dieu que j’ai eu envie de le secouer un bon coup pour lui dire de se bouger un peu, que ce n’était qu’un portable et qu’il ne méritait pas toute l’attention qu’il lui donnait…

Dans l’histoire, on trouve donc l’intrigue autour de la propriétaire du portable, mais aussi des morts mystérieuses qui se succèdent et apportent un peu de suspense supplémentaire.

Par contre, la fin.. elle m’a vraiment laissée perplexe car je ne m’attendais pas du tout à ça… Je l’ai trouvée un peu vite expédiée d’une part, et surtout, complètement pas à propos avec le genre du livre.. elle détonne, et pas dans le bon sens du terme (du coup, heureusement peut-être qu’elle va très vite… ça évite une lente agonie)… Je l’ai trouvée plus « amusante » que « bam! ça explose plein les yeux » quand on découvre le fin mot de l’histoire… déçue sur le coup…

Bref, un roman qui se lit vite, où l’histoire est très addictive, je trouve (malgré la simplicité) mais où la fin gâche un peu tout… dommage.
Mais si vous chercher un livre idéal pour un voyage en train de quelques heures ou une transition entre deux livres plus conséquents, ça pourrait vous plaire…

Summer Nights, tome 1: Le prix à payer de Celia Heinrich

Summer Fawkes est une lycéenne sans histoire, ou presque. Elle est sujette à de violents troubles du sommeil : terreurs nocturnes, cauchemars. Et lorsque ses parents quittent la ville pour soigner sa grand-mère malade, son plus mauvais rêve se réalise. Summer se réveille enterrée vivante.
Cauchemar ou réalité ? Summer ne sait plus que penser. D’autant qu’outre une perte de mémoire, elle commence à ressentir d’étranges symptômes…

Summer Nights, tome 1: Le prix à payer , de Celia Heinrich
Auto-édition, 9 Août 2014, livre numérique.
sur Amazon au format Kindle, 2.99€

arabesque1

avis 5J’ai eu le plaisir de découvrir ce livre via les partenariats Livraddict, et e dois bien vous avouer que sans ça, je ne suis pas certaine que je me serais dirigée vers lui… (c’est ce que j’aime avec les partenariats, la possibilité de découvrir des choses qui sortent de nos sentiers battus)

Ma première impression avec ce roman, ce fut que l’écriture est simple, facile et agréable à lire… Une histoire où on entre directement dans le vif du sujet avec une jeune fille – Summer – enterrée vivante…

Mais… tout n’est pas si simple, … Bon, je ne vais pas vous spoiler en vous disant que finalement, Summer se découvre être devenue une vampire… (on l’apprend dès le début du livre)
Et c’est là que pour moi, le bât blesse: j’ai trouvé que l’idée d’être un vampire, et de l’accepter également, lui vient bien trop vite en tête et que c’est vraiment trop rapide pour moi… genre c’est expédié en moins de cinq minutes, quoi… non franchement c’est dommage… J’aurai aimé que cela tire un peu plus en longueur, qu’elle voient d’autres hypothèses plus exploitées, je ne sais pas, moi… Même dans Twilight, ce n’est pas aussi rapide… (oui, excusez ma référence, on est le 1er janvier quand j’écris cette chronique, et la nuit a été courte)

Summer, c’est une fille qui au final, m’a énervée… oui oui, mais c’est pas dramatique, hein, on peut aimer un roman en ayant malgré tout une héroïne qui tape sur le système 🙂 ce fut le cas ici…. Je ne sais pas vous dire exactement ce qui m’a déplu chez elle, mais entre nous, ça ne l’a pas fait…
Heureusement, d’autres personnages sont venus me rendre la lecture plus agréable 🙂

J’ai aimé certaines références dans le livre, notamment celle à Culture Club avec la chanson Do you really want to hurt me… Que voulez vous, ça me rappelle mon adolescence et mon amour pour la musique… (d’ailleurs, il n’y a pas de raison que je sois la seule à l’avoir en tête, je vous la mets en fin de chronique 😀)

Sinon, plus sérieusement…
Je n’avais pas vu (honte à moi) que c’était un roman de bit-lit quand j’ai postulé pour ce partenariat… je m’attendais, au vu du résumé, à un roman axé fantômes, esprits, un peu à la Charley Davidson, quoi… (vous avez vu, en cours de chronique, je m’améliore quand même point de vue de mes références et comparaisons…). Je ne m’attendais donc pas du tout à cela… mais au final, même si je ne suis pas trop bit-lit, ça s’est bien passé comparé à d’autres livres du genre… (ouf)

Un gros point positif pour moi, c’est l’alternance des points de vue et des narrateurs… ça donne une vision plus globale et j’aime ça.

Par contre, j’aime un peu moins le côté « plusieurs intrigues menées de front« , mais ça, ce n’est pas propre à ce roman, vous le savez, c’est général chez moi… mais ça mérite d’être souligné… (ou pas)

J’aurai plaisir à découvrir la suite si j’en ai la possibilité…

Au final, mon avis général…

Un livre agréable, si vous aimez la bit-lit simple…

4 sur 5

Lu dans le cadre des challenges et RDV suivants:

part livraddict

 

Sang, lien de parenté, de Nathalie Siwek

Editions Persée
2014 – 396 pages

Genre: Fantastique
Mots clé: Fratricide, voix, folie, mystère, malédiction

Élisabeth, Gloria, Annabelle et Frances sont quatre jeunes filles sans histoire jusqu’au jour où elles décident d’assassiner leur petit frère respectif. Pourquoi ? C’est ce que va tenter de découvrir Écho Grayson, aidée par son amie Dorothy, une vieille dame excentrique au passé trouble. Mais une voix mystérieuse semble vouloir prendre possession d’Écho : elle l’incite à se débarrasser définitivement de son petit frère Lewis, dont elle a la garde… C’est au tour du psychiatre de renom, Luther Wladeck, et du père Blaise, prêtre exorciste, de mener leur enquête pour découvrir quelle malédiction plane sur la jeune fille. Ils vont devoir défier le Malin. En unissant leurs forces, parviendront-ils à délivrer Écho de son emprise néfaste ?

Ce livre entre dans le cadre du challenge:

Ma note

5 sur 5

arabesque1

avis 3Je dois vous avouer que le titre et la couverture ont fait beaucoup dans mon choix pour cette lecture… De plus, j’avais déjà pu lire Visions nocturnes, du même auteur, et j’avais été enchantée… Que demander de plus dans ces cas là que ce genre de découvertes ?

Et je dois dire que ce fut également une belle surprise.

Dès les premières pages, on entre directement dans l’histoire, on est emporté dans le récit et dans l’univers de l’auteur et c’est ce que j’aime avec sa plume… elle est naturelle et terriblement prenante… un régal.

L’ambiance est glauque, pesante, lourde de secrets et sur fond de « malédiction »… j’adore.

Les personnages sont attachants, surtout celui de Dorothy, cette petite vieille dame aux habitudes assez particulières, qui prend Echo sous son aile et lui offre le gîte et un emploi… je l’ai trouvée très touchante, et j’adore son côté un peu décalé. Elle tient une boutique ésotérique, ce qui m’a évidemment beaucoup plu, rajoutant une petite touche de mystère…

Le personnage d’Echo n’est pas mal non plus… même si j’ai mis un peu plus de temps à la cerner.

Point de vue de l’histoire, que vous dire… elle est attrayante, on entre directement dans le vif du sujet et on a toujours envie d’en savoir plus… C’est cohérent, le fil conducteur est logique et tient bien la route. Je n’ai pas rencontré de choses improbables ou contradictoire, tout se tient.. .

Seul bémol : les premières pages sont bourrées de fautes d’orthographe ou de grammaire… c’est vraiment les 10 premières pages je dirais, le premier chapitre, car après, ça va… Mais honnêtement, j’ai eu beaucoup de mal avec ces pages…

Bref, un livre génial que je vous conseille…