Le cadeau, de Sebastian Fitzek

Il est des cadeaux qu’on préférerait ne jamais recevoir…
Arrêté à un feu à Berlin, Milan Berg aperçoit sur le siège arrière d’une voiture une ado terrorisée qui plaque une feuille de papier contre la vitre. Un appel au secours ? Milan ne peut en être certain : il est analphabète. Mais il sent que la jeune fille est en danger de mort.
Lorsqu’il décide de partir à sa recherche, une odyssée terrifiante commence pour lui. Accompagné d’Andra, sa petite amie, Milan est contraint de retourner sur l’île de son enfance. Là, il va découvrir des pans entiers de son passé qu’il avait oubliés…
Une cruelle prise de conscience s’impose alors : la vérité est parfois trop horrible pour qu’on puisse continuer à vivre avec elle – et l’ignorance est souvent le plus beau des cadeaux…

• • • • •
Editions L’archipel
Lu en partenariat avec la maison d’édition via Netgalley
Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ★

• • • • •

Ahhhhh Sebastian Fitzek…
À mes yeux, il s’apparente à mon Stephen King du Thriller 🙂 Il parvient toujours à m’embarquer dans ses histoires, pour mon plus grand plaisir…
Du coup quand j’ai vu ce roman dans les sorties de l’Archipel, je n’ai pas hésité une seule seconde.

Aujourd’hui, je vous parle donc de son dernier opus, Le cadeau.

Je dois bien vous dire que le début m’a fait assez peur… et pas dans le bon sens du terme… On fait la connaissance de Milan dans le milieu carcéral, et pas de la meilleure manière qui soit.

« Il était nu et quelqu’un était en train de le déchirer en deux. Ce n’était pas une impression. Ça arrivait ici et maintenant, sur le carrelage de la vieille buanderie de la prison, juste à côté du sèche-linge industriel. Milan s’entendit pousser un grognement qui n’avait rien d’humain. Sans la chaussette fourrée dans sa bouche, il aurait hurlé à en réveiller tout le bâtiment. Non que ça eût changé quoi que ce soit. Le petit groupe avait payé assez cher pour pouvoir passer la nuit avec le nouveau. »

Je vous avoue que l’idée que tout le livre se passe dans ce décor ne m’emballait pas trop… mais fort heureusement, ce ne fut pas le cas, on en sort très vite pour passer dans le passé de Milan et voir ce qui l’a conduit là… ouf.

On découvre très vite que Milan est analphabète, ou plutôt souffre d’alexie (incapacité totale de lire quoi que ce soit, sans lien avec une incapacité physique).

Continuer à lire … « Le cadeau, de Sebastian Fitzek »

[avis de lecture] Siège 7A – Sebastian Fitzek

Il existe une arme létale que chacun peut embarquer à bord d’un avion.
Aucun contrôle au monde ne peut la détecter…

Un vol de nuit Buenos Aires-Berlin.
Une passagère fragile psychologiquement.
Un psychiatre contraint de la manipuler afin de provoquer le crash de l’appareil. À défaut, sa fille, la seule famille qu’il lui reste, mourra.

• • • • •

sortie le 5 mars 2020
Editions L’Archipel
Lu en partenariat avec la maison d’édition

• • • • •

Comment vous dire…
Une fois de plus, je ne suis pas déçue de la plume de Sebastian Fitzek, même si j’avoue que les débuts ont été laborieux…

J’ai vu plusieurs personnes, sur les réseaux, dire qu’ils avaient abandonné la lecture au bout de 100 pages à cause de la lenteur du récit… et j’avoue qu’à un moment, ça m’a tenté, mais j’ai persévéré, et j’ai bien fait ! car au bout de 120-150 pages, les choses s’enchaînent, et là, c’est que du bonheur…

On a beau dire, Sebastian Fitzek manie le huis-clos à l’ambiance oppressante de manière magistrale…

Continuer à lire … « [avis de lecture] Siège 7A – Sebastian Fitzek »