[✎] Skeleton Creek, tome 1 : Psychose

 J’ai adoré… un gros coup de coeur…
Un concept original, des vidéos super qui ajoutent un côté angoissant, je suis sous le charme 🙂

Il y avait un petit temps déjà que j’avais ce livre sur ma « bibliothèque des livres à lire », mais bien que l’envie de m’y mettre y soit, je ne sais pas pourquoi, je ne m’étais jamais lancée…

Puis zou, pendant mes vacances, je me suis dit « c’est le moment, c’est l’instant »…
C’est ainsi qu’un dimanche fin de matinée, je me suis mise à la lecture de ce livre…
Il faut dire que le résumé est des plus intrigants, et a attisé de plus en plus ma curiosité, sans parler des nombreuses critiques que j’avais déjà lues… bien que les avis furent très divergents sur cet ouvrage…
La quatrième de couverture:
 » Il se passe des choses étranges à Skeleton Creek. Des choses terrifiantes.
Avec Sarah, ma meilleure amie, j’ai tenté de percer un sinistre secret. J’ai failli en
mourir. À présent, je suis coincé chez moi, une jambe dans le plâtre. Je ne peux plus
faire confiance à personne. C’est à peine si j’ose croire à ce que j’ai vu et entendu.
Depuis que nos parents nous ont interdit de communiquer, Sarah et moi, je suis désespérément seul. Je m’efforce de mettre cette effrayante histoire par écrit pendant que Sarah, armée de sa caméra, poursuit notre enquête. À chacune de ses découvertes, elle m’envoie un mot de passe qui me permet de visionner la vidéo en cachette.
Ainsi, ensemble, nous continuons à traquer le mystère, prêts à tout pour exhumer la vérité.
Mais, nous le savons, rien n’est plus dangereux que de vouloir déterrer les fantômes du passé. Surtout dans une ville comme Skeleton Creek.
« 
  
Déjà, j’ai adoré le concept de livre interactif… mêler le support papier du livre avec les vidéos à aller voir sur internet… Une idée originale et attrayante… Surtout quand comme moi, on passe la plupart de ses heures de lecture avec malgré tout, le portable à portée de main 🙂 Moi, une geekette?? Euh, oui, on peut dire ça 😉
Maintenant, il faut aussi reconnaître que ce principe d’interactivité peut, à juste titre, en déranger plus d’un, car si certains aiment lire dans le bus, dans le train, dans les salles d’attente de médecins ou d’hôpital, ce livre n’est pas vraiment adapté, car il leur faudra interrompre leur lecture le temps de pouvoir regarder les vidéos chez eux (ou au boulot :p)… mais une fois cet inconvénient passé, le principe est génial.
Les personnages… que dire d’eux… je m’y suis attachée assez facilement… il faut dire que dès qu’on me fait un tant soit peu frissonner, je rentre complètement dans l’univers du livre et que les personnages me semblaient être « de vieilles connaissances ».
Il faut dire que l’aspect « journal intime » permet de se sentir proche de Ryan, et que les vidéos font de même vis-à-vis de Sarah.
Le livre en lui-même est également une pure merveille… un « bel objet »… à savoir que pour permettre au lecteur de bien rentrer dans le concept, il est réalisé comme un véritable journal intime et présenté comme tel… : papier jauni, ligné, avec une police manuscrite. J’ai adoré ça… surtout ponctués de « documents annexes » tels que des éléments de recherche, des mails de Sarah, … le tout permet de rendre le récit plus « réaliste » et inquiétant…
 
 
Point de vue des vidéos, on ne peut nier qu’elles soient réalistes, bien ficelées, bien réalisées, et mettent bien dans l’ambiance du roman… elles sont angoissantes, terrifiantes, … surtout si comme moi, on n’a pas trouvé de meilleur moment pour les regarder que très tard le soir, dans une maison toute calme et plongée dans le noir… D’ailleurs, heureusement que mon chéri à un sommeil de plomb et n’a pas été réveillé par certains de mes cris d’étonnement, voir de frayeur… même si les films d’horreur, ça me connaît 🙂
Les bandes vidéos ne sont pas sans me rappeler les films « Blair Witch », j’y ai retrouvé cette même ambiance de vidéo-amateur, le stress communicatif, … (je suis une inconditionnelle de Blair-Witch :D)
Je pense d’ailleurs que les vidéos amènent le suspens bien plus que l’aspect livre/journal intime… les deux se complètent bien, dirons-nous.
Je me suis sentie happée par l’histoire, j’ai eu réellement l’impression de « faire partie de l’équipe », de faire moi-même partie de ce livre, de participer de manière concrète à l’intrigue, à l’enquête… D’ailleurs, une fois le livre commencé, j’ai été tellement transportée dans son univers que j’en ai oublié d’aller dormir…
J’aime le personnage de Ryan et la manière dont il se décrit… une personne à l’imagination sans borne à tendance horrifique et mystérieuse depuis sa plus tendre enfance, qui a besoin d’écrire encore et encore… ça me correspond bien dans l’ensemble  🙂 ça me rappelle moi vers 1à ou 12 ans…
Comme se doit de l’être le journal intime d’un adolescent, le style d’écriture est simple, sans fioritures ni mots savants. C’est un langage adapté à toutes les tranches d’âges… mais attention malgré tout que le roman ne me semble pas opportun pour les plus jeunes, âmes trop sensibles s’abstenir…
Et autre chose que j’ai aimé dans ce « journal »: les références à des œuvres d’Edgar Allan Poe, qui, personnellement, m’ont donné envie de me replonger dans ces « œuvres oubliées » si je puis dire…
En bref, le mélange des médias m’a conquise, l’histoire m’a convaincue, et le livre m’a charmée… Un concept original et bien mené… que demander de plus?
Ah, si, je sais… le second tome 🙂

[✎] Chair de poule, tome 50 : La peau du loup garou

 Quelles sont ces ombres aux formes mi-humaines, mi-animales qui dansent la nuit dans le jardin ? Alex, venu passer quelques jours chez son oncle et sa tante, ne devrait pas essayer de comprendre ! A moins qu’il n’ait envie de risquer sa peau…
Il n’y a pas à dire, mais en ce moment j’ai une attirance particulière pour les livres jeunesse… et cette collection « Chair de poule » fait vraiment parie de mes coups de coeur…

Les textes, ayant été écrits pour des enfants d’une dizaine d’années, sont simples, utilisant un vocabulaire simple et très imagé… Il est en effet difficile, devant ce livre, de ne pas se représenter le loup garou sautant par la fenêtre de cette étrange maison… De ne pas frissonner quand le jeune garçon, armé de son appareil photo, sent un souffle bestial dans son cou, dans la forêt, en pleine nuit…

Cette histoire de loup garou est à la fois drôle et inquiétante, et a donc tout pour plaire aux jeunes comme aux moins jeunes.

ce que j’aime aussi dans ce livre (comme dans les autres de la série), c’est que généralement, la fin n’en est pas une… elle reste ouverte, pour permettre le développement de l’imagination du lecteur…

Une fois le livre terminé, j’ai malgré tout regardé dehors pour voir si c’était la pleine lune… on ne sait jamais 🙂

 Vous aimiez la série télé? Alors vous allez adorer les livres…
Une collection de livres géniale à découvrir pour le bonheur des petits et des grands 🙂