Archives du mot-clé Best Sellers

Life in Icicle Falls, tome 2 : Noël à Icicle Falls de Sheila Roberts

Editions Harlequin (Best-sellers)
352 pages
Sortie : 1 Novembre 2014

Genre: Romance
Mots clé: Noël, Famille, séparation

Tout avait pourtant si bien commencé… Cassie Wilkes, propriétaire de la petite pâtisserie d’Icicle Falls, doit pourtant l’admettre : si le repas familial qu’elle a préparé pour Thanksgiving frise la perfection absolue, il n’en va pas de même pour le reste de son existence. Loin de là. Sa fille unique ne vient-elle pas d’annoncer à table, devant tous les convives, qu’elle comptait se marier le week-end précédant Noël (autant dire dans cinq minutes) avant de déménager dans une autre ville ? Pire, qu’elle voulait que son père (autrement dit son épouvantable ex-mari) la conduise à l’autel ? Déjà proche du K-O, Cassie doit encaisser l’ultime mauvaise nouvelle de ce repas qui a décidément viré au cauchemar : son ex-mari, sa nouvelle femme et leur chien vont demeurer chez elle le temps des festivités…
Pour Cassie, cette période des fêtes sera à n’en pas douter pleine de surprises et de rebondissements…

Ce livre entre dans le cadre du challenge Lire en thème sur le thème de l’hiver…

Ma note

3 sur 5

 

arabesque1

avis 7

Décidément, mes lectures de Noël ne commencent pas en grande forme, puisque c’est une semi déception pour moi… Le livre est sympa… mais… Je vous explique tout ça.

Au départ, rien que la couverture m’a fait envie… je n’ai même pas lu le résumé avant de choisir ce livre, car il rentrait pile dans mon état d’esprit…
Il donne une impression de douceur, de fraîcheur, … qui n’est pas pour me déplaire.

Point de vue écriture, je ne vais pas vous étonner en vous disant que ça se lit tout seul… On est dans un livre fait pour se détendre, pour se changer les idées, et là, c’est parfait.

Point de vue des personnages, on se retrouve face à trois personnages principaux, trois femmes: Ella, Cass et Charley… et c’est là que ça a un peu coincé pour moi… Je dois vous avouer que je ne suis pas fan du tout des romans où l’on suit ainsi trois histoires de front… Alors oui, ce sont trois amies, elles se connaîssent, ça reste dans le même cadre… bref, ça m’a bloquée, même si j’ai aimé la lecture, l’histoire, tout ça, je n’ai pas été super emballée à cause de ça…
Certains aiment ça, car cela donne la possibilité à chacun de se retrouver dans l’un des personnages, et à raison, mais l’ennui, c’est que du coup on a trois « intrigues », trois histoires différentes, et ça… non, ça ne l’a pas fait… jongler d’une histoire à l’autre, c’est une chose que je n’aime pas vraiment…

Sinon, point de vue personnages, c’est celui de Cass que j’ai préféré. Au début, j’ai eu beaucoup de peine pour cette mère de famille, et immédiatement, je l’ai prise un peu en pitié.. Ah, les histoires d’ex, ce n’est jamais facile, surtout avec des enfants qui ont une vision toute différente des choses…

Sinon, toutes les trois ont des caractères bien différents et bien affirmés, ce qui est plaisant… on a toujours l’impression, ce magnifique préjugé, que les romans Harlequin ne sont pas travaillés, mais là, les personnages le sont, ils sont agréables, ont une histoire, un vécu et un caractère bien mis en avant dans le roman.

Des thèmes comme l’amitié, la famille, et bien sûr les ex sont à l’ordre du jour dans ce livre, avec son lot de déceptions, de belles surprises et de moments touchants.

Bref, un livre léger que je vous conseille pour cette période des fêtes qui approche… si le fait de suivre les 3 histoires en même temps ne vous gène pas… car en dehors de ça, il est bien agréable 🙂

 chroniques à lire

 

[Drame/Thriller] Jamais je ne t’abandonnerai de Antoinette van Heugten

Que se passe-t-il ? Danielle Parkman ne reconnaît plus son fils. Plus du tout. Pourtant, elle n’imagine pas un instant que la terrible maladie dont Max souffre ait pu transformer le petit garçon tendre et attentionné qu’il était en adolescent au comportement inquiétant. Certes, l’autisme est un mal étrange mais, quoi qu’en disent les médecins, elle seule connaît le coeur de son enfant. Et elle a confiance en lui. Jusqu’au jour où Max est accusé du meurtre d’un patient hospitalisé dans le même établissement que lui. Sous le choc, Danielle est aussitôt assaillie par un terrible doute : se pourrait-il qu’elle se soit trompée ? Non, c’est impossible. Max n’a fait de mal à personne. Par chance, l’avocat Tony Sevillas, le seul qui semble la croire, fait tout pour défendre sa cause : avec lui, Danielle est prête à braver la peur et le doute pour que la vérité triomphe. Et jamais, jamais, elle n’abandonnera Max.

ce que j'en ense

 5 - un ptit coup de coeur pour cette lecture

Quand j’ai vu ce titre dans les livres proposés par les éditions Harlequin, je n’ai pas hésité une seule seconde… Je ne sais pas pourquoi, mais le résumé m’a immédiatement convaincue que j’allais passer un excellent moment lecture.. et ce fut bel et bien le cas.

Dès le départ, j’ai été accrochée par l’histoire… on entre dans le vif du sujet, et jusque la fin, on ne relâche pas la pression, et c’est vraiment le genre de livre dont j’ai envie et besoin en ce moment…

On fait donc la connaissance de deux « duos » maman-enfant « difficile », qui se rencontrent dans l’enceinte d’un hôpital psychiatrique, … Danielle, la maman de Max, et Marianne, la maman de Jonas, s’entendent tout de suite très bien… elles connaissent un parcours de vie similaire, ont les même soucis avec leur fils… un peu le genre « elles avaient tout pour se rencontrer et s’entendre ».  Jusqu’au drame… Celui où l’on retrouve Jonas, vraisemblablement assassiné par Max… et c’est là que tout se chamboule et tout prend une tournure toute différente.

Danielle est bien déterminée à ne pas baisser les bras et prouver que son fils n’est en rien responsable de ce qui est arrivé, et je dois dire qu’elle y met vraiment tout son cœur, toute sa hargne et limite, tout son désespoir. J’ai admiré son courage et sa détermination tout au long de l’histoire. Même si je l’avoue, parfois, j’avais juste envie de la secouer pour lui demander si elle se rendait compte de ce qu’elle faisait.

La tension tout au long du livre monte, monte, on y va crescendo, et plus j’avançais dans ma lecture, et plus je VOULAIS savoir, plus j’avais hâte de voir le dénouement, et surtout le pourquoi du comment…

L’histoire est bien ficelée, tout m’a semblé crédible et cohérent, et même si arrivée aux deux tiers du livre, je me doutais d’une partie de l’histoire, ça ne m’a pas empêché de prendre plaisir à continuer le livre, peut être même encore plus 🙂

Les personnages sont hyper attachants, surtout Danielle et Max, et Doaks, un détective privé qui prendra part à la quête de vérité.

L’écriture est simple, mais efficace. Pas de fioritures inutiles, mais juste ce qu’il faut pour prendre le lecteur au jeu de l’histoire et l’embarquer pour une enquête passionnante.

Vous l’aurez compris, j’ai adoré ce livre et vous le conseille vivement… une superbe découverte,…

d'autes l'ont lu

     

 

[✎] Prémonition (Graham, Heather)

Genre : Thriller fantastique
Nombre de pages : 425 pages

Maison d’édition : Harlequin Best Sellers
Année d’édition : 2010

Le cri enfle dans la nuit.
Un cri de terreur, presque inhumain. Dans son cauchemar, Toni voit la victime. Elle sent sa peur, voit l’homme brandir son couteau… La petite Toni a neuf ans lorsqu’elle se jure d’annihiler à tout jamais cet effrayant pouvoir qui la plonge chaque fois dans l’horreur d’un crime qu’elle voit se dérouler sous ses yeux. Des années durant, elle tient bon. Mais l’enfer recommence le jour où, avec ses amis, elle décide de louer un vieux château écossais afin d’y faire revivre d’anciennes légendes.
Car, au cœur des Highlands, on ne réveille pas impunément les fantômes. Assaillie par de nouvelles images sanglantes, Toni sent que la mort rôde autour d’elle. Comme pour confirmer ses craintes, une femme est bientôt portée disparue. Une femme qu’elle se met à  » voir  » en rêve… Toni n’a plus le choix. Elle doit accepter ses étranges dons prémonitoires, et prendre tous les risques pour découvrir le meurtrier, y compris celui d’aller jusqu’au bout de la fascination mêlée d’effroi que lui inspire Bruce MacNiall, l’actuel héritier du château.

Le cri jaillit et se répercuta dans la nuit — un cri au timbre glaçant, le cri inimitable d’un enfant véritablement terrifié.
Les parents se ruèrent dans la chambre, prêts à combattre les forces qui avaient provoqué une telle terreur chez leur fille.
Mais ils ne trouvèrent rien. Rien que leur petite de neuf ans debout sur son lit, les poings serrés, le corps raide. Elle hurlait toujours, et ses cris perçants faisaient penser au grincement des ongles sur le tableau noir.
Les parents regardèrent autour d’eux, éperdus.
— Chérie, chérie !
La mère s’approcha et tenta vainement de l’étreindre. Le père fit de même, tout en l’appelant par son nom. Puis il la prit par les épaules et la secoua. Mais l’enfant ne les voyait toujours pas.
Finalement, elle s’effondra. D’un seul coup, elle tomba au milieu du lit, telle une masse.
Les parents échangèrent un regard, et la mère prit l’enfant dans ses bras et la serra contre elle.
— Chérie, pour l’amour du ciel, chérie…
La petite ouvrit de grands yeux bleus comme un ciel d’été, des yeux pleins d’innocence. Son visage encadré d’un halo de cheveux blond pâle s’éclaira d’un sourire endormi, comme si de rien n’était, comme si les cris terrifiants n’avaient jamais franchi la barrière de ses lèvres.
— Tu as fait un cauchemar? demanda sa mère avec anxiété.
L’enfant fronça les sourcils.
— Non, répondit-elle dans un chuchotement.
Son regard bleu s’assombrit, et elle se mit à trembler. La mère secoua la tête.

J’ai commencé cette lecture dans le cadre d’un book club sur un forum, et je dois dire que ce titre me tentait beaucoup par son résumé… je le trouvais vraiment attirant…

Et au final, j’ai eu beaucoup de mal à avancer dans ma lecture… beaucoup trop de choses m’ont dérangée, ou m’ont manqué.

Point de vue du style, il est en soi assez agréable. Des phrases simples, sans fioritures, qui donnent une certaine fluidité au récit. En cela, c’est agréable…

Par contre, il y a tout au long du récit des aller-retours entre le présent et le passé (avec des vues sur la vie de l’ancêtre de Bruce), et cela, je n’ai vraiment pas aimé. J’ai trouvé que cela ne servait à rien, ralentissait beaucoup le récit, et était vraiment inutile et barbant.

Par moment, j’ai trouvé aussi que le côté « romance« , même de manière déguisée , prenait parfois beaucoup trop le pas sur l’histoire, l’action et le suspense, je trouve ça dommage, car je fond de l’histoire avait un réel potentiel, pourtant.

Point de vue des personnages, … Ils sont présentés de manière à ce que l’on en aie un portrait global, mais on ne peut pas vraiment dire qu’ils soient vraiment travaillés avec soin…

Toni, c’est un personnage qui m’a beaucoup plu. En apparence, elle arbore un côté fort, sûr d’elle, parfois agressive (la meilleure défense étant l’attaque), mais cela  cache une très grande fragilité et des blessures du passé assez conséquentes.

J’ai beaucoup aimé le prologue, où on la découvre enfant… j’aurais vraiment aimé que ce passage soit plus conséquent, car c’est à mes yeux le plus agréable du livre…

Laird MacNeill ne m’a pas trop accroché  par contre. Même si c’est un personnage intéressant, et important dans le livre, je n’en retiens finalement pas grand chose…

Les personnages sont assez plats et peu travaillés malheureusement ce qui explique sans doute la difficulté que j’ai éprouvée à m’y attacher réellement et du coup ils n’arrivaient pas non plus à me transporter dans leur histoire.

 

J’ai eu vraiment beaucoup de mal à voir où l’histoire voulait en arriver, où tout cela nous menait et cela m’ennuyait beaucoup… J’aime pouvoir me faire un aperçu mental du livre et là, pas moyen. Cela restait dans le flou, dans le décousu… bref,  plus j’avançais dans le livre, et plus cela mettait de la distance entre les personnages, l’histoire et moi.

On assiste à trois « enquêtes » ou énigmes de front… d’une part, l’escroquerie dont Toni et ses amis ont été victimes, d’autre part, un tueur en série qui sévit dans la région, et enfin le lien entre l’histoire (inventée) de Toni qui se révèle criante de vérité et les visions qui y sont liées… Le tout, c’est un peu trop pour une seule histoire, je trouve..

Ça partait dans tous les sens, on ne voyait pas toujours le lien entre des évènements pourtant visiblement en rapport les uns avec les autres… À d’autres moments j’avais vraiment l’impression que l’on tournait en rond…

Un livre où le potentiel était bon, mais au final décevant… trop de choses inutiles au détriment de ce qui était plaisant…

Logo Livraddict