[✎] Divergent, tome 1

Titre VF : Divergent, tome 1
Titre VO : Divergent, book 1

Auteur: Veronica ROTH

Genre : Sci-fi (dystopie), Jeunesse

Maison d’édition: Nathan (Blast)
Date de publication : octobre 2011

Pages : 440 pages
Prix : 16,50 € (version papier) et 13,99€ (version numérique)

Dans le Chicago dystopique de Béatrice, la société est divisée en cinq factions, chacune dédiée à la culture d’une vertu : les Sincères, les Altruistes, les Audacieux, les Fraternels, et les Erudits. Sur un jour désigné de chaque année, tous les adolescents âgés de seize ans doivent choisir la faction à laquelle ils consacreront le reste de leur vie. Pour Béatrice, la décision est entre rester avec sa famille et être qui elle est, les deux sont incompatibles. Alors, elle fait un choix qui surprend tout le monde, y compris elle-même.
Mais Tris a aussi un secret, celui qu’elle a caché à tout le monde parce qu’elle a été averti qu’il peut signifier la mort. Et comme elle découvre un conflit croissant qui menace de percer cette société en apparence parfaite, elle apprend aussi que son secret pourrait l’aider à sauver ceux qu’elle aime. . . ou pourrait la détruire.

  
Un livre époustouflant, à ne pas rater…
Des personnages décapants, une histoire renversante, …

Aaah cela faisait un moment que j’avais envie de découvrir ce livre, et je fus donc super contente de l’avoir remporté chez Tiboux lors de son RAT organisé il y a quelques semaines…

Après avoir reçu le livre, le plus dur fut de trouver un créneau pour le lire, et j’avais bien hâte…

Je dois avouer que j’avais quelques craintes, au début, car je me suis dit qu’après avoir lu tellement de positif sur ce livre, même en ne lisant qu’en diagonale pour éviter tout risque de spoiler, je risquais de l’avoir tellement idéalisé que le risque de déception était grande… et finalement, effectivement, déception il y a eu… celle d’avoir terminé ce livre si rapidement…

La couverture est vraiment superbe… les couleurs sont belles, l’illustration magnifique, elle dégage quelque chose d’indescriptible… (et ceux qui me connaissent et me suivent savent à quel point je suis sensible et réactive à la couverture d’un livre, élément très important à mes yeux…)

Point de vue du style, je dois avouer que j’ai été bluffée…  dès les premières pages, on se sent submergés par les évènements, impossible de sortir de l’histoire, on y est plongés et le temps semble s’être arrêté autour de soi… j’ai en tous cas vécu la lecture comme ça, où je n’ai pas vu le temps passer…

Le découpage en petits chapitres instaure un certain rythme au roman, mais chaque fin de chapitre nous pousse à passer au suivant…

Les émotions sont bien présentes, et passent à merveille.. pour être honnête, je n’ai pas pu m’empêcher de verser quelques larmes en cours de lecture. Certains passages m’ont vraiment prise en otage, et chamboulée.

L’histoire elle aussi est étonnante et très addictive une fois qu’on est pris dans l’engrenage, il est impossible de lâcher le livre sans savoir ce qui va se passer.

Ce que j’ai aimé, c’est le fait que l’on puisse connaître l’origine des 5 factions, … et je ne pense pas que ce sera un spoiler que de vous les mettre:

Il y a plusieurs dizaines d’années, nos anciens ont compris que les guerres n’étaient causées ni par les idéologies politiques, ni par la religion, ni par l’appartenance ethnique, ni par le nationalisme. Mais par une faille dans la personnalité même de l’homme, par son penchant à faire le mal sous une forme ou une autre. Ils se sont donc séparés en factions dont chacune s’est donné pour mission d’éradiquer le travers qu’elle considère comme responsable des désordres de ce monde.

Le roman n’est qu’une énorme poussée d’adrénaline constante, il n’y a pas de temps mort, et le lecteur n’a pas le temps de souffler tant l’action (même si on n’en a pas l’impression) et la réflexion sont omniprésentes. Qu’est ce que j’ai aimé ça… j’avais du mal à poser le livre….  Au plus les pages se tournaient, au plus le stress, la tension monte… c’est grisant…

Les personnages autant que les « univers » nous sont présentés de manière relativement complète sans tomber dans le « trop », dans le dérangeant et le trop lourd. On en sait assez pour bien apprécier le tout, mais pas trop pour ne pas se lasser… c’est vraiment agréable.

Le livre est découpé en trois grandes parties, … de la connaissance des personnages, à leurs entrée réelle dans le monde de leur faction et ses conséquences, en passant par leur apprentissage… chacune des parties a son intérêt, chacune est nécessaire, et chacune est merveilleusement amenée et traitée. La dernière partie nous révèle une vraie bombe qui promet une base solide pour la suite de la saga et nous tient en haleine en attendant de pouvoir lire la suite!

Les personnages sont un autre point fort de ce romans… ils sont aussi divers que variés, et j’ai pris beaucoup de plaisir à les découvrir. Par contre, je crois qu’il n’y a pas de demi mesures dans ce livre… soit on accroche irrémédiablement à un personnage, soit on le déteste…

Tris est un personnage très intéressant. J’ai aimé voir son évolution tout au long du roman, surtout que dans un premier temps, assez long, je dois l’avouer, elle m’a énervée, voire exaspérée… j’ai donc apprécié de la voir changer.

Il faut reconnaître qu’elle est dotée de nombreuses qualités, que ce soit le courage, l’intelligence, le dévouement aux autres, … mais je trouve qu’elle se pose beaucoup trop de questions sur tout, et que malheureusement, elle ne se sert pas toujours à bon escient de ce qu’elle a comme capacités. Je l’ai trouvé trop naïve au début, énervante. Elle a beaucoup de mal à accepter ses défauts, ou plutôt, se concentre tellement là-dessus qu’elle en oublie ses qualités. Mais au fur et à mesure qu’elle en apprendra plus sur son statut de « Divergent« , et les conséquences que cela va engendrer, elle va s’affirmer et c’est là qu’elle prend toute sa profondeur.

Quatre est sans conteste mon personnage préféré… dès le départ, je l’ai pris en sympathie, et cela n’a pas cessé du début à la fin… c’est un personnage à la fois très intriguant et très attachant… Il dégage quelque chose, a un charisme fou, et son côté hyper mystérieux, passant du chaud au froid, m’a fascinée.  J’ai vraiment accroché à ce personnage comme à aucun autre…

Les autres personnages tels que Peter, Al, Christina, Will, Eric, …. Sont tous tout aussi intéressants, même s’ils ne sont que des personnages secondaires, car ils ont tous une place bien à eux dans l’histoire, et dans l’évolution de l’histoire et celle de Tris.

Ce que j’aime particulièrement avec ce livre, c’est qu’au-delà de l’histoire, le livre nous pousse à la réflexion, ce qui est très enrichissant… bien que l’on soit dans une dystopie, comment réagirais-je si j’étais face à un tel choix? Quelle faction choisirais-je? Pourquoi? Est-il possible réellement de faire un tel choix, de ne mettre en avant qu’une seule vertu? Les unes ne sont-elles pas liées aux autres?

Il y a un passage que j’aime beaucoup:

« Je crois qu’on a commis une erreur, dit-il doucement.

On s’est tous mis  à dénigrer les valeurs  des autres factions sous prétexte de mettre  les nôtres en avant.  Je n’ai pas envie de faire ça.  Ce que je veux, c’est être  courageux, ET altruiste, ET  intelligent, ET gentil , ET sincère. »

Bref, vous l’aurez compris, ce livre est un coup de cœur, comme il le fut pour de nombreux autres lecteurs. Si vous n’avez pas encore eu l’occasion de lire ce livre, n’hésitez pas! C’est juste une énooorme bombe dans le paysage livresque du moment.

Tiboux, Manie, Crouton,

Logo Livraddict

[✎] April May & June

April, May & June
Robin BENWAY
Nathan
368 pages
15,50 €

Trois soeurs
Trois secrets
Trois pouvoirs

C’est arrivé le lendemain de la rentrée.
Alors que la journée s’annonce tout à fait ordinaire, April découvre qu’elle peut prédire l’avenir. Le même jour, sa soeur May connaît un soudain accès d’invisibilité, qui semble se déclencher à la moindre émotion. Et enfin June, leur benjamine, parvient à lire dans les pensées de tous ceux qui l’entourent! Génial, non?
Eh bien non. Prévoir les catastrophes sans pouvoir les éviter, draguer un mec avec un corps qui disparaît à moitié et connaître les pensées pas toujours reluisantes de ses copines, voilà qui vous décourage d’avoir des superpouvoirs!
Et si le véritable pouvoir de ces trois soeurs-là était le lien qui les unit?


Les débuts étaient sympathiques… mais après, tout était trop calme, trop plat…

J’avais repéré ce titre dans la wishlist de mon amie Tiboux, et je m’étais dit que le résumé avait l’air vraiment très sympa… Du coup, zou, un coup d’oeil sur le net, et malheureusement pour moi, ce livre n’était pas présent à ma bibliothèque publique, mais j’ai pu leur demander de le réserver « ailleurs »…

Il m’était déjà sorti de la tête quand, près de deux mois plus tard, ma bibliothécaire m’annonçait qu’elle l’avait reçu, et que je pouvais passer le chercher.

On y voit les trois soeurs, qui y apparaissent malgré tout très différentes les unes des autres… une couverture donc sommes toutes très simpliste, mais qui attire malgré tout le regard…

Je la trouve plus jolie que celles anglophones, en tous cas…

         

Le style de l’auteur est lui aussi très simple,… voire trop… bien sûr, certains me diront que c’est normal pour un livre jeunesse, mais ici, cela m’a semblé plus flagrant que d’habitude.

Par contre, j’ai mis du temps à entrer correctement dans le livre, car chaque chapitre est raconté par une soeur différente, et à force, disons le franchement, je me perdais dans qui est qui, sait quoi, fait y quoi et avec qui…est ce que c’était dû au fait que j’étais sous « l’emprise » de mes médicaments anti-crève, je ne sais pas, mais au début, j’avais vraiment du mal.

Mais une fois que l’on s’est habitué à cette alternance de narrateur, c’est sympa… cela apporte de la fraîcheur, un petit je-ne-sais-quoi qui rend l’ensemble très agréable. Cela permet aussi de mieux cerner chaque soeur, et lui attribuer les caractéristiques propres qui y sont relatives.

Ce que j’ai aimé aussi, ce sont les petites notes de bas de page, qui permettent de mieux comprendre certaines références.. (bon, certaines auraient sans doute pu être évitées, mais dans la majorité, j’ai apprécié d’avoir les éclaircissements sur le « Tunnel Log », « supercalifragilisticexpialidocious », ou « Oprah Winfrey ».)

Donc, dans sa globalité, je dois dire que le style de l’auteur est très engageant et agréable pour une lecture facile, sans prise de tête et en toute simplicité.

C’est d’ailleurs ce que j’ai aimé… une très bonne lecture intermédiaire, dans un style très imagé, qui permet de se représenter facilement les scènes…

L’histoire commençait de manière assez fracassante, avec la découverte de leurs pouvoirs par les trois soeurs. Je me suis dit qu’au delà de ça, il allait se passer plein de choses, avoir plein de conséquences drôles et amusantes (après tout, on est dans un livre jeunesse) puis… le livre refermé, j’attends encore que l’action arrive… Il y en a un peu à la fin, mais en dehors de ça, j’ai trouvé le livre assez plat, malheureusement. je m’attendais à plus de rebondissements et d’action.

Si je voulais donner ma première impression sur les trois soeurs, je dirais qu’il s’agit d’un remake version ados rebelles des soeurs Halliwell dans Charmed.

April, l’aînée, est celle que je préfère… j’aime son côté intello, sur-protecteur, à penser aux autres avant de penser à elle… (ça me rappelle quelqu’un mais qui??? ah oui, moi 😀) son don de prémonition tout nouvellement acquis ne lui facilite pas les choses, car elle a encore quelques difficultés à le contrôler. Par contre, elle met un point d’honneur à vouloir s’en servir « pour le bien », et pas pour des futilités.

May, la « moyenne », a le don de disparaître… elle est déjà, au départ, très solitaire, et  sa particularité n’aide pas à son intégration sociale dans sa nouvelle école.

June, la plus jeune, est pétillante, mais aussi râleuse et sans peur… Elle est dotée du don de lire dans les pensées, et son jeune âge n’est sans doute pas fait pour aller avec ce don 🙂 Elle ne pense qu’à une chose, s’en servir pour faire croître sa popularité et se faire apprécier des filles les plus en vue de l’école…

Comme vous pouvez le constater, les dons qu’elles se découvrent sont vraiment en adéquation avec leur caractère de départ, et ne fait que venir le renforcer.

A côté des soeurs, on trouve Mariah, la fille populaire mais mal dans sa peau, Henry, obnubilé par la fac, et Julian, qui sous ses airs de mauvais garçon, est totalement différent.

Ces personnages sont attachants, on ressent sans peine leurs sentiments, leurs craintes, leurs angoisses…On les prend en sympathie ou ils exaspèrent, selon les cas. personnellement, j’ai adoré « faire leur connaissance » et partager un peu de leur existence pas très ordinaire.

les personnages, riches en caractère

une histoire un peu lente, sans action réelle

Jeune auteur, Robin Benway vit à Santa Monica, en Californie. Elle a étudié à l’université de New York, où elle a gagné des prix en « écriture de fiction », puis travaillé dans des librairies. Son premier roman, « Audrey, wait ! » (en VF : « Comment je suis devenue célèbre »), drôle et enlevé, qui parle d’amour, de rock et de célébrité soudaine, l’a propulsée sur le devant de la scène.

Comme son héroïne Audrey Cuttler, elle aime écouter la musique très fort, a une meilleure amie incroyable et adore aller danser dans des concerts. Mais… elle n’a jamais été poursuivie par les paparazzis. Enfin, pas encore ?

Le site de l’auteur (en anglais) et le site de « comment je suis devenue célèbre«