Archives du mot-clé Harcèlement

Positive (Paige Rawl, Ali Benjamin et Jay Asher)

couv31802021Titre : Positive
Auteur : Paige Rawl
Maison d’édition : Hachette
Sortie : 26 Octobre 2016
# de pages : 397
Genre : Témoignage

Paige Rawl est une adolescente rayonnante. Pom-pom girl, footballeuse, excellente élève, tout semble lui réussir. Jusqu’au jour où elle révèle son secret à sa meilleure amie : elle est séropositive, sa mère lui a transmis le HIV. Dans les heures qui suivent, le harcèlement commence. Ses camarades laissent des mots cruels dans son casier. Ils chuchotent sur son passage. Paige ne s’est jamais sentie aussi seule. Pour la première fois, elle ne sourit plus. Cela aurait pu être la fin de son histoire. Mais cela en était le début.

Mon avis: 20/20. Un livre coup de poing, coup de coeur...

Lire la suite

Détruiredesvies.com de Dïana Bélice

 

Image2Peut-être es-tu comme moi. Une Camille. Loin d’être populaire à l’école, tu passes pas mal inaperçue, à ton grand désespoir, alors que tout ce que tu voudrais, c’est enfin te faire remarquer pour trouver l’amour. Mais être invisible n’est certainement pas le prérequis numéro un pour séduire ton prince charmant.
C’est arrivé un peu par hasard, mais j’ai déniché le mode d’emploi. Celui pour l’amour. Et avec le recul, je me rends compte que pour vivre une incroyable idylle, je ferais tout. Littéralement, tout. C’est un processus assez simple.
Étape numéro un : te trouver une bande d’amies, vraiment cool et populaire, question de te tenir le plus près possible des beaux gars de l’école.
Étape numéro deux : te créer des profils sur les réseaux sociaux, ainsi que sur des sites de rencontres.
Étape numéro trois : te dénuder devant ta webcam.
Étape numéro quatre (impensable mais souvent inévitable) : pleurer toutes les larmes de ton corps en te demandant si tout ça, c’est bel et bien arrivé.
La cyberprédation est un fléau qui s’immisce dans la vie de nos jeunes de façon insidieuse. La facilité d’accès aux réseaux sociaux rend la vérification de l’identité des utilisateurs presque impossible. Les faux marchands de rêves ont ainsi tout le loisir de berner leurs victimes plus ou moins consentantes, profitant de l’anonymat d’Internet pour obtenir ce qu’ils veulent.

Lire la suite

Marion, 13 ans pour toujours de Nora Fraisse

« Marion, ma fille, le 13 février 2013, tu t’es suicidée à 13 ans, en te pendant à un foulard, dans ta chambre.
Sous ton lit en hauteur, on a trouvé ton téléphone portable, attaché au bout d’un fil, pendu lui aussi pour couper symboliquement la parole à ceux qui, au collège, te torturaient à coups d’insultes et de menaces.
J’écris ce livre pour te rendre hommage, pour dire ma nostalgie d’un futur que tu ne partageras pas avec moi, avec nous.
J’écris ce livre pour que chacun tire les leçons de ta mort. Pour que les parents évitent à leurs enfants de devenir des victimes, comme toi, ou des bourreaux, comme ceux qui t’ont fait perdre pied. Pour que les administrations scolaires s’évertuent à la vigilance, à l’écoute et à la bienveillance à l’égard des enfants en souffrance.
J’écris ce livre pour qu’on prenne au sérieux le phénomène du harcèlement scolaire.
J’écris ce livre pour que plus jamais un enfant n’ait envie de pendre son téléphone, ni de suspendre à jamais sa vie. »

Marion, 13 ans pour toujours de Nora Fraisse
Genre: Témoignage
Editions Calmann-Lévy (Documents, Actualités, Société) – 192 pages – Sortie : 21 Janvier 2015
Sur Amazon
au format broché pour 16.50€, au format ebook pour 11.99€

arabesque1

Pour voir l’avis en vidéo:

marion13anspourtoujours

Vous n’êtes sans doute pas sans savoir que ces derniers temps, on parle de plus en plus du harcèlement scolaire, de ses conséquences à tous points de vue. Pourquoi maintenant ? Est-ce que c’est un phénomène nouveau ? Non, absolument pas… Pour avoir personnellement subit du harcèlement scolaire depuis mes 11 ans, et ce pendant 4 ans, je peux vous dire que c’était déjà quelque chose de bien présent dans les années 80, en tous cas. Mais la différence, c’est qu’à l’époque, on n’osait pas en parler, on cachait ça, on avait honte, en tant que victime… Alors oui, vous me direz que même maintenant, cela reste un sujet tabou, mais de plus en plus, les langues ont tendance à se délier, et ce grâce, entre autre, à ce genre d’ouvrage qui permet d’ouvrir les yeux à l’entourage, de lui donner des pistes d’approche, des conseils, et pour les ados concernés, de se sentir moins seuls… Car c’est en grande partie ce qui fait qu’on a honte et qu’on n’ose pas en parler : on se sent seul, on se croit seul, et on est persuadé que personne ne pourra comprendre… et c’est là que le pire peut arriver… Car même si les jeunes n’en arrivent pas tous au suicide (fort heureusement d’ailleurs), je peux vous dire que cela bousille une vie, cela casse la confiance en soi et se reconstruire après ça, c’est très difficile, même des années après…
C’est pourquoi j’aime lire ce genre d’ouvrage, en parler, … car c’est à mes yeux essentiel…

Mais bon, je m’égare… Venons-en à mon avis sur l’ouvrage de Mme Fraisse.

Lire la suite