[YA/Fantastique] Wake, tome 2 : Fade (Lisa McMann )

Wake, tome 2 : Fade
Lisa McMann

Editions La Martinière (Jeunesse) (2013)
230 pages | Traduit par Raphaële Eschenbrenner

Janie peut visiter les rêves des gens. C’est une capteuse de rêves. Grâce à ce pouvoir, qu’elle a longtemps pris pour une malédiction, elle a déjà aidé la police sur une affaire de drogues. cette fois, avec son petit ami Cabel, elle doit enquêter sur des professeurs aux moeurs douteux.
Mais si Janie maîtrise de mieux en mieux son don, elle va découvrir qu’il a sur elle des conséquences terribles et irréversibles, qui risquent de mettre en péril son amour pour Cabel et sa propre vie.
Acceptera-t-elle de mener sa mission jusqu’au bout, au risque de perdre le garçon qu’elle aime ? Est-elle prête à sacrifier ce qu’elle a de plus cher pour rester une capteuse de rêves ?

ce que j'en ense

4 - une très bonne surpriseQue vous dire de ce livre…

Quand j’ai lu le premier tome (vous trouverez ma chronique ici), je suis ressortie de ma lecture assez mitigée…

Je n’avais pas accroché à la mise en forme, j’avais trouvé l’histoire sous-exploitée, complètement fade,… bref.

Mais par contre, j’ai adoré la lecture de ce tome-ci… Pour vous dire, c’est le premier livre que j’ai réouvert depuis un mois (oui oui, c’est honteux, je sais) mais il m’a redonné le goût à la lecture.

Il est petit, se lit vite, et j’ai été directement plongée dans l’histoire, et ai lu le livre d’une traite tant j’ai adoré.

J’ai retrouvé avec grand plaisir Caleb, qui est mon personnage coup de cœur, et j’ai aimé que Jannie et lui soient vraiment plus sur le même pied d’égalité par rapport à l’action, ect… J’ai aimé la relation particulière qu’ils ont l’un avec l’autre…

L’histoire est bien menée, j’ai trouvé qu’il y avait assez d’action mais pas « trop » que pour paraître trop surfait.

Même si la mise en forme du livre n’a pas changé par rapport au premier tome, cela m’a moins dérangée ici, sans doute parce que justement, j’ai mieux accroché à l’histoire.

En résumé, ce n’est certes pas un coup de cœur, mais une chronique ma foi bien agréable, que j’ai beaucoup aimé et vous conseille. La lecture du premier tome est indispensable pour le lire, mais vous verrez, ça se lit très très vite…

d'autes l'ont lu

 

[✎] Wake, tome 1 (Lisa McMann)

https://i0.wp.com/www.livraddict.com/covers/79/79157/mincouv8754218.png

Genre : Fantastique, YA
Nombre de pages : 210 pages

Maison d’édition : La Martinière
Année d’édition : 2012

Quand les autres s’endorment et plongent dans leurs rêves, le cauchemar de Janie commence.

De quoi sont faits nos rêves ? Que se passerait-il si quelqu’un pouvait entrer dans ces histoires folles qui agitent nos nuits ?
Depuis qu’elle a cinq ans, Janie Hannagan porte un lourd secret : quand les autres s’endorment près d’elle, elle perd connaissance pour être entraînée dans leurs songes. Témoin de leurs terreurs nocturnes, elle voudrait les aider mais comment faire ? Elle est là, au coeur de leur intimité la plus profonde, mais ils ne semblent pas la voir… Et quand elle se réveille, il ne lui reste qu’une sensation de gêne coupable qu’elle ne peut partager avec personne.
En se confiant à Cabel, Janie croit trouver l’âme soeur et espère sortir de sa solitude. Mais ses rêves, à lui, se révèlent si troubles et inquiétants… A-t-elle fait le bon choix en choisissant ce garçon-là ?

9 décembre 2005. 12 h 55

Elle s’appelle Janie Hannagan. À l’intérieur de la bibliothèque, son livre de maths lui glisse des mains. Elle s’agrippe à la table. Tout devient noir et silencieux. Elle soupire, pose sa tête sur la table, essaie de se redresser, en vain. C’est la fatigue, la faim. Elle n’a pas le temps pour un nouveau rêve.

Et ensuite…

Elle est assise dans les gradins du stade, clignant des yeux sous les lumières, muette parmi les hurlements de la foule.

Elle observe les gens autour d’elle – élèves, parents – pour localiser le rêveur. Elle peut sentir sa peur, mais où est-il ? Puis elle regarde le terrain de football, le trouve et roule des yeux.

C’est Lucky Drake. Sans aucun doute. Après tout, c’est le seul joueur à être nu sur le terrain.

Personne n’a l’air de s’en soucier. Sauf lui. Le ballon est intercepté, les équipes entrent en collision, mais Luke se couvre le corps de ses mains et saute d’un pied sur l’autre, paniqué. Les doigts de Janie picotent et s’engourdissent.

Suppliant, Luke regarde Janie tandis que le ballon se déplace vers lui : une balle au ralenti.

— Aide-moi, dit-il.

Je ne vous le cache pas, ce livre m’a tenté avant même sa sortie…

La fille superficielle point de vue livresque que je suis avait déjà été charmée par la couverture, aussi simple que particulièrement intrigante (je trouve), et le résumé avait fait le reste…

Aussi, quand je l’ai remporté à un concours, il ne m’a pas fallut très longtemps pour le sortir de ma PAL et me glisser dans ses pages…

Et au final? Un avis en demi-teinte… Je pense que ce livre a un potentiel énorme, mais qu’il a été super mal exploité.

 

Le style de l’auteur est sympa, mêmes’il faut reconnaître qu’il est extrêmement « jeunesse »… là, je pense que pour un publie d’une dizaine d’années, ce serait parfait…

Cependant, il fait bien passer les émotions, on vit vraiment l’histoire en même temps que Janie, de ce côté là, rien à redire… c’est d’ailleurs là ce que j’ai préféré dans le livre…

Mais par contre, je ne comprends pas du tout la « mise en forme » de l’histoire… Tous ces courts « chapitres », mis les uns après les autres, qui n’ont eu pour effet que me donner une impression d’histoire décousue, brouillon, comme si l’auteur avait noté sur des post-it les idées générales de chaque partie, mais qu’elle les avait rassemblés en vrac, en quatrième vitesse, pressée par le temps et les délais, sans prendre de la peine de les retravailler pour en faire quelque chose d’abouti. C’est vraiment dommage… car au demeurant, avec le thème, le fil conducteur et les personnes, il y avait vraiment de quoi faire !

C’est vraiment cette manière de présenter les choses qui m’a déplu  car du coup, je n’ai pas accroché à l’histoire comme j’aurais dû, comme je l’aurais aimé, d’ailleurs. Car rien n’est expliqué, rien n’est approfondi, rien n’est détaillé..

 

Point de vue des personnages, là aussi, quelque chose m’a dérangé… Le personnage central de l’histoire, c’est Janie… Une jeune fille assez solitaire, à la vie pas évidente, rendue encore plus pénible par ce « don » qui tire plus sur la malédiction qui fait que dès que quelqu’un s’endort trop près d’elle, elle se retrouve happée dans son cauchemar… Je dois avouer que je ne m’imagine pas vivre la même choses… On comprend assez vite qu’elle n’est pas simple spectatrice des rêves des autres, mais qu’elle va pouvoir y intervenir d’une manière ou d’une autre… c’était vraiment le point fort du livre… si cela avait été plus abouti.

C’est une jeune fille assez fragile que l’on a devant soi au début, et on la voit un peu s’endurcir… et se sociabiliser un minimum 🙂

Par contre, ce que je ne comprends vraiment pas, c’est pourquoi l’auteur a tant voulu qu’elle se fasse voler la vedette par Cabel… alors, pour qu’il n’y ait pas de méprise, j’adore le personnage de Cabel, le genre intriguant, fascinant, bref, tout ce que j’aime, mais je trouve dommage qu’il passe de manière si soudaine de personnage secondaire à personnage central de l’histoire…

J’aurais aimé en savoir plus sur d’autres personnages, telle que cette vieille dame qui aura une forte influence dans la vie de Janie, mais dont on ne nous dit pas grand chose, finalement…

 

De plus, parfois, les réactions des gens « normaux » sont complètement démesurées, ou absurdes… bref, même si on est dans un livre « fantastique », il est supposé trouver sa place dans « notre monde », mais il y a tellement d’incohérences

Je lirai très certainement la suite, mais sans en attendre grand chose, au final… Juste par curiosité quant à la suite de l’histoire… mais je ne me jetterai pas dessus, en tous cas.

Logo Livraddict    

[✎] Forgotten

Editions La Martinière (Jeunesse)
Publié en 2011 ~ Langue : Française ~ 296 pages

Chaque nuit, la mémoire de Lili Lane s’efface. À son réveil, tout ce qu’il reste est un petit mot, écrit de sa main, lui relatant les événements de sa journée précédente. La vie de cette jeune fille de 16 ans est rythmée grâce à ces petits papiers, par le lycée et par son petit ami dont elle oublie chaque jour le nom. Lili Lane est hantée par des cauchemars d’un passé qu’elle ne comprend pas et par des visions de l’avenir qui l’effraient. Y aurait-il un lien entre toutes ces visions ?
Lorsqu’elle découvre que Luke, son petit ami, en sait plus long qu’il ne le dit et que sa meilleure amie court un danger que seul son étrange don de voyance lui permet de combattre, Lili réalise qu’il est temps pour elle d’en apprendre un peu plus sur son passé… pour ne pas mettre son propre avenir en péril.
En démêlant tous les indices, flashbacks et visions toujours plus troublantes, Lili Lane verra peu à peu surgir l’image d’une tombe. Quel est donc cet être cher qui a disparu ? Parviendra-t-elle, au fil de son enquête, à découvrir l’origine de son traumatisme, à savoir qui elle est et vivre normalement ? Pour cela, il lui faudra mener l’enquête jusqu’au bout.

Super! J’aime j’aime j’aime..

J’ai eu du mal à entrer dans le livre, mais j’ai adoré la fin…

Ce livre m’a longtemps laissée perplexe… à savoir que je le trouvais niais, plat, sans aucune action… Tout était dirigé sur l’histoire d’amour entre Lili et Luke, et je n’y ai pas accroché du tout…

Heureusement, la fin du livre rattrape le coup, et ça valait la peine de s’accrocher…

Point de vue de la plume de l’auteur, il faut reconnaître qu’elle est simple, fluide, l’histoire se déroule sous nos yeux de manière rapide et les pages défilent à une vitesse folle.

Ce que j’ai aimé, c’est qu’il n’y a pas de longues descriptions rébarbatives… on nous dit l’essentiel pour situer le déroulement de l’action, et c’est juste ce que j’aime…

Le personnage de Lili est surprenant: je n’aimerais pas être à sa place, oublier chaque matin de quoi son passé est fait? Quelle horreur… (Ce n’est pas sans rappelerle film « Amour et Amnésie », d’ailleurs, ce qui donne malgré tout à l’histoire un gout de déjà vu).

Il en faut du courage pour chaque matin, relire le compte rendu de son passé et tenter, malgré tout, de vivre une vie normale… surtout quand on connaît le futur (tragique parfois) de sa meilleure amie ou autre personne dont on est proche…

J’ai admiré la détermination et l’amour de Luke… Je crois que c’est encore lui mon personnage préféré dans ce roman.Il est réellement le petit ami que toute jeune fille rêverait d’avoir: beau, gentil, tendre, attentionné, attentif au moindre besoin de sa petite amie, patient, compréhensif…

Au delà de ça, on reste dans un livre YA très simple et prévisible au possible… enfin, c’est ce que j’ai ressenti, car beaucoup de choses qui se sont déroulées ne m’ont pas surprise, je l’avais vu venir… (et pourtant, je ne me souviens pas de l’avenir)

Malgré tout, on reste un peu sur sa faim, on aimerait en savoir un peu plus sur la suite, comment vont évoluer les choses entre les personnages…Une petite centaine de pages de plus ne m’aurait pas dérangée outre mesure, finalement.

J’ai cependant passé un bon moment lecture avec ce roman… Et cela fait plaisir d’encore trouver des OneShot dans un paysage livresque envahi  de sagas interminables…

Désolée de cet avis très court, mais j’ai tardé un peu à faire ma chronique, et n’avais plus tout en tête…

Ce livre entre dans le cadre du challenge « jeunesse/YA »