[Avis express] Fées, sorcières et diablesses de Collectif

Elles se sont éveillées à l’origine du monde, elles ont inquiété les esprits pendant des siècles, elles fascinent encore aujourd’hui. Issues d’un imaginaire immémorial – ou peut-être de la réalité -, elles sont entrées en littérature, muses privilégiées de tant d’écrivains. Faisant fi de la raison, balayant d’un seul geste les certitudes les plus inébranlables,

fées, sorcières et diablesses troublent nos paisibles existences depuis la nuit des temps. Elles se mêlent volontiers de notre quotidien, élisent domicile dans nos placards, séduisent par mille ruses… Ces Dames nous enchantent et nous terrorisent tour à tour. De Homère à Bradbury en passant par Clark Ashton Smith, Achim von Arnim, Pierre Gripari, Fredric Brown, George Sand, Robert Bloch, Virginie Greiner, Olivier Ka et les contes de notre enfance, Barbara Sadoul nous entraîne dans ce monde étrange et inquiétant, pour notre plus grand plaisir.

Fées, sorcières et diablesses de Collectif
Editions Librio (Littérature) – 2014 – 125 pages
Sur Amazon  pour 2 €

Autres éditions disponibles

 

arabesque1

Nous sommes ici devant un livre assez sympathique…
La chronique va cependant être assez rapide, car je ne vais pas vous détailler chaque histoire…

On est face à un recueil de nouvelles qui, pour le prix, est très intéressant car cela permet de varier les styles autour d’un même thème… Depuis le classique de la belle et la bête à un conte de la rue Brocca (qui a toute ma préférence car c’est sans conteste mon livre pour enfant préféré de tous les temps), on découvre des contes et légendes autour de la sorcellerie, fées ….

Je ne suis pas toujours emballée par les recueils de nouvelles, je trouve ça généralement trop simple, trop peu approfondi, mais celui ci m’a bien plu…

Je le conseille si vous cherchez un petit livre à embarquer avec vous dans les transports 🙂

Au final, mon avis général…

4 sur 5

13 textes, 13 auteurs, 13 styles… il y en a bien qui vous surprendra 🙂

Lu dans le cadre des challenges et RDV suivants:

[✎] Des crocodiles dans les égouts et autres légendes urbaines

Editions Librio (Imaginaire)
Publié en 2006 ~ Langue : Française ~ 73 pages
Un doigt dans les frites, des fourmis dans la tête, un chat au micro-ondes, des vieilles dames armées de haches… Plus de cinquante légendes urbaines et leurs petites sœurs électroniques, les hoax – toutes issues de sources aussi certaines que le voisin du boucher ou la tante d’un ami -, sont recensées, triées, analysées, décortiquées et… publiées dans
cette anthologie pour faire blêmir, frissonner, trembler ou amuser les plus curieux. Nous sommes plus de six milliards de narrateurs potentiels sur Terre ! SI vous faites lire ce texte à plus de dix personnes, vous aurez beaucoup de bonheur ; entre cinq et dix personnes, vous aurez un peu de chance ; mais à moins de cinq personnes…

Super! J’aime j’aime j’aime..

Une chouette petite découverte… j’espère en trouver d’autres du genre…

J’ai, depuis longtemps, une passion pour les légendes urbaines… D’ailleurs, je suis fan des films du même nom…Livres, films, récits sur le net, tout y passe avec moi… déjà parce que j’aime les histoires qui font peur, et que pour ce faire les légendes urbaines sont parfaites…

Et puis, il faut le reconnaitre, ce qui est marrant dans les légendes urbaines, c’est que même si l’on sait pertinemment bien que ce ne sont que pures inventions, il y a toujours quelqu’un pour vous soutenir mordicus qu’il connait quelqu’un qui connait quelqu’un qui connait une personne à qui c’est réellement arrivé! L’espèce humaine est ainsi faite…

Puis, en allant sur le net, je suis tombée (sans me faire mal) sur une chronique de Mya Rosa sur ce livre… et je n’ai qu’une hâte, pouvoir le découvrir…

Certes, il est très court, mais il reprend les légendes urbaines les plus courantes, les plus connues… Un peu dommage qu’il ne va pas plus en profondeur pour certaines légendes urbaines, ou dans l’explication de la légende en elle-même ou son origine (comme Bloody Mary, par exemple…)

Celle de la baby sitter que le tueur appelle de l’intérieur de la maison, le fou au crochet échappé de l’asile, … les plus connues s’y retrouve…

On y retrouve aussi des explications sur le nombreuses chaines de lettres que l’on peut recevoir par courriel, par exemple. Ce livre court essaie, de manière rapide et abrégée, de démêler le faux du vrai et donner une piste d’explication.

Cependant, ce petit livre, qui se lit facilement et très rapidement (moins d’une heure en ce qui me concerne) m’a ravit… et j’ai hâte de pouvoir en retrouver d’autres dans le même genre, plus explicatifs des origines, peut être…

Chronique très courte, donc, pour ce livre, mais l’essentiel est dit 🙂

Si vous aimez les légendes urbaines, ce petit livre est à lire 🙂

CITRIQ