[Avis de lecture] Gardez l’oeil ouvert, Tome 2, de Victoria Charlton

Un corps retrouvé dans un arbre…
Un avion disparu sans laisser de trace…
Une fillette qui réapparaît dans son lit plusieurs semaines après s’être volatilisée… 
Dans ce deuxième ouvrage, la youtubeuse Victoria Charlton reconstitue pour vous 15 affaires criminelles jamais élucidées. De la France au Québec, du Mexique à l’Australie, ses talents de conteuse vous entraîneront au cœur de mystères toujours émouvants.
Disparitions inexplicables, meurtres en série, enlèvements ou secrets d’État: les histoires qu’elle rapporte demandent toutes que justice soit faite. Avec elle, analysez les indices et confrontez les théories: qui sait, peut-être contribuerez-vous à faire la lumière sur ces ténébreuses affaires?

• • • • •
Editions De l’homme
Sortie : 18 mars 2021
Note personnelle : ★ ★ ★ ★★

• • • • •

Mon avis en bref…

Ce livre, comme le premier tome, est excellent… Les sujets sont travaillés, étudiés, pour être abordés tant de manière objective (les faits tels qu’ils se sont déroulés) que subjective (ses ressentis, son avis, ses observations).
Plus que simplement nous livrer ces histoires, ce livre les fait « revivre »… pour ne pas qu’on oublie… pour la mémoire des personnes…
Même si j’ai préféré le premier tome car il parlait de disparitions non résolues uniquement, celui-ci – qui nous livre également des crimes résolus ou pas – est tout aussi intéressant et enrichissant.
Je ne peux que vous le conseiller… C’est un coup de cœur pour moi !

***

« Je suis très heureuse d’embarquer dans cette nouvelle aventure avec vous! Vous remarquerez que ce livre est légèrement différent du premier. Dans celui-ci, j’ai décidé de ne pas me limiter aux cas de disparitions, mais aussi d’aborder des histoires de meurtres qui m’ont profondément marquée. J’ai toujours cru que le pire aspect des disparitions, c’est de ne pas savoir. Ne pas savoir où se trouve la personne, si elle est partie par choix ou si quelqu’un l’a forcée, si elle souffre, si elle est encore en vie… Mais je me suis vite rendu compte que, dans les affaires de meurtres irrésolus, même si la personne disparue est retrouvée, la douleur ne se dissipe pas. Les proches ne peuvent pas faire leur deuil tant que la ou le responsable n’est pas traduit en justice. Je trouve donc qu’il est important de partager aussi ces histoires tragiques, pour ne pas qu’elles soient oubliées. »

Voilà une entrée en matière que j’ai aimée…
Car je pense un peu pareil. Comment peut-on faire le deuil d’une disparition quand on ne sait pas ce qu’il est advenu de la personne que l’on aime ? Et comment peut-on en faire le deuil quand on sait l’issue fatale que la personne a eue, mais sans en savoir l’origine, le pourquoi, les motivations ?
Mais la question que je me pose souvent, au vu de l’actualité, c’est ce que la « justice » est réellement assez forte pour permettre aux familles d’avancer et de faire leur deuil ? Les peines infligées me semblent souvent si dérisoires par rapport à la vie volée… comment peut-on parler de réparation face à la peine et le manque irréparable engendrés ? Continuer à lire … « [Avis de lecture] Gardez l’oeil ouvert, Tome 2, de Victoria Charlton »

Tu n’étais pas là , de Mary Torjussen

Tout était soigneusement organisé : vendredi soir Ruby et Harry, collègues et amants,se retrouveraient à l’hôtel après avoir quitté leur conjoint respectif. La première étape de leur nouvelle vie à deux. Mais le soir venu, Ruby attend en vain, Harry ne vient pas et ne répond pas au téléphone. Tout le week-end, la jeune femme se heurte au silence. Et le sort s’acharne : elle apprend qu’ Harry est parti en vacances avec son épouse pour fêter la grossesse de cette dernière. Un vrai cauchemar ? Pire encore… Autour de Ruby, des phénomènes inquiétants se multiplient. Elle se sent épicé, et bientôt menacée.
Aurait elle fait la plus grosse erreur de sa vie ?

• • • • •
Editions Hauteville (Suspense)
300 pages | Sortie : 2 juin 2022
Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ☆

• • • • •

Ahhh ce livre, … il m’en aura fait voir…

“Elle eut l’impression de descendre l’escalier au ralenti. La moquette était douce et moelleuse sous ses pieds, et elle sentait la texture lisse de la peinture récente sur la rampe à laquelle elle s’accrochait pour ne pas perdre l’équilibre. Le soleil de la fin d’après-midi brillait à travers les carreaux de la porte, éclairant l’entrée d’un kaléidoscope de couleurs. Jamais elle n’oublierait la fragrance lourde et sucrée des roses dans le vase sur le guéridon.”

J’ai trouvé l’entrée en matière, le prologue, très poétique et très agréable à lire.
Malheureusement, ça n’allait pas durer… le côté poétique, je veux dire… On va entrer directement dans le vif du sujet… avec un cadavre.. tout de suite, c’est moins joyeux.

J’ai adoré la narration à la première personne. Si vous me suivez régulièrement, vous le savez, c’est vraiment un style narratif que j’adore, si ce n’est celui que je préfère. Il me convient parfaitement, car j’arrive tellement mieux à entrer dans l’histoire, à la “vivre” avec l’héroïne (ou le héros).

Ici, je premier point de vue que l’on a, c’est celui de Ruby.

“Je chargeai enfin dans le coffre une boîte à archives contenant tous mes documents : mon extrait de naissance, notre certificat de mariage, les actes notariés de la maison, le contrat d’assurance, les relevés bancaires, mon passeport. J’avais été surprise de voir tout ce que j’avais dû prendre et tout ce que j’avais réussi à laisser. Chaque fois que je déposais un sac dans le coffre, je reverrouillais la voiture, au cas où. J’étais parano, je le savais. Tom n’arriverait pas tout de suite. J’avais encore une bonne heure devant moi.”

L’histoire commence alors qu’elle est sur le point de quitter son mari… Pas d’un commun accord… pas suite à de nombreuses discussions avec lui… Même pas après lui en avoir parlé.
Cela fait deux semaines qu’elle prépare sa fuite. Car c’est bien de cela qu’il est question, une fuite.
Réfléchie… Préparée…. Attendue…

Continuer à lire … « Tu n’étais pas là , de Mary Torjussen »

Je ne mérite pas de vivre, de Céline S.Camisuli

 

J’ai quarante-deux ans. A l’époque, personne ne parlait de harcèlement scolaire. Je l’ai pourtant vécu durant quatre longues années. Aujourd’hui que je suis mère, j’aimerais protéger ma fille de ce fléau. Mais aveuglée par la vie, je ne vois rien. Rien, jusqu’à ce qu’elle décide qu’elle ne mérite pas de vivre. 

• • • • •
Auto-édité
Facebook de l’auteure
Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ☆

• • • • •

J’ai quarante-deux ans. A l’époque, personne ne parlait de harcèlement scolaire. Je l’ai pourtant vécu durant quatre longues années. Aujourd’hui que je suis mère, j’aimerais protéger ma fille de ce fléau. Mais aveuglée par la vie, je ne vois rien. Rien, jusqu’à ce qu’elle décide qu’elle ne mérite pas de vivre.
***

Vous le savez, le harcèlement scolaire est un sujet qui me tient énormément à cœur. Dès que je vois un ouvrage qui en parle, j’ai à cœur de m’y plonger.
Je suis tombée sur celui-ci par hasard, sur Amazon, et l’ai commandé dans la foulée. 

[Disclaimer] Dans ce genre de livres, les mêmes thématiques sont souvent abordées. j’estime donc que d’en parler n’est pas du spoil vis-à-vis « de l’histoire »…
Ce qui différencie un ouvrage d’un autre, sur sur ce sujet, c’est surtout la manière dont l’auteur nous le livre et l’aborde.
Mais au moins, vous êtes prévenus…

Ce livre, contrairement à beaucoup que j’ai pu lire, est assez particulier sur plusieurs points. Continuer à lire … « Je ne mérite pas de vivre, de Céline S.Camisuli »