Archives du mot-clé mal-être

Marion, 13 ans pour toujours de Nora Fraisse

« Marion, ma fille, le 13 février 2013, tu t’es suicidée à 13 ans, en te pendant à un foulard, dans ta chambre.
Sous ton lit en hauteur, on a trouvé ton téléphone portable, attaché au bout d’un fil, pendu lui aussi pour couper symboliquement la parole à ceux qui, au collège, te torturaient à coups d’insultes et de menaces.
J’écris ce livre pour te rendre hommage, pour dire ma nostalgie d’un futur que tu ne partageras pas avec moi, avec nous.
J’écris ce livre pour que chacun tire les leçons de ta mort. Pour que les parents évitent à leurs enfants de devenir des victimes, comme toi, ou des bourreaux, comme ceux qui t’ont fait perdre pied. Pour que les administrations scolaires s’évertuent à la vigilance, à l’écoute et à la bienveillance à l’égard des enfants en souffrance.
J’écris ce livre pour qu’on prenne au sérieux le phénomène du harcèlement scolaire.
J’écris ce livre pour que plus jamais un enfant n’ait envie de pendre son téléphone, ni de suspendre à jamais sa vie. »

Marion, 13 ans pour toujours de Nora Fraisse
Genre: Témoignage
Editions Calmann-Lévy (Documents, Actualités, Société) – 192 pages – Sortie : 21 Janvier 2015
Sur Amazon
au format broché pour 16.50€, au format ebook pour 11.99€

arabesque1

Pour voir l’avis en vidéo:

marion13anspourtoujours

Vous n’êtes sans doute pas sans savoir que ces derniers temps, on parle de plus en plus du harcèlement scolaire, de ses conséquences à tous points de vue. Pourquoi maintenant ? Est-ce que c’est un phénomène nouveau ? Non, absolument pas… Pour avoir personnellement subit du harcèlement scolaire depuis mes 11 ans, et ce pendant 4 ans, je peux vous dire que c’était déjà quelque chose de bien présent dans les années 80, en tous cas. Mais la différence, c’est qu’à l’époque, on n’osait pas en parler, on cachait ça, on avait honte, en tant que victime… Alors oui, vous me direz que même maintenant, cela reste un sujet tabou, mais de plus en plus, les langues ont tendance à se délier, et ce grâce, entre autre, à ce genre d’ouvrage qui permet d’ouvrir les yeux à l’entourage, de lui donner des pistes d’approche, des conseils, et pour les ados concernés, de se sentir moins seuls… Car c’est en grande partie ce qui fait qu’on a honte et qu’on n’ose pas en parler : on se sent seul, on se croit seul, et on est persuadé que personne ne pourra comprendre… et c’est là que le pire peut arriver… Car même si les jeunes n’en arrivent pas tous au suicide (fort heureusement d’ailleurs), je peux vous dire que cela bousille une vie, cela casse la confiance en soi et se reconstruire après ça, c’est très difficile, même des années après…
C’est pourquoi j’aime lire ce genre d’ouvrage, en parler, … car c’est à mes yeux essentiel…

Mais bon, je m’égare… Venons-en à mon avis sur l’ouvrage de Mme Fraisse.

Lire la suite