Archives du mot-clé Malpertuis

[✎] Malpertuis III

Titre VF : Malpertuis III

Auteur: Anthologie dirigée par Thomas Bauduret

Genre : Fantastique, Nouvelles

Maison d’édition:  Malpertuis
Date de publication :

Pages : 350 pages
Prix : 16 €

Que faire si vous vous retrouviez prisonnier d’une cabine téléphonique ? Et si les personnages de légendes décidaient de ne plus se laisser exploiter ? Et si vous trouviez le livre le plus extraordinaire de tous les temps – mais qu’il lui manquait une page ? Quelle est la forme la moins inquiétante que puisse prendre un vampire pour attirer ses proies ? Et si les crânes des défunts vous livraient tous leurs secrets, qu’y découvririez-vous ? Qui est ce chasseur impitoyable qui n’a failli qu’une fois, et que, ou qui, chasse-t-il exactement ?

Autant de questions, et bien d’autres encore, qui trouveront réponse entre ces pages. Mais lorsque la réalité se déforme et se gauchit, elles ne sont peut-être pas celles que vous attendez…

Nouvelles de Nico Bally, Jérémy Blampain, David Bry, Jean-Michel Calvez, Anthony Combrexelle, Bénédicte Coudière, Yves-Daniel Crouzet, Frédéric Czilinder, Robert Darvel, Cécile Duquenne, Nicholas Eustache, Didier Fédou, Fabien Fernandez, François Fierobe, Olivier Gay, Anthelme Hauchecorne, Romain d’Huissier, Sylvain Lasjuilliarias, Marie Leblion, Aurélie Ligier, Dominique Molès, Lucas Moreno, George Mugand, Max Obione, Christian Robin, Johan Scipion, Christian Simon, Guillaume Suzanne, Jan Thirion.

  
Un recueil vraiment exceptionnel que je conseille à tous les fans de fantastique !

Ce livre est le second des éditions Malpertuis que j’ai la chance de découvrir, et je dois reconnaître que je suis vraiment sous le charme de leurs parutions.

Pour la petite histoire, je me dois de vous dire que je n’ai pas été la seule à en profiter, … En effet, c’est la première fois que cela m’arrive, mais mon chéri m’avait piqué ce livre avant que je n’aie eu le temps de dire ouf pour le lire ! Et vu comme il s’y est plongé, il lui a plu autant qu’à moi.

Ces derniers temps, j’avais surtout approché le fantastique par les romans Young Adult, mais là, on est dans du « pur », on retrouve l’esprit du fantastique plus classique, et ce  n’est « que du bonheur« , pour ne pas dire « que de la frayeur« …

Contrairement au premier recueil que j’avais pu découvrir, celui-ci me laisse dans l’expectative… En effet, il m’est humainement impossible de déterminer quelle nouvelle j’ai préféré dans ce livre ! Elles sont toutes si différentes, ayant chacune un auteur différent.

Et c’est ce qui fait que j’ai un peu de mal à vous parler de ce livre,car il y a autant d’ambiances différentes que de nouvelles, autant de styles différents aussi… Vous parler de tous serait à la limite de l’impossible…

Le gros point fort de cette anthologie, c’est qu’elle reprend des textes aussi bien d’auteurs connus de la sphère fantastique que de nouveaux venus dans le milieu, voire principalement d’auteurs inconnus, ce qui permet de découvrir une belle brochette de textes. C’est vraiment cet aspect « melting pot » que j’ai adoré dans cet ouvrage… Du coup, si on accroche un peu moins à un style d’écriture, ça ne pose pas trop de problème et ne gâche en rien la lecture, puisque une dizaine de pages plus loin, changement d’auteur, changement d’univers, et de style… Ce qui fait que finalement, tout le monde y trouve son compte.

Et parmi toutes ces nouvelles, il faut également reconnaître que malgré l’aspect fantastique de la chose, c’est également plein de surprise, comme celle appelée « la Revanche du Frigo« , qui est finalement très amusante,… Comme quoi, avec ce recueil, vous passerez d’excellentes heures de lecture très différentes les unes des autres…(même si j’avoue que je ne cherchais pas vraiment l’humour dans ce genre de lecture)

On y retrouvera donc plein de suspense, d’humour, mais aussi d’émotions… un beau mélange…

J’ai beaucoup aimé « En mémoire du père« , de Guillaume Suzanne… Quand père et fils, tous deux écrivains, doivent jouer avec les inconvénients de la situation…

Et bon, je peux vous le dire quand même, j’ai un gros coup de coeur pour « Elle savent, Joe« , l’histoire d’un petit garçon qui se voit face à un choix des plus difficiles: permettre à sa mère et sa soeur de rester envie, et condamner le reste du monde, ou les condamner et permettre au reste du monde de survivre…

Je vous invite vivement à découvrir ce recueil des éditions Malpertuis, car si vous êtes amateur du genre fantastique, il vous ravira, et si vous n’y êtes pas encore familier, il vous y donnera goût 🙂

 

[✎] Contes des nuits de sang

Titre VF : Contes des nuits de sang

Auteur: Laurent Mantese

Genre : Nouvelles, Fantastique

Maison d’édition: Malpertuis
Date de publication : Novembre 2011

Pages : 240 pages
Prix : 15 €

 « Ces heures de travail auprès de la princesse se résument à un examen précis de son état cardiaque, mais je ne peux m’empêcher d’observer l’évolution morbide de l’organisme : depuis plusieurs semaines à présent, des plaques rougeâtres sont apparues sur la peau de la centenaire, et son odeur corporelle se fait de jour en jour plus forte, avec des relents de muqueuses moisies, de varech et d’iode. Le corps de cette femme est si étrange ! Tout corps est un système, mais celui là défie toutes les lois de la décomposition organique et du passage du temps ! Ses cellules sont irradiées par une force foudroyante en même temps qu’en proie à une déliquescence absurde, illogique, qui altère le fonctionnement de l’organisme sans en corrompre totalement les principes vitaux. Ce corps a un projet, mais quel est-il ? Si j’avais un tant soit peu confiance en mes observations, je dirais que Youlia Repnine est enceinte, mais comment émettre seulement l’idée qu’une femme de cent trois ans puisse être enceinte sans se traiter soi-même de fou ? »
*

Il est des nuits où le voile se déchire. Quand la rassurante banalité du quotidien se dissipe comme un brouillard, la réalité qui apparaît au-delà n’a rien de rassurant. L’éclat qui traverse son regard ressemble à celui de la folie, et son sourire moqueur n’est peut-être qu’un rictus carnivore. Alors, hommes et bêtes, démons et fantômes conspirent pour donner vie au cauchemar. Et le noir de la nuit fait place à l’écarlate…

  

Je tiens à remercier les éditions Malpertuis qui m’ont permis de découvrir ce recueil vraiment génial…

Il y avait bien longtemps que je ne m’étais plus plongée dans un recueil, et celui-ci m’a vraiment convaincue de le faire plus souvent.

Je dois avouer que j’étais assez ravie quand j’ai reçu ce livre des éditions Malpertuis, car rien que la quatrième de couverture avait su m’emballer et j’étais très impatiente de le découvrir.

Le fait que ce soit des nouvelles, bien distinctes, était également une perspective qui me plaisait bien. Ayant eu, ces derniers temps, de plus en plus de mal à m’accrocher à une « brique », un recueil de nouvelles était exactement ce qu’il me fallait!

Alors, que ce soit clair: J’ai adoré la plume de Laurent Mantese. Ce que j’ai aimé, c’est qu‘il n’est pas avare de détails: quand il nous décrit une personne, on a l’impression de la voir, assise devant soi… quand il nous décrit un lieu, on a l’impression d’y être ou d’y avoir été… Il nous emmène vraiment là où il veut…

« Foulant les pavés au rythme lent et menaçant de la révolte populaire, ils s’organisèrent quotidiennement en assemblées, envahissant d’un flot joyeux et continu les larges avenues boisées, les ruelles étroites envahies de tracts, les places jonchées de journaux, les trottoirs souillés de détritus dont les fragments épars s’effilochaient au vent sous l’avancée imperturbable des marcheurs. »

La seule chose que l’on pourrait reprocher à l’auteur, le seul petit bémol, c’est que parfois, j’ai trouvé un petit manque de « naturel », de spontanéité dans certains dialogues de la première nouvelle

Mais là, c’est vraiment le seul point que je trouve à y redire…

Ce style me rappelle un peu celui de ces grands écrivains dits « classiques » du fantastique ou de l’horreur humaine. Des mots choisis avec soin, des phrases savamment tournes, un bon rythme dans l’intrigue, que demander de plus?

Je ne vais pas vous décrire les nouvelles les unes après les autres, car cela ne servirait à rien et gâcherait un peu votre plaisir…

Les nouvelles,toutes autant qu’elles sont, vont nous emmener dans leur univers propre… Chacune d’entre elles nous emportera dans un tourbillon de suspense, dans une ambiance morbide, une atmosphère lourde, chargée… On a l’impression que la réalité se mêle à la fiction, au fur et à mesure, on découvre plus de craintes, de frissons, …

Je peux vous dire que chacune de ces histoires plonge le lecteur dans un coin d’ombre de l’âme humaine, celle que l’on a tendance à refouler par raison, par peur, ou par obligation…

Et l’horreur grimpe au fur et à mesure de l’on avance dans le recueil… à la première nouvelle, on se dit que ça va encore, que c’est « soft », mais au fur et à mesure que les pages se tournent, le stress augmente crescendo, et pourtant, impossible de lâcher le livre avant de savoir la suite…

Les personnages ont cela de particuliers qu’ils sont terriblement « vraisemblables« , crédibles, … Ils sont, d’un premier abord, « comme tout le monde »… cela pourrait être votre voisin, votre meilleur ami, cet homme que vous avez croisé ce matin dans le train en allant travailler… qui peut savoir?

Sous une apparente « normalité », ils vont peu à peu révéler une cruauté bestiale, ou une perversité impressionnante.

Certaines de ces histoires ont réussi à me faire frémir en me glissant sous la couette, sursautant alors au moindre bruit.

Ma préférée reste sans conteste la dernière, « La maison de l’araignée », suivie de très près par « Les enragés ».

Que ce soit par une sensation de malaise, de frayeur, de cauchemar, ou un sentiment inconfortable d’insécurité, ce livre ne vous laissera certainement pas indifférent…

    

Selena,