[✎] Les blondes – Tome 1

Qu’est-ce qu’une blonde qui se teint en brune ?
Une intelligence artificielle 

Stéréotypes et fantasmes se mêlent pouraboutir à la conclusion suivante : les hommes préfèrent les blondes !

Je suis fan :)Il n’y a pas à dire, je prends vraiment un plaisir fou à lire cette BD 🙂

Ahhhh « Les blondes »… J’ai commencé cette série de BD il y a peu, et j’ai eu le malheur de lire ça en version électronique pendant les cours… Arf, ce n’est pas le bon plan pour « glander » discrètement, car je me suis pris fou-rire sur fou-rire…
J’adore cet humour, et j’ai retrouvé avec un énooorme plaisir non dissimulé les blagues cultes sur les blondes, mises ici en images…
Les dessins sont super bien faits, reflétant bien l’humour, les expressions naïves et franchement bêtes des ces « blondes »…

Sans parler des positions et attitudes sans cesse plus décalées, tantôt aguicheuses, tantôt tendancieuses, mais toujours sans pareil, que l’illustrateur leur a donné… Une belle réussite 🙂
Quel bonheur de lire ces BD bourrée d’humour « à la con », qui me fait toujours autant rire…
Je ne résiste pas à vous mettre encore un petit extrait…

[✎] Sister

 Recueil de 5 histoires courtes sur fond d’horreur.

Ma grande soeur est morte: Depuis qu’elle a rencontrée Shitaro, Chisato voit disparaître ses proches, selon son souhait…

La nuit à l’heure du chat: Miho, infirmière stagiaire accompagne le professeur Serizawa afin de soigner un garçon qui se transforme en chat.

La tour aux poupée macabres: Kitajima a découvert un étrange journal intime où une jeune fille explique les étranges manipulations que fait subir son père à sa soeur.
Ceux qui vivent dans les ténèbres: S’inquiétant de ne plus avoir de nouvelles de son amie Asami, Yui s’inscrit dans son pensionnat pour la retrouver.

Sister: Misaki est orpheline, elle est recueilli par la famille Mido, elle y fait la connaissance de Yuya, le fils qui semble très affecté par la mort de soeur Ayaka…

Je ne suis pas super fan de manga, mais quand j’ai vu celui ci sur le rayonnage de la croix rouge, je n’ai pas hésité une seule seconde…
Rien que le titre et la couverture m’ont attirée…
Et là je viens de le finir, et je ne regrette pas du tout mon choix…

Il s’agit d’une One Shot, autrement dit, un manga « isolé », ne faisant partie d’aucune série… c’est ce qui fait que j’ai apprécié, car une fois qu’il est lu, pas besoin de chercher la suite.

Il reprend plusieurs petites nouvelles, avec comme particularité que ce sont des histoires d’épouvante… tout ce que j’aime…

Mon coup de coeur? La première histoire, où une jeune fille, par gentillesse, se met à jouer avec un petit garçon qu’elle a trouvé en larmes dans la rue. Le petit garçon, pour lui faire part de sa gratitude, lui dit qu’elle va voir ses souhaits se réaliser… Mais, finalement, pas tout à fait comme la jeune fille l’aurait espéré… rappelons-le, nous sommes dans de l’épouvante…

Tout au long des histoires, la même tension est palpable…
Les dessins sont très agréables, simples, attrayants… Les personnages féminins sont attirants, avec de grands yeux expressifs, les visages sont recherchés, fins, et malgré tout, ils restent très figés et froids… genre des histoires oblige… Les histoires et les dessins sont donc en parfaite adéquation… belle réussite selon moi. 

Je le conseille tant aux fans de mangas qu’à ceux d’histoires horrifiques…
Personnellement, je suis sous le charme, et je vais chercher si cet auteur de mangas en a d’autres dans le genre à son actif.