Jordan Perrigaud : A la rencontre de l’autre monde

Hello tout le monde,

Je suis ravie de vous retrouver aujourd’hui pour ce second rendez-vous découverte de chaînes Youtube que j’aime regarder.

Celle-ci, encore une fois, sort de l’ordinaire… bah oui, tant qu’à faire, autant essayer de vous surprendre par ces découvertes, c’est le but.

Et donc aujourd’hui, je viens vous parler de Jordan Perrigaud. Il se qualifie lui-même de chasseur de fantômes, même si ce terme me dérange un peu, je l’avoue, car il fait un peu trop « peu sérieux » à mon goût par rapport au soin et au respect qu’il met dans ses explorations. Ce passionné de paranormal et d’urbex se rend donc sur des lieux possiblement hantés (mais pas que) pour essayer d’entrer en contact avec ces entités.

Je pense que je vous en parlerai dans un autre article, mais ce que l’on appelle communément le « paranormal » m’a toujours attirée et intriguée.

Et l’idée de pouvoir en apprendre plus sur des lieux abandonnés, sur leur passé, … c’est quelque chose qui me fascine.

Ce que j’aime dans les vidéos de Jordan, c’est qu’on voit que ses expéditions sont travaillées en amont, qu’il se renseigne, qu’il étudie « son sujet » avant de se rendre sur place. Il n’arrive pas là-bas les mains dans les poches, « juste pour s’amuser ».

Je trouve également qu’il y a un grand respect malgré tout dans sa manière d’appréhender les choses et de s’adresser aux lieux/aux entités… Ce n’est pas fait n’importe comment, il ne détruit et n’emporte jamais rien, il s’adresse toujours aux entités potentielles avec intelligence, respect et politesse.
Pour avoir vu plusieurs autres chaînes de personnes voulant s’essayer à ce type d’exercice, je peux vous dire que c’est loin d’être le cas d’une manière générale.
Ici tout est réalisé de manière très propre, et j’apprécie cela.

Parmi ses explorations qui m’ont le plus plu/touchée, je vais vous en présenter quelques unes parmi toutes celles qui emplissent sa chaîne, mais elles durent longtemps par contre, prenez une bonne tasse de thé ou autre pour vous installer confortablement pour les visionner… en éteignant les lumières ou pas, à vous de voir.

Le château de Fougeret
Le château le plus hanté de France
(avec enjoyphoenix).
Il y a beaucoup de controverses sur ce château, certaines rumeurs disent que tout est orchestré par les propriétaires, qu’il n’y a là rien de paranormal…
Personnellement, je pense que ce genre de lieu, même s’il est « mis en avant » d’une telle manière par les propriétaires, doit forcément être un centre d’énergies et de présence…
Je le trouve vraiment fascinant.

Le Sanatorium
Le sanatorium, épisode 1
Le sanatorium, épisode 2
Je pense qu’il s’agit là d’un des lieux qui me fascine le plus. Depuis très longtemps, je m’intéresse à l’urbex, et je dois avouer avoir déjà, dans cette démarche, eu un attrait particulier pour les sanatoriums et les hôpitaux psychiatriques abandonnés.
Je reste persuadée que ce genre de lieux ont dû voir et vivre tellement d’horreurs qu’il est impossible qu’il n’y ait « rien » qui y persiste.
Même de jour, ce genre de lieux me glace le sang, car il y règne une atmosphère tellement particulière…

La maison du docteur
épisode 1
épisode 2
épisode 3
Encore une enquête en 3 épisodes (enfin, trois visites différentes) qui m’a fascinée.
Je suis peut-être, aux yeux de certains, crédule de croire à ce genre de choses…
mais quand on croise les faits filmés et les informations recueillies au fil de leur enquête…. je trouve ça tellement intéressant et fascinant…

 

J’espère sincèrement que ces apperçus vous donneront envie d’en voir plus… Personnellement, je n’ai pas encore eu le temps de visionner l’intégralité de ses vidéos (j’en suis à la moitié, je dirais), mais j’aime vraiment cette chaîne.

Les liens de Jordan :

L’erreur – Susi Fox

Le pire est arrivé. Mais personne ne vous croit.
Sasha a toujours voulu un bébé.  
Sa grossesse se déroule à merveille, jusqu’au jour où elle se retrouve à l’hôpital pour subir une césarienne d’urgence. À son réveil, elle demande à voir son enfant. Alors qu’elle s’attend à vivre un moment magique, Sasha plonge dans un cauchemar bien réel. Le nourrisson qu’on lui amène n’est pas le sien. 
La jeune mère n’a aucun doute, même si personne ne la croit. Ni les infirmières qui évitent ses questions, ni son mari qui essaie de la convaincre, ni sa meilleure amie, appelée au secours. 
Pour tous, Sasha souffre d’un stress lié aux circonstances de la naissance. Mais ce serait oublier combien l’instinct d’une mère est profondément ancré en elle, en dépit des apparences. 
Si le bébé devant elle n’est pas le sien, où est passé son enfant ? Et qui a pu faire cette erreur ? 

• • • • •
Editions Fleuve
Note personnelle : ★ ★ ★ ☆ ☆

• • • • •

Le résumé du livre avait directement attiré mon attention… C’est le genre d’histoire que j’aime découvrir, que ce soit en fiction ou en témoignage. Je me suis toujours demandée comment le personnel hospitalier peut (potentiellement) faire ce genre d’erreur, d’une part, et d’autre part, comment les ressentis de la mère et sa conviction qu’il y a un soucis peuvent autant être occultés par tout le monde… ça me sidère.
C’est donc confiante que je me suis lancée dans la lecture de ce livre.

La première moitié, ça allait, j’étais dans le rythme du livre, voire même complètement happée par l’histoire, mais à partir de la moitié, je ne sais pas pourquoi, un blocage, j’ai commencé à m’ennuyer sévère et à me dire que le fil était rompu…

J’ai trouvé qu’on partait un peu dans tous les sens, qu’on nous gavait de chose inutiles à l’histoire comme si l’on avait voulu combler des pages vides pour atteindre un certain nombre de pages, tout simplement, peut importe si le contenu était intéressant ou pas.. Sauf qu’à force, l’histoire s’est un peu perdue au milieu de tout ce flot d’inutile…

Et je ne vais pas vous spoiler en vous disant ça, mais une femme, du milieu médical de surcroît, qui pendant toute sa grossesse a eu confirmation que c’était une fille, et accouche d’un petit garçon… d’accord, ça peut arriver, mais la moindre des choses est de faire quelques vérifications, non ? Rien que ça, ça m’a déjà dérangée.

Le manque de présence et de considération de la part du papa aussi m’a sidérée… Je en sais pas, je n’ai pas accroché du tout avec ce personnage, que j’ai trouvé dérangeant du début à la fin… et je me dis que si j’avais un conjoint pareil dans de telles circonstances, je lui aurait bien vite dit ses 4 vérités !

Par contre j’ai apprécié les aller-retours entre le passé et le présent. J’ai également beaucoup apprécié les thématiques que l’on peut retrouver et qui poussent à la réflexion, du coup : l’attente de la maternité, quand le « simple fait » de devenir mère, de tomber enceinte, qui semble si facile pour certaines femmes, est un vrai chemin semé d’embûches pour d’autres qui aimeraient tant connaître ce bonheur, les liens mère-enfant et la difficultés quand on ne se sent aucun lien avec son enfant, la résignation de ne pas avoir la famille idéale qu’on imaginait, …

Le twist final, je ne l’ai pas trouvé si extraordinaire que ça… je ne l’ai pas trouvé si imprévisible que ça, et il ne m’a pas « émerveillée »…

En bref, un livre qui tire un peu un longueur, où l’on retrouve, je trouve,un peu trop d’incohérences, mais qui traitent de sujets qui m’ont interpellés. Une lecture en demi teinte que je ne regrette pas, mais il ne faut pas trop en attendre. Ce n’est pas le livre de l’année.
Article initialement publié sur Lire sous la Lune le 2 mars 2019

 

Lire en thème – Version 2021

Hello tout le monde,

Eh oui, vous ne rêvez pas, Lire en thème fait son grand retour, car ce challenge créé en 2012 me tient finalement toujours autant à coeur…

Cependant, j’ai trouvé qu’il avait besoin d’un petit lifting… donc on change légèrement les choses… Je vous explique tout…

(Si vous voulez voir l’explication en vidéo, c’est par ici que ça se passe…)

Le principe du challenge :

Continuer à lire … « Lire en thème – Version 2021 »

Escape

Une petite partie d’Escape Game vous tente? Réfléchissez-y toujours à deux fois… 

Escape, c’est un téléfilm français, en deux parties, qui est passé sur W9 le 9 février 2021 et est également disponible sur Salto.

Pour vous résumer la chose, on se retrouve face à un groupe d’amis qui se connaissent depuis longtemps et sont inséparables.  (Vladimir, Hélène, Stéphane et Thomas sont amis depuis leurs études, et Thomas est en couple avec Céline, serveuse dans le resto que Vlad et Steph ont ouvert ensemble)

Ils se réunissent pour l’anniversaire de l’un d’entre eux (Vladimir), et la surprise du jour est que le groupe se retrouve embarqué pour un escape game… Les uns sont emballés, les autres un peu moins, mais ils se retrouvent dans un lieu un peu hors du temps, embarqués dans une course aux mystères hors du commun… car vous vous en doutez, tout ne va pas se passer exactement comme ils auraient pu l’espérer.

Le casting 

Au casting d’ « Escape », on peut retrouver:

Continuer à lire … « Escape »

Doll House

Hello tout le monde,

Je viens vous parler aujourd’hui d’une série que j’ai revisionnée… car oui, elle n’est pas récente….

Il s’agit de Doll House (La maison de poupées).

Quand je vous dis qu’elle n’est pas récente… elle date de 2009 – déjà… mais je trouve qu’elle n’a pas pris une ride.

Ça parle de quoi?

Le centre « Dollhouse », en français « maison de poupée », est un laboratoire dont l’existence est tenue secrète. Ce centre futuriste abrite de nombreuses « poupées » (« dolls »), des hommes et des femmes programmés pour accomplir différentes missions, que ce soit pour protéger ou pour éliminer quelqu’un, ou à des fins de prostitution. Les dirigeants de la Dollhouse nomment ces gens des « actifs » (au Québec, des « réactifs »), dont les scientifiques présents au sein de ce programme peuvent effacer à leur guise la mémoire, pour ensuite les imprégner d’une nouvelle personnalité qui leur permettra de remplir leur contrat. Mais les souvenirs de la jeune « active » Echo vont peu à peu refaire surface… En effaçant leur mémoire, les programmeurs effacent-ils aussi l’âme des « actifs »? Continuer à lire … « Doll House »

Sonya Lwu et l’horreur humaine…

Bonjour tout le monde,

Je viens aujourd’hui vous parler d’une chaîne youtube que j’ai découvert il y a quelques mois maintenant, et qui est devenue une de mes indispensables.

Il s’agit de la chaîne de Sonya Lwu.

Cette jeune femme nous invite dans ce qu’elle appelle son cabinet de curiosités virtuel, dans lequel elle nous parle de criminologie, de psychologie, et nous raconte des histoires souvent étranges et parfois effrayantes… (Elle est criminologue de formation, je précise).
Elle est en effet « spécialisée » dans les crimes, qu’ils soient commis en one shot, ou par des tueurs en série.

Ce que j’aime dans ses vidéos, c’est qu’elle nous retrace les faits de manière objective, puis donne des explications possibles, des pistes de réflexion quand des crimes sont irrésolus, décrypte les faits sous l’oeil de la psychologie et de la criminologie, et personnellement, j’adore ça. Continuer à lire … « Sonya Lwu et l’horreur humaine… »

Tian de légumes, mozzarella et jambon cru

Hello tout le monde,

Je reviens aujourd’hui pour une recette hyper simple, mais je j’adore et qui fait toujours sensation à la maison… Un tian
Il y a énormément de variantes possibles, je vous en proposerai quelques unes à la fin de l’article…

Les quantités vont bien évidemment dépendre de la quantité que vous voulez en faire, de votre plat, de votre appétit…

Ici, il y avait pour 3-4 portions, sachant que j’ai rajouté en plus une viande pour mon conjoint à côté, question de choix personnel pour lui.

Continuer à lire … « Tian de légumes, mozzarella et jambon cru »

Le cadeau, de Sebastian Fitzek

Il est des cadeaux qu’on préférerait ne jamais recevoir…
Arrêté à un feu à Berlin, Milan Berg aperçoit sur le siège arrière d’une voiture une ado terrorisée qui plaque une feuille de papier contre la vitre. Un appel au secours ? Milan ne peut en être certain : il est analphabète. Mais il sent que la jeune fille est en danger de mort.
Lorsqu’il décide de partir à sa recherche, une odyssée terrifiante commence pour lui. Accompagné d’Andra, sa petite amie, Milan est contraint de retourner sur l’île de son enfance. Là, il va découvrir des pans entiers de son passé qu’il avait oubliés…
Une cruelle prise de conscience s’impose alors : la vérité est parfois trop horrible pour qu’on puisse continuer à vivre avec elle – et l’ignorance est souvent le plus beau des cadeaux…

• • • • •
Editions L’archipel
Lu en partenariat avec la maison d’édition via Netgalley
Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ★

• • • • •

Ahhhhh Sebastian Fitzek…
À mes yeux, il s’apparente à mon Stephen King du Thriller 🙂 Il parvient toujours à m’embarquer dans ses histoires, pour mon plus grand plaisir…
Du coup quand j’ai vu ce roman dans les sorties de l’Archipel, je n’ai pas hésité une seule seconde.

Aujourd’hui, je vous parle donc de son dernier opus, Le cadeau.

Je dois bien vous dire que le début m’a fait assez peur… et pas dans le bon sens du terme… On fait la connaissance de Milan dans le milieu carcéral, et pas de la meilleure manière qui soit.

« Il était nu et quelqu’un était en train de le déchirer en deux. Ce n’était pas une impression. Ça arrivait ici et maintenant, sur le carrelage de la vieille buanderie de la prison, juste à côté du sèche-linge industriel. Milan s’entendit pousser un grognement qui n’avait rien d’humain. Sans la chaussette fourrée dans sa bouche, il aurait hurlé à en réveiller tout le bâtiment. Non que ça eût changé quoi que ce soit. Le petit groupe avait payé assez cher pour pouvoir passer la nuit avec le nouveau. »

Je vous avoue que l’idée que tout le livre se passe dans ce décor ne m’emballait pas trop… mais fort heureusement, ce ne fut pas le cas, on en sort très vite pour passer dans le passé de Milan et voir ce qui l’a conduit là… ouf.

On découvre très vite que Milan est analphabète, ou plutôt souffre d’alexie (incapacité totale de lire quoi que ce soit, sans lien avec une incapacité physique).

Continuer à lire … « Le cadeau, de Sebastian Fitzek »

[Avis de lecture] L’Accro du shopping, tome 9 : L’Accro du shopping fête Noël

L’accro du shopping est de retour, confrontée à la plus risquée des fêtes de famille : Noël. Tendre, drôle, une comédie pile dans l’air du temps.
Notre accro préférée est dans tous ses états : cette année, Noël se fera chez elle !
Et la pression monte encore quand Becky comprend qu’elle va devoir composer avec un entourage exigeant. Ses parents, nouveaux retraités tendance hipsters, rechignent à l’idée de passer les fêtes loin de leur quartier branché ; sa demi-sœur Jess ne voit aucun intérêt à ces célébrations superficielles et consuméristes et exige un menu vegan ; même son mari Luke a l’air plus préoccupé par les demandes très pressantes d’une certaine Nadine pour de curieuses affaires financières que par la course aux cadeaux.
Un rude challenge, mais impossible n’est pas Becky !
Décidée à recréer coûte que coûte la magie de Noël, Becky va faire de cette fête un événement inoubliable. Pour le pire, et surtout pour le meilleur…

• • • • •
Editions Belfond
Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ★

• • • • •

Ahhh l’accro du shopping… je suis vraiment accro à cette saga, et pourtant, la chick lit (je pense qu’avec les Gossip Girl, l’Accro du shopping est la seule saga du genre que j’apprécie), ce n’est pas ce que je préfère.
Mais je suis vraiment sous le charme de Becky, de son caractère bien trempé, de ses parades imparables pour justifier ses achats, de sa détermination pour arriver à ses fins… 🙂

Je devais lire cet opus au moment de Noël, puis une chose en entraînant une autre… je n’ai pas pu le faire… Mais je ne pouvais me résoudre à attendre un an de plus et attendre Noël prochain pour le lire… Donc qu’importe qu’on soit déjà en février, je me suis engagée dans cette lecture…
Et quel bonheur… c’est bien entendu un gros coup de cœur.
Rien que les premières pages, les premières lignes, le premier paragraphe, ont su me donner le sourire.

Continuer à lire … « [Avis de lecture] L’Accro du shopping, tome 9 : L’Accro du shopping fête Noël »

[Série] Mon amie Adèle

Une mère célibataire commence une liaison adultérine avec un homme marié. La jeune femme se noue d’amitié avec l’épouse bafouée. Plus elle fréquente l’un et l’autre, plus elle se demande les terribles secrets que ces deux-là peuvent cacher derrière l’apparence d’un mariage heureux et réussi.

Cette mini-série britanique est sortie sur Netflix le 17 février. Elle comporte 6 épisodes de plus ou moins 50 minutes.

Elle est tirée d’un roman, thriller psychologique du même nom, de Sarah Pinborough, qui était sorti aux éditions Préludes en septembre 2017 et réédité au Livre de Poche.

Le casting principal

Simona Brown , que l’on a pu découvrir entre autre dans Kiss me first, une autre série Netflix.
Tom Bateman, qui a joué, entre autres, aux côtés de Johnny Depp dans Le crime de l’Orient Express, et que l’on pourra retrouver prochainement dans Mort sur le Nil, tous deux tirés des romans d’Agatha Christie.
Eve Ewson : qui n’est autre que la fille de Bono (U2).On a pu la retrouver dans Le pont des espions, aux côtés de Tom Hanks ,ou encore dans Papillon ou Robin des bois (2018)
Robert Aramayo,  que l’on a découvert dans Game of Thrones notamment.

La bande annonce

Et j’en pense quoi? 

Continuer à lire … « [Série] Mon amie Adèle »