Le premier oublié , de Cyril Massarotto

Madeleine perd petit à petit la mémoire depuis quelques temps. Rien de grave jusqu’au jour où ne retrouvant plus sa voiture elle souhaite appeler son mari, Max. Son fils, Thomas, lui apprend qu’il est mort depuis plusieurs mois. Par la suite, Thomas est le premier dont elle oubliera le nom mais il va consacrer tout son temps à sa mère qui va vivre la lente dépersonnalisation causée par la maladie.

Editions XO
Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ★

• • • • •

Pourquoi cette lecture ?

Si vous ne vous intéressez qu’au livre en tant que tel, n’hésitez pas à aller directement à la partie « mon avis ».
Spoiler : c’est un coup de coeur…
J’ai cependant eu envie et besoin de vous expliquer ce choix de lecture, car il n’est pas anodin pour moi.

Je n’étais pas certaine de lire ce livre un jour… tout simplement parce que c’est un sujet qui me touche beaucoup, pour ne pas dire trop. Il me faisait peut-être un peu peur sur une réalité à venir que je voulais occulter, je ne sais pas.

Continuer à lire … « Le premier oublié , de Cyril Massarotto »

Gardez l’oeil ouvert, tome 1 : 15 histoires de disparitions mystérieuses, de Victoria Charlton

La youtubeuse Victoria Charlton, connue pour ses vidéos consacrées au True Crime, nous entraîne sur la piste des 15 disparitions les plus énigmatiques des 100 dernières années, de la France aux États-Unis, en passant par le Québec. Reconstitution des faits, décryptage des éléments de l’enquête, anecdotes de recherche et théories personnelles: Victoria propose des récits haletants, empreints de suspense et d’émotions. Qui sait, peut-être avez-vous déjà croisé Johnny, Timmothy, Laureen ou Diane? Une chose est sûre: après avoir refermé ce livre, vous penserez toujours à garder l’œil ouvert. Parce que toute personne disparue mérite d’être retrouvée.

Editions De l’homme
  240 pages | ISBN : 9782761953108
Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ★

Pour voir mon avis en vidéo, un petit clic sur la miniature 🙂 

 

• • • • •

Les histoires de disparitions, principalement d’enfants et ados, font partie des choses qui m’ont toujours interpelées. D’une part parce que j’avais à peine une dizaine d’années quand une fillette que je croisais tous les jours dans le bus avec son frère a disparu, et qu’on apprendra des années plus tard qu’elle avait malheureusement croisé la route de Michel Fourniret…et que cela m’a profondément touchée et a eu beaucoup d’influence sur mon enfance car clairement, c’est là que les parents ont commencé à avoir peur de laisser leurs enfants sortir seuls le soir, …
Et que dans mon adolescence, une autre histoire tout aussi tragique viendra à nouveau m’interpeller et voir le monde d’un autre point de vie, il s’agit de la disparition de Julie Lejeune et Mélissa Russo, levant ainsi le voile sur la tristement célèbre affaire Dutroux. Au moment de cette double disparition, mes deux petites cousines avaient un âge proche des deux fillettes disparues, et ça m’a glacé le sang. Leur père – mon oncle donc – c’est beaucoup investi dans la cause, a participé à beaucoup d’actions avec les familles des victimes, entre autres…. En collaborant dans la fondation Child Focus, créée par Jean-Denis Lejeune, le papa de la petite Julie.

Pour ceux qui ne connaissent pas, Child focus est une fondation créée en 1998 et qui a pour vocation de lutter contre les cas de disparition de mineurs (notamment par la diffusion rapide et massive d’avis de recherche) ou d’exploitation sexuelle.

Et je ne pense pas l’avoir dit un jour à mon oncle, mais je l’admirais pour ça. Je pense que c’est lui qui m’a insufflé, sans le savoir, cette envie de me battre pour mes convictions et les choses qui me tiennent à cœur.
Bref, tout ça pour vous expliquer pourquoi les histoires de disparitions, et plus particulièrement d’enfants et ados, me tiennent à cœur et me touchent beaucoup.

Je viens de ce fait aujourd’hui vous parler d’un livre qui me tient particulièrement à coeur… d’une part parce qu’il est écrit par une youtubeuse que j’apprécie énormément, et d’autre part car j’adore la manière d’appréhender le sujet qu’à cette personne.

Nous sommes dont ici dans le « true crime », dans des histoires de disparition, dont les personnes n’ont toujours pas été retrouvées. Et la raison – entre autres – pour laquelle ces histoires lui tenaient à cœur et qu’elle voulait en parler, c’est dans l’espoir qu’une issue puisse être trouvée, que pour certaines d’entre elles, peut être, à les remettre dans les mémoires, quelqu’un se souvienne de quelque chose, la personne réapparaisse, ou que – dans le pire des cas – les familles puissent faire leur deuil correctement.
Parce qu’il n’y a rien de pire que de rester dans l’ignorance de ce qu’est devenue la personne que l’on aime, que ce soit un conjoint, un parent, un enfant, …

Continuer à lire … « Gardez l’oeil ouvert, tome 1 : 15 histoires de disparitions mystérieuses, de Victoria Charlton »

Halloween night, de Alexis Aubenque

Seattle, USA.
Six étudiants convaincus de n’avoir peur de rien louent pour Halloween un manoir perdu au milieu de nulle part et que l’on dit hanté.
Le clou de la soirée ? Une séance de spiritisme, « pour rire ».
Pour Brian, quarterback de l’équipe de foot de la fac et autoproclamé sale gosse de la bande, c’est l’occasion de pimenter encore un peu plus un week-end qui s’annonce torride avec sa petite amie, Mandy, qui n’a pas non plus froid aux yeux.
Le « good guy » Luke et sa copine Kelly, eux, ne sont pas contre une expérience mystique ; ces vieux murs s’y prêtent tellement ! Surtout après la découverte par Kelly des étranges carnets de l’ancien propriétaire des lieux…
Quant à Melvin, le geek de la bande, il est prêt à tout pour séduire Courtney, la gothique à mèche bleue, et se déniaiser enfin. Et tant pis si tout cela lui fait bien plus peur qu’il ne le laisse paraître.
Mais la séance va rapidement se révéler beaucoup moins paisible que prévu : les esprits qu’ils invoquent n’apprécient visiblement pas du tout d’être dérangés. Bientôt, c’est tout le manoir qui semble conspirer contre ces invités indésirables. Et la peur s’invite alors que la nuit tombe et que d’inquiétantes poupées de porcelaine semblent prendre vie…

• • • • •
Editions Hugo & cie
Sortie : 21 octobre 2021
Lu en partenariat avec la maison d’édition via Netgalley
Note personnelle : ★ ★ ☆ ☆ ☆

• • • • •

Je pense que cette chronique va être assez courte, car ce livre me laisse tellement perplexe que les mots me manquent un peu…

Cela fait des années que je rêve de découvrir la plume d’Alexis Aubenque, mais je ne sais pas pourquoi, j’ai toujours repoussé la découverte…. Pourtant, ce n’est pas faute de voir des avis Oh combien positif sur sa plume, ses histoires, ses personnages… J’avais donc vraiment hâte de découvrir Halloween night…

Le titre du roman et sa couverture, ainsi que la 4ème de couverture, avait pourtant tout pour me plaire…. Halloween, un manoir perdu au milieu de nulle part, réputé hanté de surcroit, une séance de spiritisme… Tout était réuni pour me faire passer un excellent moment lecture…

Le thème des maisons hantées est déjà quelque chose qui me plait en général énormément… Encore plus si cette hantise est le fait de poupées… Que ce soit en livres, ou en films (avec des sagas telles que Annabelle, ou encore Chucky pour une référence plus ancienne).

Et pourtant, c’est un gros flop pour moi…
Pour rappel, ce livre est estampillé thriller fantastique… Je pense qu’il y a erreur, là…

Continuer à lire … « Halloween night, de Alexis Aubenque »

Les enfants indociles, tome 1 : Les Portes perdues, de Seanan McGuire

Dans l’obscurité de leur chambre, sous leur lit, même derrière une armoire, les enfants descendent le terrier du lapin blanc et réapparaissent… ailleurs. Mais les pays imaginaires n’ont que faire de prodiges fatigués.
Nancy y a fait un tour, puis elle en est revenue. Les choses qu’elle y a vécues l’ ont changée à jamais. Les élèves qu’Eleanor West accueille au sein de son école le savent d’ailleurs très bien. Chacun d’entre eux doit se réadapter à ce monde et finit souvent par chercher un moyen de rejoindre le lieu de ses rêveries.
Pourtant, dans cette institution qui existe pour les protéger, une ombre se cache derrière chaque pan de mur. Très vite, les meurtres s’enchaînent. Alors, pour survivre, Nancy et ses nouveaux camarades doivent trouver le coupable.

• • • • •
Editions Pygmalion
 208 pages | Sortie : 1er septembre 2021
Note personnelle : ★ ★ ★ ☆ ☆

• • • • •

Je ne suis absolument pas une habituée des livres de genre Fantasy. En général, je vous avoue que je les évite, car je les trouve tellement éloignés de la réalité et improbables que je n’accroche pas…

Mais je ne sais pas pourquoi, celui-ci m’a attirée.. Déjà par la couverture que j’aime beaucoup et le résumé qui a su créer une certaine curiosité en moi. Le fait qu’Alice au pays des merveilles soit mentionné dans le titre n’y est pas pour rien, je pense.

Avant de commencer ma lecture, j’étais partie dans l’idée que cela allait ressembler à quelque chose à mi-chemin entre l’école des X-Men et Miss Peregrine et les enfants particuliers. Ne me demandez pas pourquoi, mais c’est vraiment ce que j’ai eu en tête.
Mais au final, ça n’a rien à voir…

Continuer à lire … « Les enfants indociles, tome 1 : Les Portes perdues, de Seanan McGuire »

Entité, de Lili Garden

Caroline, épouse et mère au foyer, se lance le défi de trouver une habitation parfaite pour son mari, son fils Gabriel et elle.
Très vite, elle tombe sous le charme d’une demeure qui porte le nom de Providence. Comme envoûtée par cette maison, elle est persuadée que c’est le lieu de vie idéal pour sa petite famille et fera tout pour l’obtenir. Au fil du temps, Gabriel et Caroline sont témoins et victimes de phénomènes plus qu’étranges. Mais Charles, son mari, ne semble pas toucher par les événements.
Pour quelles raisons est-il épargné ?

• • • • •
Editions Evidence (Fantastique)
384 pages | 15 mai 2020
Note personnelle : ★ ★ ★ ☆ ☆

Si vous préférez voir l’avis en vidéo, cliquez sur la miniature… 

• • • • •

Rien que le titre et la couverture annoncent la couleur… on ne peut pas dire qu’on ne sait pas dans quoi on embarque… et le résumé finit le boulot.

Avant de vous parler du livre avant tout, j’aimerais vous parler de la maison d’édition, Evidence, et de sa « philosophie »… Continuer à lire … « Entité, de Lili Garden »

Oslav, de Emilie Maïsterrena

Une famille dysfonctionnelle, fragilisée par un accident qui n’aurait jamais dû avoir lieu, est emprisonnée dans un piège où un miracle deviendra rapidement la pire des malédictions.

***

Entre le passé trouble aux blessures encore béantes d’une jeune femme, un amour inconditionnel, une entité protectrice et les confessions intimes d’une vieille dame cachant en elle un lourd secret, vous découvrirez pourquoi une mère s’enfonce dans la folie la plus cruelle.

• • • • •

Les Éditions Cauchemars Airlines
Collection Vol 218
186 pages | 3 décembre 2020
Note personnelle : ★ ★ ★ ☆ ☆

• • • • •

Je cherchais un livre qui sorte de l’ordinaire, … un livre qui ne fait pas nécessairement un boom médiatique, mais qui puisse me surprendre.
Mon choix s’est porté sur Oslav, que j’ai découvert un peu par hasard sur Amazon. Ce qui a engagé mon choix, c’est le fait qu’on parle de malédiction, de folie, … ça a aiguisé ma curiosité.

Pour voir l’avis en vidéo…

Continuer à lire … « Oslav, de Emilie Maïsterrena »

Toujours brave, de Matthieu Meriot

Dans ce livre, je raconte les épreuves que j’ai traversé sur le handicap, mes premières expériences en ESAT et comment je me sens aujourd’hui en tant que personne en situation de handicap. J’aborde aussi la force que j’ai au fond de moi pour surmonter les obstacles qui m’empêchent d’avancer. Un livre fort et poignant sur le handicap qui vous montrera ma force et ma détermination à donner le meilleur de moi-même !

Auto-édition
Note personnelle : ★ ★ ☆ ☆ ☆

• • • • •

J’ai beaucoup hésité avant de vous faire cette publication… Parce que celle sur deux des précédents ouvrages de l’auteur n’a pas été bien prise du tout par l’auteur, parce que je pense que même si ce n’était pas on but, ça l’a profondément touché… parce que mon but n’est pas de blesser une personne, mais de donner un avis, une opinion sur ce que je lis, mais dans la bienveillance autant que possible.

Puis je me suis dit que finalement, l’auteur – ce jeune homme d’une vingtaine d’années – répète haut et fort sur son mur facebook tous les jours à quel point il compte « se battre », et qu’il veut « vivre de ses livres ». Et que pour moi, un auteur, ça doit aussi pouvoir faire face aux critiques de son public, qu’elles soient positives ou négatives, tant qu’elles sont faites dans le respect et ont pour but de l’aider, peut être, à progresser, améliorer son travail.

Ce que j’avais principalement reproché aux deux précédents ouvrages, c’était d’une part le manque flagrant de relecture (j’en veux pour preuve les nombreuses fautes de grammaire et d’orthographe), et d’autre part le manque de maturité de l’auteur (qui, pour rappel, était à l’époque des livres précédents âgé de 19 ans et souffre d’un handicap mental).

DISCLAIMER : j'ai travaillé 8 ans dans le domaine du handicap - touchant tant des enfants que des adultes - , j'ai baigné dans cet environnement également une bonne partie de mon adolescence puisque mon papa a également travaillé en lien direct avec des personnes souffrant de handicap et que je l'accompagnais souvent dans ses journées de travail quand je  le pouvais. Je ne manque donc absolument pas de respect envers les personnes souffrant d'un handicap et je ne les décrédibilisent pas non plus. Je me permets juste de le préciser ici puisque c'est, je le rappelle, le sujet principal de ce nouveau livre de l'auteur.

Continuer à lire … « Toujours brave, de Matthieu Meriot »

Chère petite de Romy Hausmann

Une jeune femme est hospitalisée après un accident de la route. Elle explique avoir réussi à se libérer de son bourreau après une captivité particulièrement éprouvante. Mais quand son père arrive à l’hôpital pour la retrouver, c’est le choc : ce n’est pas sa fille.

Editions Actes Sud
Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ☆

• • • • •

Ce livre m’a directement attirée de par son résumé. D’une manière générale, les livres – tout comme les films et séries d’ailleurs – qui parlent de séquestration et d’après séquestration, c’est quelque chose qui éveille ma curiosité.

Ajouté ici une victime qui n’est pas qui elle prétend être… Je ne pouvais pas ne pas le lire.

(Si vous préférez voir mon avis en vidéo, c’est par ici, cliquez sur la miniature à droite)

Continuer à lire … « Chère petite de Romy Hausmann »

Les invisibles de Fougeret , de Véronique Geffroy

Laissez-moi vous raconter une histoire aussi incroyable que réelle.
Lorsque j’ai entraîné ma famille dans l’acquisition et la restauration d’un château abandonné, j’ignorais qu’il était encore habité par ses anciens occupants. Si au début les voix, silhouettes, coups dans les murs et manifestations physiques étranges nous laissaient perplexes, nous avons appris à les connaître, à les comprendre et, pour certains, à les craindre.
Mais loin des clichés sur les maisons hantées, les invisibles de Fougeret nous ont surtout fait grandir. Si nous voulions nous en sortir vivants, il fallait ouvrir notre esprit aux esprits du lieu.

• • • • •
Editions Michel Lafon
Note personnelle : ★ ★ ★ ★ ★

• • • • •

Oh la la, cette chronique est tellement compliquée à écrire pour moi… Non pas parce que le livre ne m’a pas plu, mais parce qu’au contraire, j’ai tellement adoré ma lecture que d’une part, je ne sais pas par où commencer, et d’autre part, si je m’écoutais, je vous en ferais limite un résumé en 10 pages 🙂 

“Ce château avait quelque chose d’intrigant. Je me suis souvenue que, quelques années auparavant, je m’étais interrogée sur ce domaine dont les poivrières en ardoises brillaient de l’autre côté de la rivière. Il m’avait déjà fait signe. Je l’avais alors ignoré. Il venait de se rappeler à moi. “

La plume de Véronique est juste exceptionnelle… tout simplement parce qu’on sent qu’elle écrit avec passion, et avec le coeur, et qu’elle parvient à merveille à nous transmettre ses ressentis, ses émotions, sa passion… 

J’ai commencé cette lecture sans me focaliser sur l’aspect strictement paranormal. Car même si cela m’intéressait – on ne va pas se mentir, Fougeret est principalement réputé pour cela –  j’avais surtout hâte de voir comment une personne lambda en arrive à vouloir s’offrir un château et le rénover. et pour avoir vu il y a peu un reportage sur les premiers mois de travaux, et le résultat qu’il y a aujourd’hui… je trouve le travail accompli admirable et fascinant, surtout quand on voit tout ce par quoi ils ont dû passer pour en arriver là.. 

Continuer à lire … « Les invisibles de Fougeret , de Véronique Geffroy »

Ethan, de Sylvain Silvestro

Emma et James emménagent enfin dans l’appartement de leur rêve. La jeune femme est sur le point d’accoucher de leur premier enfant et le couple nage dans le bonheur. Rapidement, des bruits étranges vont commencer à se faire entendre presque toutes les nuits. Pas de doute possible : ils proviennent de l’appartement juste au-dessus. Mais il y a un problème, car ce dernier est inoccupé depuis des années…
Pour couronner le tout, une terrible tragédie qui va tout changer s’abat sur nos deux protagonistes…

• • • • •
Auto-édité
Note personnelle : ★ ★ ★ ☆ ☆

• • • • •

J’ai lu ce livre dans le cadre du challenge Lire en Thème, et il entre dans le thème principal “une couverture rouge”, et dans les deux thèmes secondaires, à savoir un auteur auto-édité et un livre d’horreur… Cette lecture remporte donc 5 points.. 

J’ai retrouvé avec grand plaisir la plume de l’auteur, que j’avais découvert il y a peu dans Enquête paranormale 2.0 (vous trouverez ma chronique ici).
Elle est toujours aussi limpide, fluide, agréable… On n’a pas l’impression de lire un livre de fiction, mais de voir les scènes se dérouler sous nos yeux, et c’est ce que j’aime tant dans sa plume. 

Les chapitres, très courts, donnent du rythme au livre, on a envie d’en savoir plus, alors on en lit un de plus, encore puis encore… j’aime les chapitres courts dans un roman. Je ne sais pas pour vous, mais personnellement, ça me donne l’impression de mieux avancer dans ma lecture… 

Les personnages n’ont rien d’extraordinaire… Entendez par là qu’ils sont comme vous et moi… et ça aide à bien accrocher à l’histoire, s’identifier, et vivre l’histoire à travers eux. C’est comme ça que j’aime lire les livres d’épouvante, quand j’ai l’impression de moi-même vivre tout ce qui s’y passe.

Je me suis beaucoup attachée à Emma, surtout dans la première moitié du livre… je ressentais ses émotions, et je pensais que ça allait suffire à me faire accrocher au livre jusqu’au bout. 

Continuer à lire … « Ethan, de Sylvain Silvestro »